Autres journaux :



dimanche 3 juin 2018 à 06:16

Portrait d’un champion de BMX (Blanzy)

Bastien Cliquoteaux-Dantigny, 9 ans, aux championnats du monde à Baku



 




 

 

 

Il affiche un sourire radieux permanent, n’a pas la grosse tête et ne se laisse pas impressionner par le gigantesque challenge qu’il s’apprête à relever. « Il », c’est un jeune garçon de 9 ans, Bastien Cliquoteaux-Dantigny, fou de BMX, qui va participer aux Championnats du monde à Baku (Azerbaïdjan) du 3 au 9 juin prochains.

 

 

Qu’est-ce que le BMX ?

 

 

Le BMX Race ou Bicross est une course qui se déroule entre huit concurrents qui doivent parcourir une piste de 340 à 400 m, avec un départ arrêté sur une butte de 5 à 8 m de hauteur.

 

 

Cette piste a la particularité d’être parsemée de bosses qui, soit se sautent, soit s’enroulent par cabrage du vélo sur la roue arrière.

 

 

C’est un sport acrobatique et spectaculaire, qui demande des qualités physiques telles que la vélocité, la puissance, l’explosivité et l’endurance et qui entre dans la catégorie des sports extrêmes.

 

 

Cette discipline est devenue pour la première fois une discipline olympique, à l’occasion des Jeux de Pékin en 2008.

 

 

Bastien ou la passion d’une vie

 

 

 

Bastien Cliquoteaux-Dantigny est un jeune garçon qui fréquente l’école Lucie Aubrac à Blanzy en classe de CE2. Et le BMX, il le découvre et le pratique depuis l’âge de quatre ans, grâce à son papa qui lui a transmis sa passion pour ce sport. « Malone, ma petite sœur de 3 ans, commence elle-aussi à s’élancer sur son vélo. Peut-être fera-t-elle aussi du BMX ? » rigole Bastien.

 

 

Seul hic : en Saône-et-Loire, il n’existe pas de club concernant cette discipline et Bastien s’entraine donc, une fois par semaine, généralement le samedi après-midi, au club de Beaune, le « BeauneBmx », à 75 km de son domicile !

 

 

L’esprit de compétition chevillé au corps

 

 

« Depuis mes débuts dans ce sport, j’ai toujours eu l’esprit de compétition. Sans parler du plaisir que je prends sur mon vélo quand je suis sur les pistes » livre Bastien. Oubliant volontairement ses deux cassures du poignet et ses multiples entorses. Hé oui ! Ce sport est extrême et le garçon en accepte aussi les conséquences.

 

 

Impatient de…vieillir !

 

 

Depuis quelques années, Bastien trépigne en attendant ses…9 ans ! « Impossible pour moi de participer au championnat d’Europe ou du Monde, tant que je n’ai pas 9 ans » annonce-t-il en souriant. Ajoutant : « Maintenant, je les ai enfin et les choses sérieuses vont commencer ! ».

 

 

 

Et pendant ces cinq années d’attente, il s’est beaucoup entrainé. Se distinguant souvent sur les compétitions régionales, interrégionales et nationales. « L’an passé, je suis passé à deux doigts du titre de champion de France » regrette le jeune sportif.

 

 

 

Un palmarès 2017 éloquent

 

 

 

L’année dernière, Bastien a inscrit quelques lignes à son parcours : champion de Bourgogne Franche-Comté, vainqueur du championnat Grand Est avec 7 victoires sur 7 courses, vainqueur des Trois challenges France Nord-Est, vainqueur de la 1ère manche de la Swiss-Cup à Genève, et finaliste au TFBMX (championnat de France) en catégorie 8 ans et moins.

 

 

Bastien accède à la grande finale, où il ne reste que 8 pilotes en lice. « Tout au long de la course en seconde place, je tente un dépassement dans le dernier virage et je chute ! » regrette Bastien. Qui termine 8e Français de l’épreuve (voir ci-dessous la vidéo de cette finale).

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=aNX1hELMhX4

 

 

 

 

Qualifié pour les championnats du Monde

 

 

Par ailleurs, au cours des derniers mois, il y a eu deux grandes courses pour la sélection de 4 pilotes par tranche d’âge et Bastien a terminé à la première place.

