Autres journaux :



mardi 11 octobre 2016 Ă  22:19

Conseil municipal de Montceau…

Intervention Cyrille Politi - Conseiller municipal « la gauche rassemblée »



Madame le Maire,

 

Vous soumettez au conseil municipal de ce 11 octobre 2016 une première décision modificative. J’aimerais, nous aimerions, sincèrement, une fois, même une seule fois, voter le budget avec vous. D’autant que la mairie de Montceau-les-Mines bénéficie une nouvelle fois, et nous nous en félicitons, d’une subvention de 104 700€ de la part de l’Etat pour la mise en accessibilité des biens publics aux personnes handicapées.

 

Malgré cela, cette fois encore, le compte n’y est pas. Vos arguties de présentation ne suffisent pas à masquer le manque de rigueur de vos budgets et décisions modificatives successives.

 

Bien sûr il y a des projets intéressants et que nous soutenons, c’est le cas de la maison de santé pluridisciplinaire ; j’y reviendrai.

 

 

Bien sûr il y a des projets que nous pourrions soutenir si le moindre élément d’information était porté à notre connaissance. C’est le cas du skate park qui a autant disparu des documents, qu’il a disparu de la surface de Montceau. Son futur emplacement, si stratégique, si secret, se trouvant peut-être dans une dimension parallèle, voir imaginaire…

 

 

Mais il y a encore et toujours vos dépenses de fonctionnement, irraisonnées et en constantes augmentations.
Cette fois, ce ne sont pas moins de 67 760 € que vous retirez de l’investissement pour boucher le trou de vos dépenses. Cette somme correspond à 1 % d’impôt des Montcelliennes et Montcelliens que vous glissez subrepticement en dépenses courantes. 1 % d’impôt que vous auriez tout aussi bien pu rendre aux contribuables si vous aviez fait un petit effort de gestion.

 

Mais… encore mais, il y a ce déficit de 20 000€ du budget annexe de l’embarcadère. La cause, nous la connaissons, vous nous l’avez révélé dans la presse : « la faute aux bobos de gauche qui boudent votre élection »… C’est bien mal connaitre cette ville, ses habitants, son histoire et donc sa culture, pour porter un tel jugement de valeur. Pourtant la vraie cause vous la connaissez, nous vous avions maintes fois prévenu. Dans votre entêtement à détruire l’héritage des précédentes majorités et de Didier MATHUS, vous avez vidé TSB de sa substance et par la même retiré son âme à ce festival. Pourtant, chaque année, il lançait une saison attendue par delà les frontières de la ville, du département et de la région. Les conséquences sont graves pour notre ville, et ce déficit de 20 000€ n’en est malheureusement qu’un des révélateurs.

 

 

Mais… toujours mais, il y a la maison de santé… J’ai une seule question. Comment pouvez-vous vous tromper autant ?

 

 

Premièrement, au budget initial vous nous présentez un budget non soumis à TVA. Avant de comprendre que vous vous étiez trompé et que vous nous présentiez ce jour un budget annexe évidemment soumis à TVA. Une erreur de 239 000 €, excusez du peu… Comment une telle erreur est-elle possible ?

 

 

Deuxièmement, alors que les travaux n’ont commencé que depuis quelques semaines, nous voyons déjà apparaitre un 1er avenant de travaux pour, la encore excusez du peu, plus de 10% du montant initial des travaux, soit 120 000 € ! Comment une telle erreur est-elle possible ?

 

 

Troisièmement, vous inscrivez pour 400 000 € d’hypothétiques subventions, dont vous n’avez pas encore le moindre accord du premier euro.

 

 

Alors je vous repose la question Madame le Maire, alors que vous êtes aux responsabilités depuis 2 ans et demi :
Comment pouvez-vous encore vous tromper autant ?

 

Bien sûr dans ces conditions nous voterons CONTRE ces décisions modificatives.

