Autres journaux :


jeudi 8 octobre 2015 à 11:01

« Pour une santé de proximité et de qualité ! » (Montceau-les-Mines)

Communiqué du PCF, membre du Front de Gauche !



 

« Selon la presse, le député Christophe Sirugue devrait rencontrer des représentants de l’Agence Régionale de Santé (ARS) en mairie de Montceau-les-Mines le 12 octobre. Nous tenons à lui rappeler la gravité de la situation de l’offre des soins dans notre localité.

 

Les médecins. La pénurie de médecins est très préoccupante, avec le départ de plusieurs médecins il est de plus en plus difficile d’en trouver des nouveaux. Cette situation ira s’aggraver avec des nouveaux départs. Pourquoi cette pénurie ? Avec des différences dans la répartition des médecins sur le territoire national, cette pénurie était prévisible. En effet l’introduction du numerus clausus (nombre d’admis en deuxième année de médecine, fixé par le gouvernement) et sa diminution drastique a conduit à la situation d’aujourd’hui: le nombre de médecins formés n’est pas suffisant pour répondre aux besoins de la population. En 1971-1972 ce nombre était de 8.588, ensuite il a diminué progressivement jusqu’à 3.500 en 1992-1993, pour remonter progressivement à 7.497 en 2014-2015. Selon le docteur Christophe Prudhomme, médecin urgentiste, 40.000 médecins, soit un sur 5 exerçant en France, ont obtenu leur diplôme à l’étranger. Le barrage à l’entrée des études oblige de nombreux jeunes à partir à l’étranger, notamment en Roumanie. Cette situation entraîne une hausse continue de la fréquentation des services d’urgence.

 

Le Centre Hospitalier. A l’occasion du départ du directeur JD Marquier le 31 mars, le Directeur général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Cristophe Lannelongue déclarait « Nous sommes en attente de la décision du Copermo (Comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins) (…) Cette décision est en quelque sorte une feuille de route (…) cette décision est une question de jours ». Concernant le projet médical il affirmait « ce projet sera vraisemblablement rédigé d’ici cet été ». Une fois cette étape franchie, l’ARS étudiera les autorisations d’exercice à délivrer, notamment celle concernant la chirurgie. (JSL 2.4.15) A ce jour aucune information publique n’a pas été donné sur la décision du Copermo !

 

Il faut rappeler que selon l’ARS le plan triennal d’économies, s’inscrit dans le pacte de solidarité et de responsabilité qui prévoit 50 milliards d’économies en trois ans, dont 10 milliards pour la santé et 3,3 milliards à réaliser en 2015. En Bourgogne, les efforts d’économies représentent 75 millions d’euros en 2015 dont 33 millions d’euros pour les établissements de santé (ARS Bourgogne – Actus juin 2 juin 2015)

 

L’arrêté du 26 juin 2015, signé du directeur général de l’ARS Bourgogne, a modifié le Schéma Régional d’Organisation des Soins (SROS) du Projet Régional de Santé 2012-2016 sur certaines activités. Dans le SROS révisé il est dit que les astreintes de chirurgie orthopédique et traumatologie seront limitées, dans un premier temps, à la première partie de la nuit (jusqu’à minuit), samedi après-midi, dimanche et jours fériés. A terme, dès que les GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) auront arrêté leur projet médical, ces astreintes seront regroupées intégralement sur le site de référence du GHT.

 

N’oublions pas que l’objectif du SROS est de mettre en place un fonctionnement complémentaire entre les deux plateaux techniques de la Communauté Urbaine Creusot-Montceau et le cas échéant une seule implantation sur la CUCM.« 

 

PCF FDG GAUCHE EUROPENNE 21 05 15

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




10 commentaires sur “« Pour une santé de proximité et de qualité ! » (Montceau-les-Mines)”

  1. talaouano dit :

    C’est ca….vous avez bravés vos valeurs avec le vote de l’eau avec la CCM et aujourd’hui vous nous expliqués comment gerer la santé, nous savons nous electeurs que vous plirez au dictacte du PS….
    Vos promesses sur l’eau et bien d’autres choses nous l’ont prouvés.
    Passer votre chemin en ce qui me concerne.

  2. Electron libre dit :

    Une fois encore , le « numerus clausus » est cloué au pilori de tous les malheurs par des idéologues qui ne prennent pas la peine d’en connaître la finalité substantielle !

    Si incontestablement , sous la mandature « Kouchner » (qui pensait réduire le déficit de la sécurité sociale en diminuant le nombre de médecins ), il a atteint son niveau le plus bas , il n’a cessé d’augmenter depuis pour atteindre cette année un seuil équivalent à celui de 1971 , année de sa création ! (aux alentours de 8 400 étudiants admis en 2ème année)

    Ce chiffre est établi pour tenir compte du renouvellement des médecins retraités , mais également en fonction des places disponibles en milieu hospitalier pour permettre aux futurs médecins d’effectuer leurs stages dans les meilleures conditions possibles !

    L’augmenter de façon exagérée serait une erreur pour deux raisons :
    D’une part , l’enseignement de la spécialité serait contre-productif au regard d’un très grand nombre d’étudiants , d’autre part , parce que beaucoup d’entre eux n’auraient pas le niveau requis pour tenir la distance !

    Bien au delà du numerus clausus , ce qui pose aujourd’hui le problème essentiel est le nombre « d’heures médicales » pratiquées annuellement sur notre territoire .

    Dans les années 1970, le Généraliste était un homme (à 90 %), souvent aidé bénévolement par sa femme.
    Il travaillait entre 60 et 70 heures par semaine, environ 48 semaines par an, de 30 à 70 ans.

    Dans les années 2010, le Généraliste est une femme (à 70 %), aidée par personne, qui travaille moins de 35 heures par semaine, environ 44 semaines par an, de 35 ans à 60 ans.

    Faites le calcul et vous verrez que le déficit en temps médical est abyssal !
    Ajoutez à cela le fait que les jeunes médecins préfèrent installer leur cabinet dans un centre médical urbain plutôt que rural , et vous aurez là , les vraies raisons de la « désertification » !

    Très cordialement !

    • sillabruno dit :

      A Electron libre
      « …pour atteindre cette année un seuil équivalent à celui de 1971 , année de sa création ! (aux alentours de 8 400 étudiants admis en 2ème année) »
      Faux ! 7.497 en 2014-2015.

      • Electron libre dit :

        Ne dites pas que mes chiffres sont faux , cher monsieur , dites seulement qu’ils ne correspondent pas à ceux que vous produisez !

        Pour ma part , ils émanent en droite ligne du ministère de la santé !

        Si vous avez une source plus fiable et à condition qu’elle soit argumentée , je suis prêt à faire remonter l’information à qui de droit !!

        Très cordialement !

        • sillabruno dit :

          voir:
          paces.remede.org/paces/numerus-clausus.html

          • Electron libre dit :

            J’ai vu …
            Votre « source » oublie juste de préciser que les chiffres publiés sur son forum représentent uniquement les effectifs issus du contingent de première année pour chaque université !

            Chiffres auxquels il faut bien sûr ajouter environ 12% d’étudiants Français et étrangers supplémentaires profitant de « passerelles » leur permettant d’intégrer directement la 2ème année de médecine !

            7497 x 12% = 899
            7497 + 899 = 8396
            CQFD !

            Toujours très cordialement !

  3. roussillon dit :

    le médecin tout juste sorti de ses 7 à 10 ans d’études est il commis d’office pour occuper un poste (de terrain, donc trés formateur !) de médecin généraliste en milieu rural ou assimilé, pour 3 ans au moins ?

  4. sillabruno dit :

    A talaouano
    A la CCM il n’y a pas d’élus PCF de la section de Montceau-les-Mines.

  5. talaouano dit :

    A bon donc entre Montceau et saint vallier il existe une frontiere politique speciale PCF, c’est encore plus terrible que je pensais… donc les elus PCF de montceau sont pas en accord avec ceux de Saint vallier Mr Silla?
    Vous sortirais grandit en disant que les elus PCF de SV ont suivi les consignes du PS.
    C’est toute la politique que les electeurs rejetent en generale, droite ou gauche confondus, mais les elus PCF battent quand meme des record, a l’image de Mr Baumel le frondeur imaginaire, qui dit non non au Creusot et finalement oui oui a Paris, pauvre de nous….

  6. montcellienbis dit :

    Je voulais simplement apporter une petite précision à propos de la sécurité sociale et de son déficit .Lors d’une émission J.J Bourdin recevait la ministre de la santé , la seule millionnaire du gouvernement et lui posa cette question:
    « Savez vous combien l’Algérie doit à la Sécurité Sociale ? »
    Silence de la ministre
    « Et bien je vais vous le dire elle doit six milliards d’euros  »
    Oui vous avez bien lu six milliards d’euros , voila qui comblerait une bonne partie du trou n’est ce pas .
    Pour ceux qui ne croiraient pas , allez sur RMC bourdin , vous verrez l’interview.

    j c rey
    .
    j c rey