Autres journaux :



samedi 23 avril 2016 à 17:52

Après la nuit « agitée » aux Rives du Plessis (Politique)

"Pas de racaille dans nos quartiers, pas de quartiers pour la racaille !" dit le Front National



 

« A Montceau-les-Mines, seulement quelques jours après une atteinte aux symboles de la République Française en brûlant le drapeau Français, après des garages incendiés au Bois-du-Verne, le quartier du Plessis a été de nouveau le théâtre d’un déferlement de violence. Le bilan ? Des voitures brûlées, des poubelles incendiées, l’écusson tricolore de l’école Jacques Prévert abîmé, des pompiers et des policiers caillaissés et insultés puis les élus de la ville de Montceau également victime de cette racaille et de leurs agissements. Les auteurs ? Un groupe d’une douzaine de jeunes délinquants –
apparemment mineurs – cagoulés.

 

Ces actes devenant de plus en plus courant en France, notre ville n’y échappe pas. A Montceau comme ailleurs, une jeunesse désoeuvrée – parfois haineuse – brûle les voitures, caillasse la moindre autorité en toute impunité. Vous vous demandez pourquoi ? Depuis 1968, grâce à Daniel COHN-BENDIT, il est devenu interdit d’interdire… L’autorité parentale s’est lentement mais surement désagrégée. Les familles classiques, solidement constituées, n’en sont plus.

 

La faute à qui ? L’Ecole, pourtant laïque, nous transmettait un savoir mais aussi nous apprenait le civisme, le sens du bien et du mal, le respect… Elle aussi a failli…

 

La faute à qui ? Pour nos aînés, le service militaire ou national – obligatoire pour tous – en remettait une couche en rappelant souvent à ceux qui l’ignoraient, les vertus de l’obéissance, de l’entre aide et du « vivre ensemble ». Mais un ancien Président de la République, réélu en 2002, préféra supprimer ce formidable creuset à façonner les sociétés unies. Une immense majorité d’entre nous doit savoir aujourd’hui qui remercier !

 

 

En ce qui concerne les récentes échauffourées de Montceau, celles-ci semblent bien cibler précisément la municipalité en place. Promesses non tenues de la candidate Marie-Claude JARROT ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, cette communauté visiblement déçue, semble bien lui demander des comptes…
Seul le Front National appliquera la tolérance zéro sur l’ensemble du territoire national, sanctionnera les délinquants – et davantage les multirécidivistes -, mettra en place des sanctions pénales plus lourdes pour les personnes coupables de violences verbales et/ou physiques contre les représentants de l’autorité de l’Etat, puis donnera de véritables moyens humains, matériels et financiers aux forces de l’Ordre. »

 

 

Lilian NOIROT,
Chargé de mission du Front National de Saône-et-Loire
Conseiller municipal de Montceau-les-Mines

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




16 commentaires sur “Après la nuit « agitée » aux Rives du Plessis (Politique)”

  1. virginie85 dit :

    hé oui c est pourtant la vérité n en déplaise a leurs défenseurs….méme nos gauchos le reconnaissent mais pas en public…..c est bien pour cette raison que beaucoup ont tournés leurs vestes…..

  2. psg dit :

    Mr Noirot

    Ce feux de garage es a l’origine d’une bouteille de gaz ou d’aérosol alors ne dite pas que ces criminel.
    Avant de dire renseigner vous!!!!

  3. Daniel Z dit :

    Vous ne devriez pas publier des engagements quant à vos éventuelles actions futures.
    Ne soyez pas aussi démagogue que les politiciens en place.

    Remarque publiée en 2006 par l’IFRAP :
    «  »Un observateur extérieur est également frappé qu’un syndicat qui réussit régulièrement à bloquer la France, Sud Rail, apparu en 1995, ne compterait que 7000 adhérents » »

    A supposer qu’une majorité d’électeurs veuillent vous confier un mandat, vous allez vous retrouver avec bien plus de 7000 opposants virulents !!!

    Voyez ce que déclenche la simple volonté d’un maire F.N. pour lutter contre les déjections canines en centre ville.
    Et souvenez vous du bilan de l’homme au Karcher, pourtant en situation bien plus favorable que vous ne pouvez l’ espérer.

    Pour ce qui est du service militaire, perso, je pense que cela éviterait aux terroristes d’avoir à former des jeunes au maniement des armes et explosifs, mais que ce ne serait absolument plus un creuset pour faire fusionner les citoyens.

    Amitiés

  4. marietherese dit :

    Bonsoir,
    je trouve anormal qu’une petite dizaine de jeunes provoquent ces problèmes dans leur cité.
    On peut penser qu’ils font volontairement le jeu du front national mais encore faut ils qu’ils n aient pas de jugeotes car ils ne feraient pas des actes d’incivilités. Je les soupçonne d’etre payés par ….ou alors ils sont idiots.
    Alors , on les capture quand ……

  5. mister 71 dit :

    la source des problèmes c’est déja
    le fait que des enfants mineurs ne sont pas chez eux le soir mais dans les rues,
    qu’il brule des voiture ou s’attaque a des sympboles d’un pays,ou qu’il se révolte contre la municipalité en place sont du a des effets de bandes car tout seul il n’aurai pas ces idées la,
    je suis pas de la police mai moi y a bien longtemps que j’aurai fait respecter la loi a ma façon,je pense qu’il y a des mineurs de 14 a 19ans

    des attroupement constant aux abord de la zup comme si il y avait une douane,
    des jeunes qui écoute du rap violent et s’identifie au rappeur (qui en faite n’ont jamais fait ce qu’ils disent dans leur chanson et raconte n’importe quoi dans leur chanson et ces mineurs facilement influençable par les musiques rap font ce qu’il entende dans ces musique)
    des parent content de ne pas avoir leur enfants a la maison comme sa ils ont la paix ,on devrai enlever les allocations au parent dont les enfants son condamné ou pris dans des affaires comme celle ci,
    surtout faut pas les envoyer a l’armée faire un service militaire car il serai former pour nous tirer dessus et tirer sur les forces de l’ordre
    que les juges des enfants arrête de trouver des excuses psychologique a des enfants qui sont sans pitié et les mettre en prison direct sans playstation et télé bien sur,
    la plupart des jeunes qui font cela ne sont pas tous de la zup , a cela vous rajouter de la drogue, de l’alcool,du rap et voila ce que cela donne,

    des caméras dans des hall on été placer par l’opac je crois ben disont qu’il pourrai en placer aussi filmer le quartier

    dans le temps les parent avait tous des martinet et des ceinture et les enfant filer droit mes maintenant il est interdit d’interdire et voila ou nous sommes ,

    • Daniel dit :

      La solution est de mettre ces petits cons au boulot , et ne me dites pas qu’il n’y à rien à faire dans le bassin minier ; leur donner un travail d’intérêt général du genre entretien des parcs ou autres lieux publics , sans pause toutes les heures , ainsi le soir ils rentreraient chez eux fatigués et n’auraient pas envie d’aller foutre le bordel ! de plus s’ils ont un peu de jugeotte,ils seraient fiers de montrer ce qu’ils ont fait

    • Daniel Z dit :

      Je ne suis pas d’accord avec : » »que les juges des enfants arrêtent de trouver des excuses psychologiques «  »

      Sauf à admettre que l’inné des bébés est différent suivant l’origine ( mais ce serait peut être discutable et poserait un énorme problème) les gosses deviennent ce que la société (donc nous) en fait.

      Sparte est un bel exemple non ? Ou encore l’URSS … Ou encore Israël…..Ou ….

      Personne ne peut dire je me suis fait tout seul.
      Comme chante Maxime : «  »On choisit pas non plus les trottoirs de Manille De Paris ou d’Alger «  »

      Même ce qui est défini comme la « volonté » parait sérieusement mis en cause par certaines études et, par exemple, des machines auraient démontré que c’est des informations arrivant de notre inconscient qui déclencheraient certaines action….volontaires. (Pouvait il en être autrement ?)

      Ce qui me parait grave, c’est que nombre de délinquants sont produits par notre façon d’éduquer et notre philosophie pour la société.

      Au risque de paraître iconoclaste, je dirais qu’ils « bénéficient  » de la double peine : abandon par la collectivité et punition car ils n’en respectent pas les conventions !

      Alors, ces jeunes ne me paraissent être que des effets, mais pas la cause de la dégénérescence de notre société.

      Amitiés

    • jean montceau dit :

      Quelle belle France vous nous souhaitez, faite de répression, déllation, flicage… Et pourquoi pas élimination des êtres qui ne sont pas comme nous(vous)
      Ne venez surtout pas m’accuser de cautionner ces exactions car il n’en est rien, mais certaines promesses faites lors de la campagne des municipales qui m’ont fait entendre lors d’une discussion avec un jeune homme à la mairie: les autre n’ont rien fait pour nous, eux, ils vont faire… Me posent question.

  6. Ange909 dit :

    Lilian Noirot finira par passer un jour si personne ne fait rien !
    Honte à ses gamins !

  7. bijou dit :

    Mr Noirot,
    Il est un peu facile d’accuser l’École!
    J’ai enseigné pendant une trentaine d’années, et je peux vous dire que la plupart des enseignants transmettent les valeurs que vous évoquez !
    Mais ce n’est pas le rôle de l’École de remplacer les parents…
    Et là, comme ailleurs, à l’heure actuelle, il est interdit d’interdire… mais ce n’est pas le fait des enseignants, qui subissent également cette situation !

    • Daniel Z dit :

      Mettre en cause l’ École, Bijou, ce n’est pas mettre en cause les enseignants qui non seulement subissent les errements de l’ Administration mais parfois….les parents (ça m’est arrivé).

      Le nombre de « réformes » de l’École ne confirme t ‘il pas à quel point le système est inadapté ?

      Amitiés

  8. marguerite dit :

    Et oui pendant la campagne de la droite montcelienne nos politiques ce sont servi de l’aide des jeunes de la zup du plessis .Certains politiques leurs ont fait miroiter des embauches sur le bassin minier en attendant peau de ball et balais crin . Je ne suis pas d’accord avec les voitures brûlées mais arrêtons de prendre certains jeunes du quartier pour des idiots certains demande qu’à travailler.