 

 

 

Ce qui lui a permis de se qualifier pour les championnats d’Europe, qui vont se dérouler à Sarrians (Vaucluse) en juillet prochain. Mais également pour les championnats du Monde qui se dérouleront donc du 3 au 9 juin à Baku.

 

 

 

Ce qui a un peu pris Bastien et ses parents de court, car, initialement, ces championnats devaient se dérouler au mois d’Août. Mais vu le pays organisateur (Azerbaïdjan) qui affiche des températures estivales comprises entre 45 et 50°, l’évènement a été avancé à début juin.

 

 

Une motivation de fer

 

 

Comme on s’en doute, Bastien n’est pas arrivé à un tel niveau sans entrainement. Tout au long de l’année, ses parents qui le soutiennent à fond dans ses projets, l’emmènent sur les lieux de nombreuses courses.

 

 

« En général, les compétitions sur le territoire représentent environ 7 000 km en voiture par an et 10 à 12 nuits d’hôtel… » rappelle le papa de Bastien.

 

 

Par ailleurs, « La TeamEvolution » de Bastien, qui est basée dans le Nord Pas-de-Calais, l’aide pour certaines pièces de son BMX (les deux roues seules coûtent environ 1500 euros) et pour ses tenues.

 

 

Bastien peut également compter sur le soutien de la mairie de Blanzy, par le biais du maire Hervé Mazurek et sur celui de M. Rames, patron du Mac’Do montcellien.

 

 

Mais le jeune champion ne s’arrête pas en si bon chemin : pour se confronter aux pilotes étrangers et pour améliorer son niveau, il lui arrive de participer à des courses en Europe. Récemment, il s’est rendu à Zolder, en Belgique, où il a décroché une belle 6e place. « De nombreux pilotes de niveau mondial étaient présents » se réjouit Bastien.

 

 

 

Organisation financière

 

 

Mais la médaille a son revers : la question financière ! Ainsi, pour participer aux championnats à Azerbaïdjan, la facture est salée. Rien que pour Bastien, elle s’élève à près de 1 000 euros.

 

 

Billet d’avion : 295 euros, hébergement : 225 euros, Sac de transport pour le vélo : 129 euros, maillot « France » obligatoire : 44 euros, inscription au championnat : 90 euros, ticket d’entrée sur le site pour l’enfant 60 euros, Visa : 23 euros… Sans compter les frais des parents qui accompagnent leur fils en ce moment important.

 

 

 

4,3,2,1… Partez !

 

 

A l’heure où nos lecteurs liront ces lignes, Bastien et ses parents seront à bord de l’avion qui les emmènera à Baku. Une première partie de voyage Lyon-Moscou, qui durera 8h avec un transit de 4/5 h, puis une seconde partie Moscou-Baku.

 

 

Les voyageurs arriveront à destination le 1er juin à 4h du matin. Après avoir rejoint leur lieu d’hébergement, ils se détendront un peu, avant que Bastien participe aux essais le 4 juin, pour découvrir la piste.

 

 

Le 5 juin, 100 concurrents, issus de 5 pays différents s’élanceront sur la piste. En attendant, Bastien regarde sans se lasser une photo où il se tient aux côtés du Français Joris Daudet, champion du Monde de la discipline… En rêvant de lui succéder ?

 

 

 

Pour nos lecteurs

 

 

Bastien et ses parents nous ont promis de nous faire partager l’aventure. Ainsi, ils nous feront parvenir de leurs nouvelles régulièrement durant ces journées de championnat. Ce dont nous les remercions d’avance…

 

 

Et bonne chance à toi Bastien !

 

 

 

 

 

bmx 0306182

 

 

bmx 0306189

 

 

bmx 0306183

 

 

bmx 0306184

 

 

bmx 0306185

 

 

bmx 0306186

 

 

bmx 0306187

 

 

bmx 0306188

 

 

 

bmx 03061810

 

 

bmx 03061811

 

 

bmx 03061812

 

 

bmx 03061813

 

 

bmx 03061814

 

 

bmx 03061815

 

 

bmx 03061816

 

 

 

 

 


 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Portrait d’un champion de BMX (Blanzy)”

  1. sunburst dit :

    Salut Bastien, Bonne chance, on pense à toi !
    Jules PACI