Autres journaux :


mardi 29 novembre 2016 à 07:16

Signatures des 2 premiers contrats Service Civique (Montceau)

Montceau ville solidaire, ville proche de ses seniors



Ce lundi 28 novembre 2016 signatures dans le bureau de Mme le Maire des premiers contrats «du service civique ».

 

 

Le moment est important, 3 élues sont présentes aux côté de Mme Le Maire Marie Claude Jarrot : Marie Thérèse Frizot en qualité d’Adjointe à l’éducation, Marie Noelle Laforest au titre des solidarités, Marie Odile Rames au titre de l’Administration générale et des Ressources humaines.

Sont également présents parce qu’ayant élaboré les dossiers et étant ensuite référents des missions, Sandra Grillet Directrice du pôle solidarités et Patrice Dessalut Directeur de la résidence des peupliers. Les représentants de l’antenne Unis-Cité n’ont pu être là ce soir. La ville, les deux jeunes cosignent en fait avec la ville, la CARSAT, la MSA.

 

 

Les deux jeunes signataires de la convention encadrent Mme le Maire derrière la table.

 

 

Il s’agit d’Amandine Maggiacomo et d’Albin Henchoz.

 

 

Elle cherche sa voie, lui l’a trouvée et n’en démord pas, elle débuté des études après son Bac ES, lui a entamé un CAP et n’a pu être capté par le système éducatif.

 

 

Deux jeunes, deux types d’attentes, deux parcours, mais deux vraies volontés de faire quelque chose de leur vie.

 

 

 

Le moment est important et l’aboutissement d’un long travail des services. C’est pour cela que la ville n’avait pas encore signé de contrats Service Civique.

 

 

 

Mme le Maire s’en explique. « Il ne s’agit pas de signer pour faire de l’affichage, il ne suffit pas d’être les premiers à signer des contrats, ce n’est pas une course, c’est quelque chose de très sérieux qui doit se murir, se réfléchir, être pertinent et en prise direct avec les réalités de terrain, les attentes des jeunes et le but poursuivi par ce dispositif.

 

 

La ville de Montceau a pris le temps de la construction responsable des missions, en liaison étroite avec les services.

 

 

J’ai rencontré Mme Hélène Paoletti, Directrice générale de l’Agence du Service Civique, lors des rencontres de L’AMF à Paris sur le Thème « Demain, quelles politiques de l’emploi dans les territoires ? » que j’ai animées. Nous sommes tombées d’accord, ce dispositif, qui date du mandat présidentiel précédent (2010), est essentiel, non pas pour trouver un emploi mais, pour permettre aux jeunes de démarrer dans la vie, leur permettre d’explorer de nouvelles voies en se rendant utiles aux autres dans l’accomplissement d’une mission d’intérêt général.

 

Il n’y a pas d’engagement de la collectivité à pérenniser un emploi puisque ça n’est pas un emploi. Notre responsabilité est d’assurer de vraies missions ayant un accompagnement dans le cadre des missions du service public. Il ne s’agit pas de plaquer des missions sur un cadre administratif mais de les inclure dans un processus normal sans rompre l’équilibre fonctionnel. »

 

 

 

Des contrats de service civique il y en aura d’autres, nous dit Mme le Maire, dans d’autres domaines et assez rapidement. D’abord deux, puis deux autres.

 

 

 

Avant de détailler ces deux-là, signés à l’instant, il convient de rappeler que le coût par contrat est partagé à 75% par l’Etat (400€/mois) et 25% par la commune (100€/mois).

 

 

Un diagnostic a été réalisé : certaines personnes âgées se sentent seules et sont isolées (perte d’autonomie, difficultés pour se déplacer, éloignement des enfants, de la famille en général,…). Les nouvelles technologies peuvent permettre de pallier à cet isolement familial et social : Internet et les applications de communication comme Skype, Facebook, messageries, etc.

 

 

 

La difficulté vient de l’absence de moyens techniques, du manque de formation de base, de la nécessité d’un accompagnement concret.

 

 

 

Mme le Maire et ses élus ont décidé qu’il fallait mettre en place les moyens matériels, humains et pédagogiques pour porter remède aux conclusions du diagnostic.

 

 

 

Faire découvrir Internet, initier les séniors à l’utilisation du numérique et des nouveaux moyens de communication, tel est le projet envisagé. 

Sauf que cela ne doit pas se borner à mettre en place des sessions didactiques ou des plages d’utilisation. Il faut transcender cette action par le tissage d’un lien reliant l’avenir au passé au travers d’un présent pro actif.

 

 

 

Afin de susciter l’envie de participer, et faciliter l’appropriation du projet par les personnes âgées, il est proposé d’utiliser l’histoire locale comme matière d’approche (évolutions de la ville, mémoires du passé, circuit des mineurs, biographie de parcours personnels, etc.)

 

 

 

Cela participe à l’écriture du « roman municipal »

 

 

 

Le Conseil des Sages est impliqué dans les  actions qui seront menées dans les quartiers et également dans le repérage des personnes isolées ou en risque de l’être.

 

 

Les acteurs administratifs ou élus communaux ont intégré cette mission de soutien assurée par les deux volontaires du Service Civique au programme MONALISA (Mobilisation Nationale contre l’Isolement des Personnes Agées).

 

 
Les objectifs de la mission donnée aux deux jeunes, Amandine et Albin, sont de :

 

maintenir la vie sociale des personnes âgées,
favoriser le maintien des liens familiaux et amicaux,
faire découvrir et développer l’utilisation d’internet.

 

 
Cette mission va durer 8 mois à compter du 1er décembre 2016 pour une durée hebdomadaire de 28 heures réparties sur 4 jours. 

 

 

La base des activités composant cette mission se résume ainsi :

 

 

 

effectuer des visites de convivialité en binôme avec les membres du Conseil des Sages,
organiser, animer des ateliers numériques et des sorties extérieures,
recueillir la mémoire des personnes âgées,
contribuer aux événements autour du projet « Montceau, histoire connectée »
participer au diagnostic relatif aux attentes et besoins des séniors sur le territoire communal.     

 

 
 
Les volontaires interviendront principalement sur tout  le territoire communal avec ponctuellement des déplacements sur les communes environnantes. Ils seront basés à la résidence « Les Peupliers » à Montceau-les-Mines.

 

 

 

Après que les jeunes aient bien lu ce qu’ils allaient signer, consigne absolue de Mme le Maire, la séance de signature a pu se tenir.

 

 

A suivre…

 

En effet nous seront attentifs au développement de cette initiative en direction de nos aînés et vous tiendront informés du déroulement de ces 8 mois.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

civique-2911167

 

civique-2911168

 

civique-2911162

 

 

civique-2911163

 

 

civique-2911164

 

 

civique-2911165

 

civique-2911166

 


 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Signatures des 2 premiers contrats Service Civique (Montceau)”

  1. lavoisier dit :

    Une bonne initiative, est ce que ce sont des Montcelliens?

  2. montcellienbis dit :

    CA M’A FAIT PLAISIR DE SAVOIR QU’IL EXISTAIT ENCORE DES IROQUOIS lol

  3. reveur357 dit :

    Bravo ! Tous mes vœux de réussite pour que de nombreux autres contrats puissent être signés…