Autres journaux :


vendredi 11 mars 2016 à 08:02

« 5 ans après Fukushima, sortons du nucléaire ! » (Environnement – Politique)

Exige EELV Bourgogne !



 

« Il y a 5 ans, le 11 mars 2011, 3 réacteurs de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA sont entrés en fusion suite à l’inondation causée par un tsunami. Les conséquences sont tragiques: 160.000 personnes déplacées en mai 2012, un département qui a perdu 5,7% de sa population et quatre villes ne comptent plus aucun habitant. Pour Naoto Kan, Premier ministre japonais au moment de la catastrophe, il y encore des fuites et des eaux contaminées qui s’écoulent dans le Pacifique et du combustible en fusion dans les réacteurs de la centrale.

 

 

Depuis Fukushima, beaucoup de Français, sachant qu’ils vivent dans le pays le plus nucléarisé au monde, sont inquiets et se demandent quand une telle catastrophe arrivera chez nous. Nos voisins Suisses et Allemands manifestent, avec raison, ouvertement leur crainte face à la vétusté de nos centrales.

 

 

La Bourgogne est proche des centrales du Bugey et de Fessenheim, la plus vieille centrale nucléaire de France en fonction, où nous avons appris récemment qu’un incident majeur, survenu en 2014, a été minimisé par les autorités. EELV exige la fin de cette culture du secret autour des incidents à répétition et autour du nucléaire en général.

 

 

En 2016, L’État doit publier le décret visant à fermer Fessenheim et enfin mettre en œuvre la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui selon les objectifs fixés dans la Loi de transition énergétique, conduirait à la fermeture sous dix ans de 17 à 20 réacteurs nucléaires.

 

 

C’est un enjeu de sécurité sanitaire! En cas d’accident nucléaire grave, la Bourgogne serait directement concernée. Nous ne pouvons pas nous contenter de distributions préventives de pastilles d’iode pour être à l’abri.

 

 

La réponse d’EDF et du Gouvernement : poursuivre l’exploitation du parc nucléaire au-delà de 40 ans. Pourtant, l’économie du nucléaire est en échec : 100 000 milliards d’euros pour rénover le parc nucléaire, coût exorbitant des EPR en France et à l’étranger, contrat scabreux avec l’Angleterre, faillite d’Areva avec un déficit de 5 milliards euros en 2015 qui va peser sur EDF…la récente démission du directeur financier d’EDF devrait nous alerter !

Aux risques sanitaires s’ajoutent les risques financiers et sociaux. Ce sont les contribuables et les salariés du nucléaire qui vont payer la lourde facture.

 

 

EELV demande depuis toujours l’arrêt du nucléaire et des engagements forts en faveur d’une politique de réduction de la consommation d’électricité, de lutte contre les gaspillages et le développement des énergies renouvelables comme beaucoup de pays l’ont déjà fait. Nous participerons, bien entendu, aux mobilisations anti-nucléaire qui auront lieu en Bourgogne. »

 

 

EELV Bourgogne

 

 

STOP SORTONS NUCLEAIRE 11 03 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “« 5 ans après Fukushima, sortons du nucléaire ! » (Environnement – Politique)”

  1. Nonmerci dit :

    Bonjour
    Et on remplace par quoi ?
    Des bougies pour l’ordi…

  2. Daniel Z dit :

    Bonjour.

    «  »le pays le plus nucléarisé au monde » »
    http://www.statistiques-mondiales.com/reacteurs_nucleaires.htm
    U.S. = 104 réacteurs, France = 58 réacteurs.
    Toujours possible de bidouiller pour trouver des indices « adaptés »

    «  »l’économie du nucléaire est en échec » »
    Sauf que le kWH coûte 0.15€ en France, 0.27 en Allemagne et 0.30 au Danemark. (Eurostat)
    Sauf que le nucléaire a créé un nombre considérable d’emplois et imposé des avancées technologiques incroyables développées par des sociétés innovantes qui fait que la France est restée un pays techniquement « avancé ».

    Un regret concernant l’EPR, mais lisant entre les lignes, j’ai …..un sentiment mitigé.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Lauvergeon

    «  »quand une telle catastrophe arrivera chez nous » » ?
    Mais c’est déjà fait, sauf que le nucléaire n’y est pour rien, que c’est plus pernicieux et quelque peu occulté. Quelques exemple ?

    La contamination des rivières par les pcb, les médicaments, les boues rouges en Méditerranée, les métaux lourds et radioactifs (!!) origine les fumées des centrales à charbon….

    Et puis, n’avez vous pas remarqué que c’est quand le vent nous arrive de ces pays « verts » que les poussées de pollution sont les plus aigües ? Curieux non ?

    http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2009/01/nuclaire-polmiq.html

    Alors, écologie oui, mais avec des personnes comme celle qui figure dans un article au dessus du vôtre, une dame qui concrétise, elle.

    Amitiés

  3. chimel dit :

    bjr ,

    dire que fukushima est un accident nucléaire releve de la propagande .le sinistre est du a un évènement naturel :un tsunami .
    par contre on peut critiquer la pertinence de la decision humaine d’installer une centrale sur un site a risque .
    on peut aussi s’interroger sur les motifs des critiques de nos voisins
    – elles arrivent a point nommé :les suisses du canton voisin sont en campagne éléctorale eux aussi
    -les allemands balancent de millions de tonnes de co2 sur l’est et le nord de la france de depuis qu’il ont remplacé l’atome par le charbon .
    bonne fin de semaine .

  4. jean dit :

    Bonjour,
    Je ne suis pas très malin ni scientifique, mais réaliste et logique. dans une central nucléaire on fait de l’entretien ok. mais la seule pièce que l’on ne peut pas remplacer c’est le socle (qui une fois une centrale démontée reste à jamais pour des centaines d’années), pièce ou nul ne peut intervenir pour réparation.Connait-on la durée de cette partie de la centrale que l’on prolonge de dix ans en dix ans voir plus. On connaitra sa durée de vie le jour ou elle lâchera avec toutes les conséquences…. Un peu tard de baisser le pantalon quand on a fait dedans. Au nom de l’argent des finances des gros sous que ne ferait-on pas. C est a méditer je pense.
    Cordialement