Autres journaux :



samedi 26 mars 2016 à 09:07

« Michelin : un Directeur à l’écoute du personnel ? » (Politique – Social)

S'interroge le PCF de Montceau, membre du Front de Gauche



 

Lors de l’inauguration de la « nouvelle pesée automatique pour le mélange des composants », Christian François, Directeur du site de Blanzy, en présence des représentants de l’État et des élus locaux et régionaux, a exprimé son exaspération en entendant les menaces sur l’activité du génie civil.

 

Sans revenir sur les différents aspects de la question « génie civil » (voir notre communiqué du 17 mars), les propos du Directeur démontrent le manque d’écoute et l’indifférence vis à vis du personnel de l’usine de Blanzy. En effet les deux syndicats du site ont alerté récemment le personnel sur le danger de voir l’atelier « génie civil » fermer.

 

La CGT dans un tract du 10 février 2016 affirmait « Si nous mettons en relation nos nombreuses interpellations CGT en CE (Comité d’Entreprise) sur le retard des investissements ce n’est pas pour rien mais bien dans l’inquiétude de perdre cette fabrication génie civil » Le syndicat SUD, le 24 février 2016, par voie de tract affirmait « Les agents du G.C. (génie civil) au ralenti, ceux de Z (semi-fini) en surrégime, la direction n’est-elle pas en train de doper un atelier au détriment d’un autre, et UMO (Usine Montceau), ne serait-il pas voué à devenir un pôle uniquement voué au semi-fini ? »

 

Pourquoi cette attitude de la part du Directeur ? Pourtant, lors des élections professionnelle du 21 octobre 2014, il écrivait à l’ensemble du personnel « les personnes que vous choisirez auront pour mission de –porter votre voix- sur tous les sujets qui concernent l’usine » et il terminait en invitant à participer aux élections. Après les élections il se félicitait du taux de participation 83% !

 

Il est bon de rappeler que l’atelier génie civil représente plus de la moitié des agents de production du site de Blanzy.

 

La transformation sociale

 

L’entreprise ne peut plus être le dernier bastion de la monarchie où actionnaires et managers décident seuls de l’avenir des salariés et des bassins de vie, sans avoir à l’esprit autre chose que le montant des dividendes qui leur seront versés et la valeur de l’action cotée en Bourse.

 

Celles et ceux qui, par leur travail, créent les richesses doivent pouvoir prendre en main leur avenir. En mettant en commun leur intelligence collective, elles et ils doivent être les actrices et les acteurs de la transformation sociale.

 

Montceau-les-Mines, le 26 mars 2016″

 

 

 

NEW PCF 17 02 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “« Michelin : un Directeur à l’écoute du personnel ? » (Politique – Social)”

  1. JLD dit :

    Mrs du PCF vous en avez pas marre de critiquer en permanence la première entreprise du bassin minier qui emploi plus de 1000 personnes et qui fait travailler de nombreuses entreprises.
    Vous voulez que cette entreprise ferme ?

    • nico dit :

      Je pense que vous ne comprenez pas les craintes des salariés qui eux travaillent dans cette usine.
      A parler quand on n’a pas vécu 2009 et ces 477 suppression de postes c’est facile.
      A cette belle entreprise qui fait rêvez, participation 507€ pour plus de 1 milliards de bénéfice net.
      A oui on veux pas que ça ferme, mais on demande des comptes a la direction sur la pérennité du Génie civil mais elle reste muette.
      Ou sont d’ailleurs les 224 création de poste annoncez par voix de presse par Michelin?
      Allons n’es ce pas trop facile de défendre ce grand paternaliste, qui exploite ces contrats pro en les repassant en intérim car pour le moments on peux pas embaucher?
      Rentrer en contact avec nous salariés et ils vous dirons ce qu’ils en pensent…
      Cordialement D.N

      • Daniel Z dit :

        Bonjour Nico.
        Vos interrogations sont légitimes et bien compréhensibles.
        Mais qui peut répondre avec certitude, un directeur ?

        Les entreprises privées sont soumises au lois du marché et Michelin pèserait t’ il très lourd s’il faisait l’objet d’attaques concertées ?

        Voyez ce qui c’est passé dans la métallurgie, le nucléaire et pourquoi.
        Ou encore actuellement l’abandon d’achat des Rafales par l’Inde, au profit d’avions russes (Nous allions leur donner une leçon!). Dans tous ces cas, ils deviennent quoi, les salariés ?

        Être salarié, c’est un choix personnel et qui implique la prise de conscience de la dépendance. Regrettable mais c’est ainsi.
        Des lois ont été votées pour assurer une prétendue protection mais que valent elles quand les clients ne veulent pas acheter ce qui justifie notre travail donc notre salaire ?

        Vous me direz, avec raison, que ce n’est pas un problème pour le secteur étatique…L’impôt et les taxes y pallient bien….au détriment de la compétitivité du made in France.

        Ce qui m’irrite, c’est ceux qui veulent la place du calife sans avoir apporté ne serait ce qu’une once de preuve de compétence.
        Haro sur l’actionnaire (tu parles, dernier dividende 2.5€, avec le risque lié à l’actionnariat !) Mais c’est peut être bénéfique car une OPA sur une société rapportant si peu n’est guère tentante non ? Et la politique BIB sur la concentration semble avoir bien fonctionné.

        Ce que je lis au dessus, c’est la volonté d’avoir le pouvoir.
        Hors ceux qui sont virulents ont fait la démonstration depuis longtemps de leur incapacité ne serait ce qu’à souder la classe ouvrière. Belle démonstration de mise en commun d’intelligence collective !
        Alors s’il s’agissait de créer de la « compétitivité » sur des marchés planétaires …..

        Les rares entreprises encore saines sont elles en capacité d’assurer un avenir pour un pays noyé dans tant d’ incohérences ?

        Amitiés

      • sloup dit :

        Bonjour Nico.
        Vous parlez de 2009 et de 477 suppressions d’emploi. Je pense comme vous semblez très au fait, que vous pourrez me dire combien sont au chômage à ce jour du fait de la nouvelle orientation de l’usine.
        En France, il n’y a pas de travail, c’est la faute des patrons. J’espère que vous avez regardé le J.T et vu les offre des PME qui refusent des marches avec un salaire de 2000/2300 pour 35 h.
        Cette année encore de nombreux bacheliers littéraires, mais utile à quoi, pour faire quoi? Des garçons de café en Angleterre. Et nous irons chercher des plombiers en Pologne.
        Comme vous Daniel, certains commentaires ont le don de me hérisser le poil.
        Amitiés.

  2. Daniel Z dit :

    Amusant ; voici quelqu’un qui ne voyait pas les événements comme vous, mais qui, lui, a su manœuvrer pour que 26000 personnes en France et 115000 dans le monde aient un salaire rémunérant leur contribution à ce qui est un vecteur de progrès, y compris social, au niveau mondial…

    http://mast.free.fr/Fiifo4_06/PierreJEANSON/cahier%20bleu%20134%20-%20entretien%20Fran%E7ois%20MICHELIN.pdf

    C’est long, mais révélateur d’un état d’esprit….
    Perso, j’ai été passionné et les réponses aux journalistes prennent bien des contre-pieds.

    De vous à moi, rien ne vous empêche de mettre en commun vos intelligences collectives pour réaliser un grand projet…..
    Vous êtes prêts à y investir combien ?

    J’aimerai vous poser une question
    Si je me fie à ce que j’ai entendu, un de vos syndicats demandait (de) aux candidats à une délégation de signer leur lettre de démission, la date restant à la discrétion des « démissionneurs »

    Est ce exact ? Ce serait inquiétant pour une communauté qui prétend transformer la société non ?

    Amitiés

  3. gilbert71 dit :

    oui les travailleurs créent des richesses mais surement pas le PCF et sa filliale la CGT
    je crois que Daniel Z a bien entendu mais ceux concernés doivent briser le silence la réponse doit arriver

  4. VALLOIDIEN dit :

    pour une fois, qu’un directeur de l’usine Michelin de Blanzy ,est à l’écoute du personnel,,
    je pense que ce n’est ni politique, ni social,,
    mais humain, ou de coeur !
    alors profitez en de lui dire,
    – vos revendications,
    – vos problèmes,
    – vos salaires
    – vos primes,
    – vos horaires,,vos RTT,
    – vos loisirs,

    je suis sûr qu’il en prendra note de vos suggestions !
    si,,,,,,, vraiment c’est le cas ,,,,,,,,,,!!!!

  5. roussillon dit :

    Il y a un pas entre une écoute et un avis conforme, qui lierait le pouvoir de direction du chef d’entreprise…

    Et l’autogestion est loin d’avoir fait ses preuves

  6. sloup dit :

    Bonjour Roussillon et Nico
    Daniel Z dans son commentaire du 26/03 a 21h16 vous donne (comme toujours) une très bonne adresse. C’est long à lire, mais prenez le temps, cela vous éclairera sur ce que fut un Grand Monsieur.
    Pendant 40 ans et encore aujourd’hui, il ne m’a pas donné le pain, mais le beurre qu’on met dessus, et je ne pense pas être le seul
    Bonne lecture. Amitiés.