Autres journaux :


mercredi 9 novembre 2016 à 09:13

Pisciculture – Etang Pierre Poulain à Pouilloux

Un étang pour « nurserie »




 Alors que la nuit commençait à tourner la page, les bénévoles de l’association de pêche la perche de Torcy neuf s’activent autour de l’étang Pierre Poulain à Pouilloux. Depuis une semaine, le niveau de l’eau baissait constamment afin que le jour J, c’est-à-dire ce mardi 8 novembre 2016, l’association puisse ouvrir à plusieurs reprises la vanne en grand et recueillir en aval _ juste en contrebas de l’étang _ les pensionnaires de la retenue d’eau.

 

 

La perche de Torcy neuf a la gestion piscicole du lac de Torcy neuf et de l’étang Leduc et loue le droit de pêche au propriétaire de l’étang Pierre Poulain d’une surface de 8 hectares. «Cet étang à Pouilloux nous sert pour l’élevage de poissons que nous remettons ensuite dans le lac de Torcy » explique le président de l’association, Alain Godard. Un étang pour nurserie qui, logiquement est vidé tous les deux ans  mais « pour connaître l’évolution des poissons, nous avons décidé de le faire deux années de suite ».

 

 

Ainsi, plusieurs constats s’imposent. En premier, sur les quatre-vingts carnassiers (de petite taille) mis à l’eau en 2015, aucun n’a fini sa course au fond de l’épuisette, si ce n’est un brochet inconnu au bataillon (voir photo). « Nous espérions au moins en récupérer une quarantaine. Alors, où sont-ils passés » ? se demande Alain Godard. Sont-ils victimes de prédateurs tels les cormorans ou les hérons ou d’autres « à deux pattes » ? sourit le président.

 

 

Deuxièmement, les gardons, quant à eux, se développent correctement (200 kg furent mis à l’eau l’an dernier, 900 kg ont été pêchés ce mardi). Troisièmement, les carpes, sont certes très nombreuses mais « elle auraient dû grossir davantage ».

 

 

Résultats, l’étang Pierre Poulain ne semble pas être « un terrain de jeu » favorables aux carnassiers. « Cela ne marche pas » constatent notamment les trois agents de développement de Saône-et-Loire (les gardes pêche). Sans compter que cet étang mériterait d’être mis à sec pendant un an, sauf que ce n’est pas possible « puisque nous sommes sous la contrainte de Natura 2000 qui défend la protection de la faune et la flore sur le pays charolais » rappelle le président. Et en particulier protège une tortue, la cistude d’europe.

 

 

Enfin, grâce au camion avec ses cuves oxygénées, prêté par la Fédération de pêche de Saône-et-Loire, gardons et carpes ont « changé d’air » et naviguent désormais dans le lac de Torcy ou dans l’étang Leduc.

 

 

Jean Bernard

 

 

 

peche-0911166

 

 

peche-0911162

 

 

peche-0911163

 

 

peche-0911164

 

 

peche-0911165

 

 

 

peche-0911167

 

peche-0911168

 

peche-0911169

 

peche-09111610

 

 

peche-09111611

 

 

peche-09111612

 

 

peche-09111613

 

peche-09111614

 

 

peche-09111615

 

 

peche-09111616

 

 

 

peche-09111617

 

peche-09111618

 

peche-09111619

 

 

peche-09111620

 

 

peche-09111621

 

 

peche-09111622

 

 

peche-09111623

 

 

peche-09111624

 

 

peche-09111625

 

 

peche-09111626

 

 

peche-09111627

 

 

peche-09111628

 

peche-09111629

 

 

peche-09111630

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer