Autres journaux :



mardi 1 août 2017 à 05:09

« Le gouvernement veut signer l’arrêt de mort de l’agiculture bio ! »

Affirme la CAPEN 71



 

 

On nous prie d’insérer :

 

 

 

Le ministre de l’agriculture notifiera le 1er août à la commission européenne la proposition de la France à la répartition des aides de PAC. Les conditions de mise en œuvre seront ensuite discutées avec les Régions en 2018.

 

Dans cette répartition, plus de budget pour de nouvelles conversions à l’agro-bio ni pour les mesures agro-environnementales et climatiques(MAEC) pour les 3 prochaines années. Elles ne sont d’ailleurs plus versées depuis 2015…

 

Pour les ONG(1), cela témoigne d’un choix politique délibéré de soutien à l’agro-industrie au détriment d’une transition écologique de l’agriculture préservant la biodiversité, le climat, l’environnement (eau, sols…), la santé publique en même temps que l’intérêt des consommateurs et des paysans. Il aurait suffi de transférer une partie des énormes subventions accordées à l’agriculture industrielle(2) : mais cela contrecarre les intérêts du lobby des décideurs agricoles comme la FNSEA( donc les Chambres d’agriculture), les exportateurs, les grands ports…

 

Cette décision brutale est aussi contradictoire avec la tenue actuelle des Etats généraux de l’alimentation qui devait déterminer de façon urgente comment produire mieux et autrement pour répondre aux besoins et demandes croissantes des citoyens pour une alimentation de qualité, non polluante et de proximité. Elle ne fera qu’aggraver la situation plus que précaire des petits paysans : mais cette disparition est sans doute souhaitée…

 

Elle sonne enfin certainement le glas des illusions encore possibles quant à un dialogue environnemental (et social..) avec ce gouvernement. HULOT va-t-il avaler ce boa sans broncher ? T.G

 

(1) Agir pour l’environnement – FNAB – France Nature Environnement – Fondation pour la Nature et pour l’Homme – Greenpeace – Confédération Paysanne –

 

(2) L’enveloppe de la PAC est de 7,44 milliards : la bio représente 5,7% de la surface agricole et reçoit 2% des aides ; les ventes de produits bios ont bondi de 20% en 2016, et les surfaces converties de 16%….

 

Pétition Agir pour l’environnement – FNAB : https://alaide.agirpourlenvironnement.org/

 

 

 

 

 

Bio danger 31 07 17

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “« Le gouvernement veut signer l’arrêt de mort de l’agiculture bio ! »”

  1. roussillon dit :

    C’est vrai que ça manque de qHULOT au gouvernement…au secours USHUAIA, du temps de la pensée non aliénée et d’un patrimoine modeste.