Autres journaux :



vendredi 3 juin 2016 à 11:26

Securité des écoles à Saint-Vallier….

...des armes lourdes circulent sur le Bassin minier !



 

Après les attentats du 13 novembre 2015 : les écoles de Saint-Vallier confrontée au PPMS (plan particulier de mise en sûreté)

 

Le point sur la situation avec un élu de la ville : Richard Taiclet.

 

Lucidité mais tout de même pas de paranoïa…

 

 

Des écoles transformées en camp retranché ?

 

Les attentats du 13 novembre 2015 ne sont pas sans conséquences sur notre vie de tous les jours et en particulier dans la vie scolaire. En conséquence, les écoles maternelles et primaires de Saint-Vallier sont déjà concernées par le plan Vigipirate (voir infographie) mais deux circulaires des 25 novembre et 4 décembre derniers détaillent un certain nombre de mesures et consignes de sécurité à mettre en œuvre dans les écoles et établissements scolaires. Et l’une d’elles et non des moindres « est que les enfants ne doivent pas être vus de l’extérieur » a précisé Richard Taiclet, adjoint au maire chargé des finances.

 

Pas des obligations mais des recommandations

 

C’est pourquoi, en début de semaine, deux fonctionnaires de la police nationale de Montceau-les-Mines sont venus inspecter les groupes scolaires pour effectuer un diagnostic de sécurité. Pour l’heure, ils n’ont pas encore rendu leur rapport mais il est clair que des travaux vont être nécessaires. « Ce ne sont pas des obligations mais des recommandations pour ne pas exposer les enfants aux risques » ajoutait l’adjoint.

 

Voici un extrait du texte publié sur le bulletin officiel de l’Education nationale :

 

« Les écoles et les établissements scolaires peuvent être confrontés à des accidents majeurs, qu’ils soient d’origine naturelle (tempête, inondation, submersion marine, séisme, mouvement de terrain…), technologique (nuage toxique, explosion, radioactivité…), ou à des situations d’urgence particulières (intrusion de personnes étrangères, attentats…) susceptibles de causer de graves dommages aux personnes et aux biens. En conséquence, chacun doit s’y préparer, notamment pour le cas où leur ampleur retarderait l’intervention des services de secours et où l’école ou l’établissement se trouveraient momentanément isolés. Tel est l’objectif du plan particulier de mise en sûreté (PPMS) face aux risques majeurs, adapté à la situation précise de chaque école et de chaque établissement, qui doit permettre la mise en œuvre des mesures de sauvegarde des élèves et des personnels en attendant l’arrivée des secours ou le retour à une situation normale(…) ».

 

Des armes lourdes circulent sur le Bassin minier

 

Alors qu’en règle générale et en particulier à Saint-Vallier, tout est fait pour ouvrir les écoles sur l’extérieur, « nous allons vers une école repliée sur elle-même » taclait Richard Taiclet. Il reconnaissait toutefois que selon des informations des services de sécurité, « il existe un vrai danger, puisque, nous dit-on, des armes lourdes circulent sur le bassin minier aux mains de gens potentiellement dangereux ». Donc parmi les neuf groupes scolaires de Saint-Vallier, afin de ne pas pouvoir observer les enfants de l’extérieur ou il faudra laisser pousser les haies, ou installer des brise-vues, ou rehausser des portails. « C’est Daech qui a gagné » en concluait l’adjoint.

 

Depuis les attentats un grand nombre de bâtiments doit être sécurisé et les recommandations sont plus strictes. Et concernant les enfants dans les écoles qui sont des espaces vulnérables, la sécurité n’a pas de prix.

 

Jean Bernard

 

 

eco 02 06 16

 

 

eco 02 06 161

 

 

eco 02 06 162

 

 

eco 02 06 163

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Securité des écoles à Saint-Vallier….”

  1. Daniel dit :

    « il existe un vrai danger, puisque, nous dit-on, des armes lourdes circulent sur le bassin minier aux mains de gens potentiellement dangereux ».
    Alors,pourquoi ne pas les confisquer puisque certains sont au courant de leur existence ? Ils attendent qu’elles aient servi ?

  2. st vallier dit :

    Des armes lourdes circulent sur le Bassin minier

    A part ca tout va bien sur montceau