 

Cyrille POLITI – Conseiller municipal « la gauche rassemblée »

 

 

 

Réponse de Madame Jarrot : 

 

« Il ne faut pas exagérer. Toujours aussi aimable. Vous avez dit une erreur. 1 % d’impôt, c’est 100000€. Je me suis engagée à ne pas augmenter les impôts sur la durée du mandat. A ce que je sache, l’engagement sera tenu. Nous vous avons dit avec une honnêteté qui ne nous sert pas,que nous avions même imaginé des modèles pour diminuer les impôts. Nous sommes sur ce travail. Nous savons que c’est compliqué pour les habitants. Vous avez parlé d’héritage. Eh bien oui, nous assumons l’éhritage en réparant les cantines qui ne permettaient plus d’accueillir les enfants dans les conditions de sécurité. Nous choisissons de démolir des locaux indignes pour accueillir nos enfants. Oui nous asusmons l’héritage en anticipant. Le TSB j’ai dit que c’était l’ADN de Montceau. Nous allons mener une étude pour transformer la salle qui pourra accueillir 2000 personnes.

 

 

 

Je voudrai revenir sur ce que vous avez dit concernant la maison de santé pluridisciplinaire. Les subventions sont notifiées. Madame la Présidente de région a acté le principe de la lettre d’intention. Les finalités ne sont pas notifiées. Les 400000€ ne sont pas virtuels. Cela n’est pas correct. Oui l’amiante. Je vais vous dire une chose. Si la réglementation avait été respectée dans les années passées par les différents présidents de département, si les prélèvements s’étaient faits aux endroits… on n’en serait pas là. Quand j’avais acheté le CMS, j’avais discuté le prix. Lorsque j’ai signé l’acte d’achat, Madame le notaire m’a donné le diagnostic. Il n’y avait pas d’amiante. C’est suffisamment sérieux. Que fallait-il que je fasse ? Que je suggère au Président Accary pourquoi les diagnostics n’avaient pas été faits correctement ? Nous avons agi. J’aurai l’occasion de vous présenter tous les phasages. J’espère que vous voterez ce projet. Quand vous verrez surgir de terre une réorganisation des écoles au bois du Verne. Je me demande comment cela va se passer.

 

 

Alors nous continuerons Ă  agir comme nous le devons. Et cela fonctionne. LA ville se reconstruit. Et je vous le redis. Nous sommes des batisseurs.

 

 

 

conseil-m-1110165

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Conseil municipal de Montceau…”

  1. roussillon dit :

    Le conseiller municipal Cyrille P. est trĂ©s Politiquement correct puisque les critiques adressĂ©es Ă  l’encontre de la Droite gestionnaire de la ville de Montceau pourraient l’ĂŞtre-toutes choses Ă©gales- Ă  l’encontre du pouvoir central d’Etat.

    Singulièrement depuis 2012 la Gauche est trés adroite.Et se déteste quand son miroir lui renvoie son image.

  2. sillabruno dit :

    Madame Jarrot « Je me suis engagée à ne pas augmenter les impôts sur la durée du mandat. » Il serait plus juste de parler de taux d’imposition, car avec l’augmentation de la valeur locative brute d’une année sur l’autre (la valeur locative est la base sur laquelle sont calculés les impôts locaux), automatiquement la fiscalité locale augmente. Cette valeur locative est actualisée et revalorisée par un coefficient voté chaque année par le Parlement. Par exemple pour 2015 la loi de finance avait fixé une augmentation de la valeur locative de 1,009% (avec un indice des prix établi par l’INSEE de 0,2%). Pour cette année l’augmentation est de 1,01%. Donc , même si le taux n’augmente pas, l’impôt augmente.

    • Globul dit :

      M. SILLA,
      Je suis absolument d’accord avec votre « dĂ©monstration » sur les explications que vous donnez quant Ă  la revalorisation du coefficient votĂ© chaque annĂ©e par le parlement.
      Peut-on donc affirmer que les dernières augmentations sont le « fruit » du vote de l’assemblĂ©e actuelle ? AssemblĂ©e Ă  majoritĂ© de « gauche » me semble-t-il ?…
      Pour l’instant, il semblerait que Madame JARROT respecte son engagement de ne pas influer sur la « variable » qu’elle pourrait rĂ©Ă©valuer pour augmenter l’imposition « locale ».
      Reconnaissons lui pour l’instant, le « respect » de son engagement.
      Dont acte !