Autres journaux :



jeudi 18 juin 2015 à 07:42

Collège Copernic (Saint-Vallier)

Je suis, tu es, nous serons ! Concours annuel 2014/2015 de la ligue des droits de l’homme « écrits pour la fraternité »



 

Cette déclinaison vise trois définitions gigognes : l’Identité, l’Altérité, la Complémentarité. Chacun intègre à des niveaux, des moments donnés et des occurrences particulières ces trois notions.

 

 

C’est aussi le thème du concours « écrits pour la fraternité » 2014/2015. Au collège Copernic Mme Planchon, une professeure particulièrement impliquée et enthousiaste, participe depuis une décennie à ce concours avec ses élèves. Au fil des années ce sont essentiellement des poèmes qui sont produits. Faut dire qu’au départ le concours s’appelait « poèmes pour la fraternité ». Mais de plus en plus la prose apparaît, des morceaux de théâtre, des chansons. Trois de huit textes proposés ont été retenus par le jury aux trois premières places.

 

 

 

Huit textes, 8 équipes se partageant les 23 élèves s’étant impliqués à fond dans le projet.

 

 

Le Jury est composé des 3 membres présents de la section de Montceau et du Bassin Minier de la ligue des droits de l’homme, (Mmes Besseyrias, Proust, Taiclet) de 3 bibliothécaires de la médiathèque de Montceau et d’une stagiaire de 16 ans. Ils ont apprécié d’abord le respect du sujet, ensuite la force du contenu, le fond, la poésie, puis la manière de s’exprimer, les tournures de phrases. Le jury a adoré un poème accompagné d’un beau dessin.

 

 

 

Madame Sylvie Sabotier-Marx, la principale de Copernic, accueille les membres de la ligue des droits de l’homme, Madame Eda Berger, Conseillère Départementale (qui représente aussi Monsieur le Maire de Saint Vallier retenu à la communauté), et les élèves de la 5èmeB.

 

Elle apprécie vivement de voir que sur le bassin minier il y a des gens qui s’investissent encore, qui s’engagent, qui ont une vision citoyenne.

 

 

Elle rappelle que le travail sur le concours s’est effectué entre décembre et janvier.

 

 

Elle interroge donc les élèves sur ce qui en Janvier a pris une résonnance particulière pour eux dans le cadre de ce concours. La réponse est immédiate : Le drame de Charlie hebdo et la marche du 11 janvier.

 

 

 

Se tournant vers Mme Berger, elle rappelle aux élèves que le Conseil Départemental est le bailleur de fonds qui leur a payé les ordinateurs et tout ce dont ils peuvent disposer dans ce Collège.

 

 

L’établissement a prévu un petit verre de l’amitié, jus de fruits et cake, pour terminer la cérémonie.

 

 

Madame Besseyrias explique aux élèves ce qu’est la ligue des droits de l’homme. Créée en 1898 pour défendre un innocent, le capitaine Dreyfus, la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen est de tous les combats pour la justice, les libertés, les droits civiques et politiques, les droits économiques, sociaux et culturels, contre le racisme et l’antisémitisme depuis plus de 110 ans.

 

 

Elle dresse le panorama actuel des droits de l’homme dans le monde.

 

 

 

Ces trois femmes qui se tiennent devant la classe respirent la passion dans leur démarche et leur message clair et simple ne peut qu’être reçu favorablement par des jeunes qui paraissent déjà être très motivés.

 

Cette classe est à mille lieues de ce que nous montrent les médias lorsqu’ils veulent faire du sensationnel. Est-ce que ça tient aux enfants eux-mêmes, à Mme la Principale, à cette professeure enthousiaste, à l’air que l’on respire à Saint Vallier, ou un peu de tout ça ? En tout cas c’est un réel plaisir d’être avec eux et de constater leur application foncière.

 

 

 

Proclamation des résultats :

 

 

1er Prix : Andréa Mazzocca, Paola Chapuis, Emma Zito pour un magnifique poème. Que les trois jeunes filles lisent en alternance.

 

 

 

 

copernic ligue homme 1806153

 

 

 

C’est quoi être normal ?
Moi je suis dans un fauteuil roulant,
Pour vous, suis-je différent ?
Moi je suis séropositif,
Pour vous, suis incompréhensif ?
Moi j’ai la peau noire comme l’ébène,
Est-ce que cela vous gêne ?
Moi j’ai les yeux bridés,
Puis-je être aimé ?
Dites-moi, c’est quoi être normal ?
Dans le monde, une personne comme une autre est égale
Je viens du Maroc, de Chine ou du Sénégal
Dites-moi, c’est quoi être normal ?
Moi je suis une personne juive,
Cela doit-il m’empêcher de vivre ?
Moi je parle la langue des signes,
Pour vous, suis-je quelqu’un d’indigne ?
Moi, je viens du Liban,
Pourquoi te moques-tu méchamment ?
Moi je suis homosexuel,
Pour vous, suis-je un criminel ?
Dites-moi, c’est quoi être normal ?
Dans le monde, une personne comme une autre est amicale,
Je viens du Mexique, du Brésil ou du Portugal
Dites-moi, c’est quoi être normal ?
Moi je suis musulman,
Mais pourquoi êtes-vous si distants ?
Moi je suis autiste,
Pourquoi me rendez-vous triste ?
Moi je m’appelle Fatima,
Pourquoi me refusez-vous un emploi ?
Moi je suis un homme sans abri,
Pourquoi est-ce que tu ris ?
Dites-moi, c’est quoi être normal ?
Dans le monde, une personne comme une autre n’est pas rivale
Je viens d’Egypte, du Pérou ou du Népal
Dites-moi, c’est quoi être normal ?
C’est quoi être normal ?
On m’a dit que nous étions tous les mêmes,
Malgré la religion et la couleur de peau,
Le même sang coule dans nos veines,
Les différences ne sont pas des défauts…
C’est quoi être normal ?
On m’a dit que nous étions tous dans le même monde,
Un homme, une femme ou un enfant,
On sait tous que la terre est ronde,
Mais un cœur est parfois si violent…
C’est quoi être normal ?
On m’a dit que nous étions tous égaux,
Malgré les conditions et les moyens,
L’amour et l’amitié ne sont pas illégaux,
Nous sommes tous des humains…
C’est quoi être normal ?
Etre normal…

 

 

 

 

Tonnerre d’applaudissements.

 

Le dessin joint au poème prend toute sa valeur après cette lecture.

 

 

 

2ème prix : Estelle Gobin, Lou Cort, Jordan Prieto. Un poème différent mais plus direct, à la première personne. Là aussi, lecture par les 3 lauréats.

Différents mais égaux

 

 

copernic ligue homme 18061516

 

 

 

 

Moi, je marche pieds nus dans la rue

 

 

Moi, j’ai un bateau et un château

 

Moi, j’ai seize ans et j’ai un enfant

 

Moi, je suis foncé et personne ne veut m’employer

 

 

Toi, tu gagnes deux sous par jour

 

Toi, tu as honte de toi à cause de ton poids

 

Toi, tu es en fauteuil et tu aimerais bien qu’on te regarde d’un autre œil

 

Toi, on te harcèle parce que tu es homosexuel

 

Nous, nous sommes égaux malgré nos différences et nos défauts

 

Nous, nous serons un jour réunis par nos différences de vie

 

 

 

 

 

Là aussi très forts applaudissements.

 

 

 

3ème Prix : Samuel Varraux, Nicolas Hino, Romain Pariaud, Benjamin Lapret. Une fable pleine d’espoir et d’utopie. En plus ces 4 garçons parlent au travers d’une jeune fille comme un seul homme.

 

 

copernic ligue homme 1806152

 

 

 

Je m’appelle Ramatou, j’ai 19 ans et j’aimerais bien être comme vous les Français : être intelligent, aller à l’école, avoir des médicaments pour me soigner. Un jour, une française est venue chez moi, je lui ai demandé si elle pouvait m’amener en France ? Elle a hésité mais a accepté. Quelques jours plus tard je suis en France avec elle, dans sa maison. Un jour nous avons une discussion :

 

 

 

– Tu es noire, je suis blanche, nous serons amies
– Tu es grande, je suis petite, nous serons fortes
– Tu es drôle, je suis triste, nous serons heureux

 

o Nous sommes tous différents !!
o Mais nous serons heureux ensemble !!!

 

 

 

 

 

 

Applaudissements soutenus

 

 

Que Ramatou ne se fasse pas de fausses idées : les français ne sont pas plus intelligents que les africains, même si il est vrai qu’ils ont plus de médicaments.

 

 

 

Madame Planchon clôt la cérémonie en disant sa fierté du travail accompli, elle félicite la classe. Tous ses remerciements vont aux membres présents de la section de Montceau et du Bassin Minier de la ligue des droits de l’homme pour les livres offerts en cadeau et pour la générosité. En effet un chèque « généreux » (le montant n’est pas dévoilé, mais chacune des parties peut en faire la publicité) va aider le foyer social éducatif du collège (avant on parlait de la Copé).

 

 

A tous, aux lecteurs, n’oublions pas ces mots puissants extraits de l’article « ‘J’accuse » d’Emile Zola, ces mots qui résonnent encore aujourd’hui avec tant d’acuité de par le monde.

 

 

 

« Ah ! tout ce qui s’est agité là de démence et de sottise, des imaginations folles, des pratiques de basse police, des mœurs d’inquisition et de tyrannie, le bon plaisir de quelques galonnés mettant leurs bottes sur la nation, lui rentrant dans la gorge son cri de vérité et de justice, sous le prétexte menteur et sacrilège de la raison d’état. »

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

copernic ligue homme 1806158

 

 

 

copernic ligue homme 18061511

 

 


copernic ligue homme 1806154

 

 

 

copernic ligue homme 1806155

 

 

 

copernic ligue homme 1806156

 

 

 

copernic ligue homme 1806157

 

 

 


copernic ligue homme 1806159

 

 

 

copernic ligue homme 18061510

 

 

 

copernic ligue homme 18061512

 

 

 

 

copernic ligue homme 18061513

 

 

 

copernic ligue homme 18061514

 

 

 

copernic ligue homme 18061515

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer