Autres journaux :


samedi 25 juillet 2015 à 07:34

Communauté urbaine Creusot-Montceau

Un Président en terre de noblesse, Ciry nous a été conté



 

Ciry, Ciry le Noble, excusez du peu. On ne badine pas avec le sang bleu. Ciry donc, une commune qui de 1793 à nos jours à plus que doublé sa population (1144/2348 : exemple relativement rare), tout en ayant connu en 1968 un pic à de 3166. L’histoire économique de la commune explique qu’en 44 ans on peine encore à rattraper le niveau de 1954 (2924 habitants) qui était l’année de la grosse croissance de population.

 

 

Ceci explique le souci des élus concernant l’occupation des sols dans leur commune et leur volonté de faire vivre l’ensemble de leur territoire.

 

 

 

Le Président de la communauté urbaine continuant son périple du 23 juillet après midi dans le sud de son territoire est reçu par une forte délégation d’élus Cirysiens. A la tête de cette dernière tout naturellement Mme le Maire, Renée Saunier, accompagnée de ses Adjoints, Mme Ophélie Bey, Jean Pierre Rizet, Charles Gaudet, Pascal Schiavone, Gilles Dutremble et Jean Louis Rychlik, Conseiller Municipal.

 

 

Joël Gressard, responsable travaux de la CCM, accompagne le Président Marti.

 

 

 

Les travaux sur la rue Rizet étaient prévus sur deux ans, ils ont été faits en un seul exercice en aménageant le programme et en revoyant le plan de financement initialement lissé sur deux ans. C’est une démarche cohérente en liaison avec les impératifs de terrain qui a amené à cette prise de décision. Comme le dit le Président Marti « adaptabilité, réactivité ». Il y en a là pour 60 000€, et ça se voit. Plus 20 000€ en trottoirs devant la maison médicale.

 

 

1,6 millions d’€ par an pour les travaux de voirie pour le budget communautaire. C’est conséquent multiplié par 6 années. Le Président explique de nouveau les priorités et les engagements communautaires dans ce domaine.

 

 

L’ensemble des élus apparaît très concerné par le développement de la commune et la sécurité des déplacements. Ils ont établi leur liste principale et leur liste complémentaire et suivent, on le sent cela, avec grande attention. Il est vrai aussi que la commune de Ciry est très étendue, très diverses au travers de ses nombreux hameaux.

 

 

D’ailleurs le cortège des voitures repart pour le quartier des Porrots, en examinant au passage les voiries sur lesquelles on circule peut-on penser, où Madame le Maire entend faire toucher du doigt la nécessité d’ouvrir des terrains à l’urbanisation pour permettre de consolider la revitalisation d’un quartier déjà en voie de reconquête par ses habitants et de nouveaux arrivants qui rajeunissent la population et apportent des enfants aux écoles.

 

 

 

Outre le problème du Plan local d’urbanisme Intercommunal qui dépend de la Communauté, le Président de cette dernière voit son attention attirée sur la nécessité d’un plan d’assainissement reprenant le relai des réseaux obsolètes et inefficaces, voire même dangereux, de la mine. Visiblement très conscient du problème le Président Marti s’enquiert de l’antériorité du dossier. Il n’y a pas de dossier à proprement parler, mais des discussions réitérées chaque année mises à l’écart ensuite dans la hiérarchisation des priorités. Toujours le même problème semble-t-il, les impératifs budgétaires.

 

 

Le Président Marti explique qu’il conviendrait d’abord de réaliser une étude sur l’ensemble, puis sur le secteur en particulier. Il existe là une potentialité de construction et de densification intéressante. Seule l’étude approfondie du dossier pourra donner des solutions.

 

 

Et en file indienne le convoi fonce sur l’emplacement de la future déchetterie. On est dans le sud de la communauté, ça se sent, il fait si chaud que l’on entend presque les cigales s’« escagasser » mutuellement dans les arbres.

 

 

L’emplacement à la zone artisanale peut laisser deviner la future déchetterie, mais il y a encore du travail d’imagination à faire pour vraiment visualiser le futur équipement. Les élus sont satisfaits de l’emplacement facile d’accès et de la RCEA proche pour les camions qui n’auront ainsi pas à traverser la ville.

 

 

Le Président Marti rappelle le rôle de la communauté dans les investissements pour le développement durable. Il s’agit encore là d’une réalisation portée par la communauté dans le cadre de ses compétences et financée par son budget. Même si seuls semblent réalisés les travaux de VRD (Voirie et réseaux divers) on appréhende quand même l’ampleur du projet et l’on se rend bien compte de la nécessité et de l’utilité d’un tel projet communautaire.

 

Les élus échangent aussi entre eux autour de cet équipement qu’ils attendent avec impatience.

 

 

 

Puis tout le monde direction la station d’épuration. On reste dans la logique des équipements communautaires. Le Président Marti qui en est quand même à sa 3ème visite de l’après midi, qui a visité, marché, pendant déjà presque 4 heures suit dans la bonne humeur en échangeant avec les élus Cirysiens.

 

 

 

En ce qui concerne la station rien à dire, mais sur le talus l’entourant, la canicule et la sécheresse qui s’installe ont fait des dégâts considérables sur les plantations arbustives réalisés par la communauté. La cata totale, même un canadair n’y peut plus rien, le soleil a tout grillé, sauf les mauvaises herbes qui sont hautes et se portent bien ainsi que les rejets des arbres qui ont été coupés il y a déjà un moment.

 

Force est de constater qu’il va falloir recommencer.

 

 

Et l’ensemble des élus de revenir en Mairie pour continuer l’étude des dossiers. Ils semblent satisfaits de la visite du Président et surtout d’avoir pu échanger directement

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

ccm ciry 2507152

 

 

ccm ciry 2507153

 

 

ccm ciry 2507154

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer