Autres journaux :



mercredi 11 octobre 2017 à 16:47

La France Insoumise en Bassin Montcellien apporte son soutien à tous les salariés en luttes

Nouvelle menace sur l’avenir industriel du Bassin Minier : Eolane devra fermer en 2020



Eolane à Montceau va fermer en 2020…c’est ce qui a été annoncé aux salariés. C’est un mauvais coup pour les salariés, le Bassin minier.

 


Les salariés du groupe ont l’habitude de devoir se battre pour leur emploi, leurs salaires, la considération qui leur est due ou contre les licenciements financiers (Lannugat, Combrée, Montceau, etc.)

 


Mais les salariés de Montceau ont aussi l’amour de leur travail, l’amour de leur entreprise, la fierté du savoir-faire français. Ils luttent pour que tout ceci ne soit pas bradé, délocalisé, perdu. Ils ont consacré leur vie à cette entreprise, ils lui ont donné le meilleur d’eux même et leur savoir.

La France Insoumise est à leurs côtés, solidaire de leur lutte, solidaire du combat mené pour la pérennité de leur site. La France insoumise s’engage auprès des salariés en lutte où qu’ils soient. La France insoumise appelle tous les habitants du bassin minier à soutenir le combats des salariés d’Eolane Montceau.

Eolane c’est un grand groupe, et Montceau ne pèse pas lourd dans les stratégies financière de cette entreprise qui prône des valeurs humanistes et dont la santé économique est prospère.

Rappelons un peu ce que l’entreprise vante à la fois sur le plan de l’humanisme de bon aloi et sur le plan de la réussite économique.


 
Eolane c’est 23 implantations dans le monde 17 en France, 1 en Allemagne, 1 en Estonie, 2 en Asie et 2 au Maroc (source http://societe.eolane.com/nous-connaitre/presence-mondiale/)

Eolane, une entreprise en croissance, les chiffres parlent d’eux même 360 millions d’€ de chiffre d’affaire, 700 clients dont nous dit le site d’Eolane 91% de satisfaits, 3200 collaborateurs. (source http://societe.eolane.com/actualites/chiffres-cles/)


Le Président d’Eolane, Paul Raguin, cite sur le site de la société la légende du Colibri de Pierre Rabhi. Ce petit oiseau qui éteint l’incendie de forêt. Ce petit pompier des airs ferait bien de venir voler au-dessus du Bassin Minier.

Le même Président d’Eolane met en exergue les 6 valeurs immuables qui constitueraient l’ADN de l’entreprise :
« Le client d’abord, le respect et la valorisation des personnes, la tenue des engagements, l’excellence dans les détails, La chasse au gaspillage, la culture du résultat entreprendre pour gagner. »


 Ces valeurs les salariés d’Eolane de Montceau en ont fait un combat journalier, un art de vivre. Ils ont fait la richesse de l’entreprise et ont porté son efficience technologique au plus haut point. Il semblerait que ces valeurs n’aient pas la même signification pour l’entreprise et ses salariés. Eolane est prête à fouler au pied le respect de ces propres valeurs pour des raisons financières, pas économiques, non des raisons financières.

Le même Président d’Eolane s’étend sur la culture du changement « savoir changer pour se réinventer ». Visiblement c’est le fondement de la stratégie de l’entreprise :

A les lire on peut se croire chez l’Abbé Pierre, mais si l’on creuse un peu on perçoit bien le sens exact de chaque concept. Les mots ont leur importance, ils ont été choisis avec soin, mais ils ne signifient pas la même chose pour l’entreprise. Ils sont l’évocation d’un droit que les salariés doivent satisfaire, et pour les salariés un devoir à remplir. C’est l’altruisme économique du salarié qui est impliqué dans cette stratégie. Une phrase est significative : « Chez Eolane, chaque personne est impliquée dans une relation simple et sereine où la créativité et les initiatives sont encouragées ». Si ce n’est pas mettre ses talents au service de l’entreprise et travailler à son enrichissement et à l’accroissement de ses compétences…

« Un changement de paradigme : au service de la nature et des êtres humains, une relation harmonieuse, l’interdépendance, l’autonomie fondement de la liberté, l’expression dans la diversité, la simplicité, la sobriété, l’éducation, Small is beautiful pour une gouvernance harmonieuse, légère, ouverte à la différence de l’autre, la coopération, le local, la joie notre bien suprême pour viser notre pleine satisfaction d’exister »

Il ne peut y avoir deux poids deux mesures. Les salariés font la richesse de l’entreprise, pas le contraire, donc cette dernière devrait favoriser ses salariés plus que les actionnaires. Revenons à une stratégie industrielle et abandonnons la stratégie financière et actionnariale.

 

 

logo France Insoumise 13 09 17




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer