Autres journaux :


jeudi 12 novembre 2015 à 08:27

11 novembre à Saint Vallier

Barbusse, Moutardier, François Ponsard invoqués par Daniel Meunier



Ce 11 novembre, au monument aux morts de Saint Vallier la météo est au rendez-vous, elle a concocté un vrai temps de tranchée de l’Argonne avec froidure et brouillard spectral.

 

Là, aux sonneries des clairons, là dans une sorte de silence pesant, « s’avancent des espèces de gros ours qui pataugent et qui grognent… C’est nous ». Daniel Meunier derrière son pupitre, en maître de cérémonie nous fait revivre avec réalisme cette atmosphère lugubre et fantomatique de la grande guerre et de ses tranchées du désespoir.

 

Mais n’anticipons pas, d’abord garde à vous, puis ouvrez le ban (clairons) aux drapeaux et dépôt de gerbes.

 

Alain Philibert et Daniel Gosse pour la Ville, Christian Tramoy pour l’ARAC, M. Therville pour la FNACA.

 

Minute de silence et lecture du message de l’UFAC Monsieur Raymond Rey.

 

 

Ce message fait un point sur les belligérants en 1915 avec les nouveaux pays entrant en guerre, l’immobilisation du conflit dans la boue des tranchées. Sur les lance flamme, les gaz à Ypres, les masques à gaz.

 

 

Il évoque le trop voyant pantalon rouge garance porté par les soldats et remplacé par l’uniforme « bleu horizon ». Il fait le point sur la situation inquiétante du pays, sur la grosse baisse de la production de l’industrie lourde, du blé, sur l’arrivée d’un premier contingent venu en renfort du Canada en février. Il rappelle que 620 000 hommes et femmes de ce pays sont venus en Europe et que 60 000 d’entre eux y sont morts et autant ont été handicapés à vie.

 

 

C’est un discours sur la pandémie de guerre, de massacres qui gagne la planète, sur la cohorte énorme des morts, des victimes diverses.

 

 

Puis Alain Philibert, le Maire, Conseiller Départemental vient lire le message du secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants.

 

 

« Le 11 novembre 1915, il y a cent ans, la France, l’Europe et une partie du monde sont engagées depuis près de quinze mois dans ce qui allait devenir la Première Guerre mondiale. »

 

Ce discours met en perspective les combattants des différents conflits et leur appartenance à une communauté à laquelle nous sommes tous redevable au travers des âges par rapport aux sacrifices qu’ils ont consenti au nom de la patrie, la liberté.

 

 

C’est aussi un rappel de l’effroyable boucherie et de ses listes inextinguibles de noms, de gueules cassées, d’invalides. C’est un appel à la paix, à la fraternité mais aussi à la reconnaissance des sacrifices.

 

Daniel Meunier est l’ennemi de la redite, de la routine et ses discours sont attendus par ses afficionados et les exégètes par ses citations et mises en situation.

 

 

Il cite Henri Barbusse dans son ouvrage « Le Feu » chapitre 2.

 

« Le grand ciel pâle se peuple de coups de tonnerre : chaque explosion montre à la fois, tombant d’un éclair roux, une colonne de feu dans le reste de nuit et une colonne de nuée dans ce qu’il y a déjà de jour.

 

Là-haut, très haut, très loin, un vol d’oiseaux terribles, à l’haleine puissante et saccadée, qu’on entend sans les voir, monte en cercle pour regarder la terre./…

 

Je vois des ombres émerger de ces puits latéraux, et se mouvoir, masses énormes et difformes : des espèces d’ours qui pataugent et grognent. C’est nous./…

 

Nous sommes emmitouflés à la manière des populations arctiques. Lainages, couvertures, toiles à sac, nous empaquettent, nous surmontent, nous arrondissent étrangement. Quelques-uns s’étirent, vomissent des bâillements. On perçoit des figures, rougeoyantes ou livides, avec des salissures qui les balafrent, trouées par les veilleuses d’yeux brouillés et collés au bord, embroussaillées de barbes non taillées ou encrassées de poils non rasés. »

 

 

http://al9ahira.com/997-2/theme-2014-2015/le-feu-dhenri-barbusse/le-feu-chapitre-2/

 

 

Militant pour la paix, Henri Barbusse a rejoint le cercle des poètes (qui ont disparu) qui ont décrié et dénoncé au travers de leurs textes les horreurs des guerres… François Ponsard faisait partie de ce cercle et il a écrit ce poème

« Je voudrais voir les gens qui poussent à la guerre,
Sur un champ de bataille, à l’heure où les corbeaux
Crèvent à coup de becs et mettent en lambeaux
Tous ces yeux et ces cœurs qui s’enflammaient naguère »

 

 

On sent la révolte devant une double réalité : ceux qui commandent la guerre ne la font pas et n’en meurent pas, ceux qui font la guerre ne la commandent pas et en meurent.

 

 

Il termine par ces strophes :

 

« Les voir tous ces gens-là prêcher leurs théories
Devant ces fronts troués, ces poitrines meurtries
D’où la morts a chassé des âmes de vingt ans »

 

 

L’indépendante et les Amis Réunis joue la marche funèbre et la Marseillaise, les élus et autorités saluent les drapeaux.

Daniel Meunier en vient à Paul Constant Moutardier qui fait une grande partie de l’exposition « Défendre la Patrie 1914-1918 » au Musée de l’école. Il lit un de ses poèmes qui s’intitule « à l’heure du rêve ».

 

 

« La voix de leur rêve qui passe
Car c’est leur âme et c’est leur erreur
Qui vont vers nous femmes des France
Le soir, lorsque le jour se meurt
Quand vient l’heure des souvenances. »

 

 

Après tous ces instants d’une humanité rare et d’un réalisme corrosif Daniel Meunier remercie au nom de la municipalité les associations d’anciens combattants, les musiciens de l’indépendante et les Amis Réunis, les autorités militaires, les élus, les représentants du monde associatif, les enseignants et les élèves qui ont bien voulu prendre part à cette commémoration et qui ont participé à la vente des bleuets sur les différents quartiers de la ville. Il rappelle l’exposition Henri Barbusse à l’embarcadère et l’exposition « Défendre la Patrie 1914-1918 » au Musée de l’école.

 

 

Fermez le ban

 

 

Gilles Desnoix

 

 

st vallier 11 nov 12111513

 

st vallier 11 nov 1211152

 

 

st vallier 11 nov 1211153

 

 

st vallier 11 nov 1211154

 

 

st vallier 11 nov 1211155

 

 

st vallier 11 nov 1211156

 

 

st vallier 11 nov 1211157

 

 

st vallier 11 nov 1211158

 

 

st vallier 11 nov 1211159

 

 

st vallier 11 nov 12111510

 

 

st vallier 11 nov 12111511

 

 

st vallier 11 nov 12111512

 

 

st vallier 11 nov 12111514

 

 

st vallier 11 nov 12111515

 

st vallier 11 nov 12111516

 

 

st vallier 11 nov 12111517

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer