Autres journaux :



mardi 19 juillet 2016 à 09:07

« Attentat de Nice : après le deuil, l’action ! » (Politique)

La réaction des élus Front National !



 

« Lors des festivités du 14 juillet, Nice a connu un effroyable attentat islamiste faisant, selon le dernier décompte, 84 morts dont 10 enfants, 207 blessés dont 49 toujours en situation d’urgence absolue.

 

 

Le temps du deuil et de l’émotion étant passé, vos élus Front national souhaitent revenir aux conséquences politiques que doit avoir cet événement, car quand « politique » est synonyme d’ « action », il n’est pas un mot déshonorant.

 

 

D’abord faisons un constat : Mohamed Lahouaiej Bouhlel était un Tunisien en possession d’une carte de séjour, en situation légale donc, alors même qu’en mars dernier il était condamné à six mois de prison avec sursis pour des faits de violences. Dans un pays normal, un étranger ainsi condamné serait renvoyé dans son pays d’origine. Pas en France où Nicolas Sarkozy a supprimé le dispositif de la double-peine qui rendait possible l’expulsion des délinquants étrangers.

 

 

Notre pays a donc été encore une fois victime de l’immigration massive et incontrôlée qu’elle subit depuis quarante ans, du laxisme injustifiable de sa justice, et dans ce désastre, droite et gauche portent une égale responsabilité.

 

 

Notre pays est en guerre, le temps est venu de l’action plutôt que des « Je suis… », des pancartes et des câlins. Pour mener cette guerre à l’islamisme, Marine Le Pen est la seule à proposer des mesures à la hauteur : fermeture de la centaine de mosquées radicales recensées par le ministère de l’Intérieur, déchéance de nationalité et expulsion du territoire national pour les binationaux radicaux ou fichés S, dissolution de l’organisation radicale UOIF, réorganisation des services de renseignements affaiblis par Nicolas Sarkozy qui fit disparaître les RG, rétablissement des effectifs de police, gendarmerie, et armée supprimés par le même funeste Sarkozy, suppression du droit du sol et rétablissement pérenne de nos frontières.

 

 

Au-delà de toutes ces mesures précises, il faudra également se réarmer moralement en mettant sur pied une politique pénale dissuasive intégrant notamment le rétablissement de la double-peine et en mettant fin à l’immigration de masse tout en durcissant les conditions de naturalisation (car la nationalité française doit se mériter). Dans cette optique, le patriotisme doit être réintroduit partout : à l’école où les enfants doivent apprendre la fierté de leur pays, à travers le rétablissement progressif du service militaire, et par le refus de tout recul de la laïcité et de nos modes de vie, en particulier dans certains quartiers.

 

 

Le combat sera long et difficile, mais il serait d’ores et déjà possible d’en faire beaucoup pour la sécurité des Français. Face à l’inaction coupable du gouvernement, il est temps de mettre au pouvoir quelqu’un qui prenne la mesure de la tâche à accomplir. 2017 semble bien loin, combien d’attentats devrons-nous encore subir entre-temps ? »

 

 

Lilian NOIROT, conseiller municipal de Montceau-les-Mines, conseiller régional et chargé de mission du FN71

 

Nicole CABOCHE, Antoine CHUDZIK et Valérie GUILLARME-REDL, conseillers régionaux

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “« Attentat de Nice : après le deuil, l’action ! » (Politique)”

  1. Pascontent dit :

    Malheureusement, il y a des personnes qui ont besoin de se rattacher à des groupes extrémistes pour se valoriser en créant un événement choquant. A Nice et en Bavière, ces soit-disant terroristes se sont approprié une mouvance « à la mode ». Quant à l’action, elle est récupérée par l’EI; ce qui en amplifie l’impact.
    En politique, on a la même démarche de personnes qui se réfugient dans les extrémistes de gauche, comme de droite, pour se valoriser dans une société et un humanisme qu’ils refoulent.
    A M. Noirot: connaissez-vous le dictons de la paille et de la poutre?…..

  2. isabel dit :

    Mesdames, messieurs

    Je ne partage pas forcément les idées de votre formation politique, mais pour dire vrai je ne partage pas également les idées des autres formations politiques existantes.

    Cela fait des années que je ne vais plus exprimer mon droit de vote, n’ayant aucune affinité avec ce qui peut être déclamé, affirmé, vociféré, déclaré, ….etc . Le discours sonne faux et les porteurs de message « plus blanc que blanc » se partage le pouvoir depuis des décennies, entre familles de bonne naissance, sortis de l’ENA ou de sciences po.

    Moi fille de la terre, de naissance modeste, je vie à des années lumières de ces personnes qui parlent de choses dont ils n’ont aucune idée. Chaque jour est une bataille pour avoir de quoi vivre et ne pas chavirer.

    Ce que je partage aujourd’hui avec vous c’est qu’effectivement, cela ne peut pas continuer comme cela. La France ne peut pas continuer de laisser son peuple se faire massacrer en toute impunité.

    Cependant la personne capable d’inverser la tendance a mon humble avis n’est pas encore de ce monde.
    Tout d’abords parce qu’il ne suffit pas d’avoir des idées, il faut aussi la volonté et les capacités de les mettre en place.
    Pour cela il faut être capable de se faire des ennemis et de devenir impopulaire, car les décisions pour pallier à des décennies de laxisme devront être drastiques.

    Ce que je pense ne pas être possible, les politiciens étant des carriéristes égocentriques avides de pouvoir.
    Le devenir de la France et des français est le moindre de leurs soucis. Si demain une guerre civile devait survenir, eux ont de quoi assurer leurs arrières, argent, propriétés à l’étranger, mais nous tous, qui n’avons rien qu’adviendra t’il de nous ?

    Peut-être pour votre part avez-vous des rêves encore utopistes, mais ni le front national, ni aucun autre partis n’a la volonté de changer notre avenir.

    Mais un voyant ne peut être prophète au royaume des aveugles

  3. Daniel Z dit :

    Depuis longtemps vous êtes à contre-courant de la bien-pensance qui, comme chacun sait, est l’avenir de nos sociétés.

    Curieusement, les solutions que vous proposez étaient ignobles il y a peu, mais ceux qui vous stigmatisent semblent vouloir s’en inspirer ?

    C’est dur pour eux car un changement de cap serait un aveu terrible.

    Vous me direz que ça ne devrait pas beaucoup les traumatiser car il semblerait qu’ils aient perdu jusqu’ à l’honorabilité (simple pensée personnelle)

    A supposer que le parti que vous représentez accède un jour à des responsabilités, vous devez être conscient de l’importance d’être irréprochables.

    Les partis traditionnels semblent maintenant totalement compromis et il ne reste guère de motifs d’espoirs pour un retour à la sérénité.

    Lisant un des commentaires, je me pose des questions : tous les faits que vous citez sont établis dans des domaines où vous n’avez jamais eu le pouvoir…..

    Alors la paille, elle est où ?

    Amitiés

  4. Babs210 dit :

    On a vu à Nice, après la minute de silence, l’attitude de vos « amis »…Ils ne connaissent que deux choses l’insulte et la haine ; comment vivre ensemble ? Vous posez vous la question ?

    • Daniel Z dit :

      Effectivement Babs, posons nous la question sur le vivre ensemble.

      Combien mes « amis » ont ils massacré combien de français ?
      Combien le politiquement et moralement correct en a sauvé et quelle France avons nous créée ?

      Alors qu’ils n’avaient pas réagit aux événements sur M.N, les gens du F.N. étaient déjà traités de c..s. Elle est où, la haine ?

      Comment vivre ensemble dites vous ? France Info :
      http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/dans-les-villes-fn-73-des-habitants-satisfaits-de-leur-maire-selon-un-sondage-ifop_847063.html

      Et si 58 % estiment que leur gestion est sectaire, peut être devraient ils se demander si nos choix apparemment sensés sont vides de sectarisme ou si notre conditionnement ne nous leurre pas ?

      Nous préjugeons beaucoup, mais que sont les faits ?

      L’ancien président allait nettoyer les banlieues au Karcher ; il est parti après avoir supprimé 6 093 postes dans la Police (source Parlement) et pour ce qui est de l’ordre…..Pourtant qu’est ce qu’il est virulent !
      Faut il s’étendre sur le comportement et le respect de ses engagements de l’actuel Président « normal » ?

      Alors, peut être est il nécessaire de bousculer le système ?

      Amitiés Babs