Autres journaux :



mardi 12 septembre 2017 à 06:48

A Thalassa, l’apnée la plongée du bien être (Montceau)

Une école du « lâcher prise »



 

 

 

 

 

 

Fermer les yeux, retenir sa respiration, plonger. Et sous l’eau, décontracté. Nous sommes plusieurs milliers en France à pratiquer l’apnée pour se « vider la tête », se détendre. Ne plus respirer pour se ressourcer, une drôle d’idée ?? En apparence seulement.

 

On parle beaucoup de records, des plongées extrêmes mais l’apnée c’est avant tout du bien-être. On ressort d’une séance d’apnée défatigué, dénoué, déstressé……et sous l’eau quand on relâche le corps on se sent flotter, en apesanteur. Sans bouteille, sans contrainte, on se sent libre, c’est de la plénitude, c’est magique.

 

 

Fascinante apnée. Le ‘’grand bleu’’ l’a rendue populaire. Depuis une quinzaine d’années, il y a une pratique sûre, encadrée et d’avantage orientée vers le plaisir que la performance.

 

 

Respiration et connaissance de soi, les adeptes l’assurent. Mais une question demeure pour le grand public : Ne fait-on pas souffrir nôtre organisme en le privant d’air ? n’y a-t-il pas de risque pour nôtre santé ? Si elle n’est pas poussée à l’excès l’apnée nous permet au contraire de développer notre capacité respiratoire. Pour retenir son souffle, il faut d’abord apprendre à respirer. L’apnée est avant tout une discipline tournée vers soi.

 

L’objectif : Savoir écouter les messages de son corps, connaitre cette « zone de confort » dans laquelle l’apnée reste un plaisir mais aussi et surtout ces limites pour identifier le moment où il va falloir remonter.

 

Une école du « lâcher prise » mais pour y parvenir, une condition : savoir lâcher prise. Ce qui est au départ loin d’être évident. Si l’on part tendu on ne pourra jamais rester sous l’eau bien longtemps. Si l’apnée apprend à lâcher prise, c’est à chacun, individuellement de découvrir le moyen de se relâcher complétement presque sur commande.

 

 

Se vider la tête. Quand on pratique l’apnée statique, on s’allonge sur l’eau, les bras et jambes détendus, le visage dans l’eau avec un masque de plongée. Il faut pouvoir se relâcher totalement puis conserver ce relâchement à mesure que le temps passe. Ce n’est pas évident car beaucoup de choses nous passent par la tête, aussi bien positives que négatives. L’important alors est de réussir à éliminer les pensées négatives. Pour cela, penser à une jolie musique, un beau film, une belle image …… Uniquement des choses que vous aimez.

 

 

Prendre confiance en soi, si beaucoup de nouveaux adeptes viennent à l’apnée pour des effets déstressant, c’est le bien être qu’ils en retirent et c’est leur progression individuelle qui bien souvent leur donnent envie de persévérer. Car de quelques secondes à plusieurs minutes sans respirer, de quelques mètres parcourus sous l’eau à plusieurs longueurs de bassin, les progrès constatés participent au plaisir de plonger et s’avère un excellent booster de confiance en soi. On découvre petit à petit que l’on peut plonger à 5mètres de profondeur puis 15, puis 20, 25……on passent les niveaux aussi. Mais ces étapes franchies, en apnée ce sont autant de verrous que l’on a dans notre tête que l’on fait sauter. Cette discipline nous fait franchir en douceur et toujours dans la maitrise ce qu’on pense être nos propres limites. C’est un super moteur.

 

 

Les disciplines les plus pratiquées se déroulent en piscine.

 

 

L’apnée statique : On reste le plus longtemps possible sans respirer, immobile, c’est elle qui permet de se relaxer.

 

L’apnée dynamique : Elle demande de parcourir la plus longue distance sous l’eau, avec palmes ou sans palme.

 

 

L’apnée en poids constant : Elle consiste à descendre et remonter le long d’un filin à la seule force des palmes. C’est la discipline la plus pure de l’apnée, celle qui est la plus aimée en milieu naturel.

 

 

L’apnée en poids variable : Elle consiste à descendre tête la première entraînée par un poids et de remonter à la palme.

 

 

L’apnée avec gueuse : Comme dans le film « Le grand bleu », l’apnéiste descend avec une gueuse et à la profondeur désirée il remplit d’air un parachute qui va le remonter en surface.

 

 

Après avoir lu cet article, si vous vous sentez une âme d’apnéiste et l’envie d’essayer, le club Thalassa de Montceau a tout pour vous accueillir, l’encadrement et le matériel ainsi que le plan d’eau des Fouthiaux pour les apnées en milieu naturel.

 

 

Pour tous renseignements :

 

www.thalassa-montceau71.com

Centre nautique 2 rue du Commandant Mouchotte Montceau

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

thalassa 1209176

 

 

thalassa 1209174

 

 

thalassa 1209173

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

thalassa 1209172

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer