Autres journaux :



samedi 29 avril 2017 à 05:24

Centre social : conférence de presse sur les adultes relais

Une mise en perspective des missions sur le terrain



 

La ville de Montceau a mis en place depuis août 2016 un nouveau dispositif d’Adultes relais, de médiateurs de terrain auprès du Centre social pour toute la ville et qui a son siège au Trait d’Union.

 

 

Pourquoi nouveau dispositif, car il a existé sur le Plessis déjà il y a quelques années des médiateurs. Parce que depuis janvier 2015, les « Zones Urbaines sensibles et les quartiers en contrats urbains de cohésion sociale » ont cédé la place aux « quartiers prioritaires de la ville ». Et il ne s’agit pas uniquement de sémantique mais d’une refonte des actions et des moyens mis en œuvre.

 

 

Cela concerne 1 294 quartiers sont dénombrés en métropole et 217 en outre-mer, soit un peu plus de 5 millions d’habitants de 756 communes dont Montceau les mines, qui compte 2 quartiers prioritaires : le Bois- du-Verne et le Plessis.

 

 

Et lorsque l’on dit qu’il ne s’agit pas uniquement de sémantique c’est que le dispositif adulte relais a évolué depuis celui créé le 14 décembre 1999 par le comité interministériel de la ville.

 

 

Son but ? Améliorer les relations entre les habitants et les services publics, ainsi que les rapports sociaux dans les espaces publics ou collectifs des quartiers de la nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville.

 

 

Quelles sont les missions confiées aux Adultes relais ainsi créés ?

Informer et accompagner les habitants dans leurs démarches.

Faciliter le dialogue social entre les services publics et usagers.

 

 

Permettre à accompagner les personnes vers l’accès à l’emploi en s’appuyant sur les dispositifs de droits communs.

 

Contribuer à améliorer ou préserver le cadre de vie.

 

Prévenir et aider à la résolution des « petits » conflits de la vie quotidienne par la médiation et le dialogue.

 

Faciliter le dialogue entre générations, accompagner et renforcer la fonction parentale par le sou- tien d’initiatives prises par les parents ou en leur faveur.

 

Accueillir, écouter, concourir au lien social dans un équipement de proximité ou une association

 

Contribuer à renforcer la vie associative de proximité et développer la capacité d’initiative et de projets dans les quartiers.

 

 

Quels sont les critères de recrutements ?

 

Etre âgé(e) de 30 ans au moins,

 

Etre sans emploi et bénéficiaire d’un contrat aidé,

 

Etre impliqué(e) ou résidé(e) dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

 

 

Forte de sa volonté de faire fructifier sur le terrain ce dispositif des Adultes relais, la municipalité a fait le choix, en 2016, de recruter 3 adultes relais
Veronique Sigonney, Kamal Badhi, Michael Lacombe.

 

 

Ces 3 professionnels sont rattachés au service action sociale et des familles du pôle solidarité de la ville et sont placés sous la responsabilité du responsable du Centre Social, Fabrice Lanicos.

 

Ils exercent sur le territoire et sont physiquement installés au centre social avec également des permanences, 2 fois par semaine, à la mairie annexe du Bois-du-Verne les lundis et jeudis de 15 h 30 à 17 h 30.

 

 

Ils ont des missions très spécifiques et forcément complémentaires :

 

 

Véronique Sigonney et Mickaël Lacombe sont missionnés en qualité d’adulte relais chargé de la tranquillité publique. Leurs missions principales s’articulent autour de 4 axes :

Sensibiliser au civisme, à la citoyenneté, à la laïcité
Désamorcer des situations de conflits, de tensions dans les quartiers
Assurer une veille au niveau du matériel urbain et de cadre de vie.
Etre un relais entre les habitants et les services publics, les services de la ville, les élus.

 

 

Kamal Badhi, s’est vu attribuer des missions de médiation relative à l’emploi s’articulant autour de 4 axes :

 

Favoriser l’accès au service public de l’emploi des habitants du quartier.
Informer des différentes structures présentes sur le territoire et leurs spécificités.
Informer des différents dispositifs d’accès à l’emploi.
Accompagner les demandeurs d’emplois non identifiés vers les services et organismes relevant de l’emploi et de la formation.

 

 

Lui aussi tient au centre social et également à la mairie annexe du Bois-du-Verne dans une dynamique de soutien à la rédaction de CV, lettre de motivation.

 

Il participe aux réunions de chefs d’entreprises organisées par la municipalité. Il fait connaître et diffuse les offres d’emploi sur les quartiers. Il utilise ces rencontres, ses rendez-vous, pour faire connaitre les différents services et ateliers proposés par les différentes structures d’emploi et d’insertion.

Ces 3 adultes relais assurent une présence accrue sur les quartiers (déambulations), rencontrent régulièrement les habitants de manière formelle (sur rdv) ou informelle sur les quartiers.

 

 

Il y a bien sur un encadrement de leur action, une évaluation et une compilation de leurs actions avec leur responsable de manière régulière (2 points informatifs et d’échanges par semaine) et de manière ponctuelle sur demande. Nous vous avions informé de la mise en place d’un dispositif pilote d’insertion par le sport signé par la ville de Montceau avec l’APELS
http://montceau-news.com/economie/370233-montceau-ville-pilote-de-linsertion-par-le-sport.html

 

 

Ce sont MM. Badhi et Lacombe qui vont être chargés de mener à bien ce programme en lien avec l’APELS (Agence pour l’Éducation par le Sport).

C’est un projet essentiel qui tient à cœur à Mme le Maire que cette intégration des jeunes vers un emploi durable par le sport.

Ce dispositif a pour objet de faire du sport un outil citoyen pour l’emploi, l’éducation et le vivre ensemble.

Il est à noter qu’au terme de 6 mois de prise de fonctions, les adultes relais sont connus et reconnus par les habitants et les partenaires intervenant sur les quartiers prioritaires.

 

 

Les statistiques actuelles de ces 6 mois de fonctionnement sont parlantes : 157 personnes vues et aidées dont 100 dans des problématiques diverses de la tranquillité publique comme la résolution de conflit de voisinage, l’accès aux services publics aux habitants, la mise en relation des personnes et certains services de la ville, la mise en œuvre d’une dynamique de prévention aux risques du quotidien ; et 57 dans la médiation relative à l’emploi.

C’est un dispositif très novateur et qui s’adresse à tous ceux qui en ont besoin, il ne s’agit pas de quelque chose d’imposé, de purement institutionnel, non c’est un dispositif retissant des liens sociaux dans la médiation et la création de liens de confiance.

 

 

Mme le Maire parle de relations sociales qui s’inventent, de capacités à faire autrement, de facilitateurs, de médiateurs auprès des familles, des jeunes en difficultés.

 

 

Donc sans aucune appréhension, il suffit de prendre contact avec Veronique Sigonney, Kamal Badhi, Michael Lacombe les adultes relais. Ce sont des professionnels formés à leurs missions et surtout ayant l’expérience professionnelle et humaine voulue et nécessaire.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

03.85.67.90.70.
espacesocial@montceaulesmines.fr

 

 

 

 

 

 

social 2904172

 

social 2904173

 

 

social 2904174

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer