Autres journaux :


samedi 28 novembre 2015 à 07:06

Régionales : Réunion publique à Sanvignes

Salle de la Trèche le PS fait campagne.



 

 

Après Montchanin le 9 novembre dernier, le Bassin minier est convié à une réunion publique salle de la Trèche à Sanvignes par les candidats locaux de la liste de Marie Guite Dufay.

 


Cette dernière n’est pas là ce soir car avec la période de deuil qui a suspendu la campagne pour les candidats socialistes, après les événements dramatiques de Paris, il a fallu réduire la voilure et surtout essayer de mieux se partager sur toute la future grande région et sur le département.

 

 

 

 

Face au Public de sympathisants, de militants et de responsables des sections du bassin minier, Jean Claude Lagrange, Laetitia martinez, Jérôme Durain. Vont animer la soirée et le débat.

 

Elodie Vendramini conseillère régionale sortante qui ne se représenta pas est là parmi le public.

 

Jean Claude Lagrange comme à son habitude, taille dans le vif avec un humour parfois corrosif.

 

« Merci d’avoir affronté le blizzard pour venir, alors que d’habitude il fait toujours beau à Sanvignes. »

 

Il plaisante les nombreux Montcelliens présents et venus derrière Laurent Selvez. « Vous avez la double nationalité Sanvignards et Montcelliens tellement vous êtes toujours présents à mes côtés »

 

Il explique que le parti socialiste, contrairement aux autres partis, a eu la pudeur de ne pas profiter des évènements pour booster sa campagne. C’est par respect pour les victimes que la campagne a été suspendue. « Les socialistes ont mis en avant la dignité alors que les autres contre les calculs électoraux de certains. »

 

Pour Jean Claude Lagrange le bilan de mandat du Conseil régional est satisfaisant. Même très favorable et de ce fait il déplore de ne pouvoir le partager avec les autres forces de gauche qui ont choisi la désunion pour ces élections.

 

Très favorable en ce qui concerne l’habitat, l’économie, l’enseignement, la vie quotidienne, etc..

 

Il cible l’école de la 2ème chance, la gratuité des manuels scolaires, l’Internat d’excellence, la réfection de la voie ferrée entre Montchanin et Paray, le co-financement des maisons de santé, les contrats de Pays, d’agglo ou de ville.

 

Au niveau économique il rappelle que 200 entreprises de la CUCM ont été aidées par la région et pas des moindres. « C’est très important eu égard au nombre de dossiers examinés dans ce domaine par le Conseil régional. Le territoire communautaire a bien bénéficié dans ce domaine de la région dirigée par la gauche et les socialistes. Il s’agit d’une véritable stratégie économique avec prise de capital dans deux SEM Mecateam cluster et Center parcs»

 

Jean Claude Lagrange ironise sur l’engouement soudain de la droite pour le futur Center Parcs qu’elle vouait aux gémonies il n’y a pas si longtemps.

 

Il revient sur le slogan de la liste de Marie Guite Dufay et donc de la liste départementale menée par Jérôme Durain ; « une région d’avance » Il insiste sur le fait que la gauche a travaillé avec la Franche-Comté bien en amont sur tous les dossiers et dans tous les domaines. « La gauche c’est : travailler pour la région et non comme la droite, travailler pour son clocher ».

 

Des oreilles ont dû siffler ce soir chez certains car le Maire de Sanvignes, vice-président de la CUCM, conseiller régional sortant et candidat n’a pas ménagé ses attaques contre ses adversaires de droite dont certains oublient qu’ils sont députés européens lorsqu’ils mettent sur le dos de la région les difficultés de l’agriculture. Ou ceux qui disent, d’après lui, n’importe quoi en promettant de baisser les impôts alors que la région n’en prélève pas.

 

Jean Claude Lagrange enfonce le clou en brandissant le document de campagne de la liste Sauvadet « La région en grand » pour constater que « dans leur 4 pages de propagande il n’y a rien sur le bassin minier et le Creusot…étrange, non ?!? »
Puis il motive les troupes « les consciences se sont peut-être réveillées mais il va falloir quand même lutter contre l’abstention, parce que derrière cette dernière il y a la colère ou le désintérêt d’une partie des électeurs. Et c’est là que se niche le front national qui veut se servir des régions comme laboratoire de leurs idées. Tout le monde devrait y réfléchir sérieusement dans ces temps de haine. Il reste une semaine pour se battre sur le terrain et convaincre de nos idées et de venir voter. »

 

 

Laetitia Martinez revendique son appartenance à la génération Bataclan. Elle reconstruit devant l’assemblée le cheminement nécessaire pour surmonter le traumatisme et trouver le chemin et la force pour aller au-devant des gens et leur parler de politique.

 

« Là se conjuguent de multiples responsabilités : respect du deuil, ne pas attiser la haine, savoir se taire lorsque l’on ne connait ni la réalité ni la vérité sur certaines choses »

 

Elle dit adhérer aux propos et propositions de Marie Guite Dufay repris dans le programme de la liste et ses 110 propositions dont certaines sont emblématiques pour elle comme la sanctuarisation des budgets de la culture et du sport, la création de 6 000 emplois d’utilité publique pour les associations, l’accompagnement des salariés par la formation, les tarifs sociaux, la démocratisation de l’enseignement supérieur par sa décentralisation en Antennes locales comme au Creusot.
Elle se dit fière d’être sur cette liste.

 

Elle appelle à se méfier des contrefaçons et aux faux semblants « la solidarité, la justice sociale, l’émancipation, c’est la gauche. Pour l’extrême droite et une partie de la droite peu importe la réalité du quotidien, ils veulent tous seulement votre voix en s’appuyant sur vos peurs, vos fragilités et sur les situations dramatiques que nous traversons»

 

 

Jérôme Durain a sorti la tronçonneuse et il n’épargne personne « ce n’est pas suffisant de mettre un petit drapeau sur son compte Facebook, il va falloir maintenant mettre ses convictions en harmonie avec ses actes et venir voter dès le premier tour. La démocratie est à vif, touchée jusqu’à l’os. Il faut que tout le monde la défende, lutte pour elle. La haine ne doit pas triompher. La perception commune c’est que la région, l’élection régionale, tout ça c’est loin du quotidien, de la réalité quotidienne des gens.

 

 

Je vous dis mobilisez-vous dès le 6 décembre parce qu’en face ils le sont. Et le FN va récolter les fruits d’une colère qui ne sait où se diriger.

 

 

Le FN ils sont ennemis, nous les voyons faire au Conseil régional, de tout ce qui est du domaine de l’international comme Erasmus par exemple, ennemis de l’art contemporains (lui préférant le « beau », nous avons connu cela ne d’autres temps), ennemis du social et de toute forme d’assistanat et particulièrement pour les étrangers, allant même jusqu’à vouloir supprimer le planning familial. Vous êtes prévenus, vous ne pourrez pas trouver d’excuses ensuite. Laisser la région a la droite, aux addicts des JT qui surfent sur la vague FN, à ceux dont l’absence de programme est abyssale, tout simplement parce que c’est leur tour serait un énorme gâchis aux conséquences dramatiques.

 

 

La droite a 7 hommes et une femme comme tête de listes départementales, nous 4 hommes et 4 femmes, cela veut bien dire quelque chose. Une enquête sur l’assiduité au Conseil Régional révèle que Jean Claude Lagrange est présent à 97%, moi à 100% et Monsieur Danjean avant dernier à 67%. Et encore la dernière de la liste a été enceinte et a accouché, sinon il aurait été bon dernier. Cela aussi veut bien dire quelque chose. La droite méprise l’électeur, pour elle c’est son tour de diriger la région comme elle vient de le faire pour notre département, voile en fait son seul programme »

Nous vous l’avions dit… la tronçonneuse.

 

 

Cette réunion se termine par un verre de l’amitié qui permet à chacun de revenir sur les arguments présentés.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

ps region 2811152

 

 

ps region 2811153

 

 

ps region 2811154

 

 

ps region 2811155

 

 

ps region 2811156

 

 

ps region 2811157

 

 

ps region 2811158

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Régionales : Réunion publique à Sanvignes”

  1. the-voice dit :

    Une vingtaine de personnes , et on constate que la plupart sont du ps ?. quand on sait combien la salle est loué pour une manifestation. Nous n’ avons pas les mêmes valeurs a moins d’ être socialiste.