Autres journaux :



jeudi 8 février 2018 à 05:41

La République en Marche (Blanzy)

Atelier-rencontre sur le thème de l’apprentissage



 

 

 

 

C’est à la Maison des sociétés qu’a eu lieu mardi, un atelier rencontre sur le thème de l’apprentissage et la formation, à l’initiative des adhérents de La République en Marche (LREM).

 

 

 

Autour de la table, Caroline Ghulam-Nabi, suppléante du député de la 5e circonscription, Raphaël Gauvain, Laurence Gauthier et Nabi Ghulam-Nabi, animateurs du comité LREM 71, ainsi que des personnes de tous horizons, qui ont souhaité échanger sur le sujet.

 

 

 

Parmi celles-ci, des formateurs « Agents de sécurité » qui évoquent une évolution du métier : « Gestion de la foule, partenariat avec les pompiers etc ».

 

Pour sa part, un agriculteur en retraite, qui a enseigné en lycée agricole, constate les difficultés d’écriture et le faible niveau en mathématiques des élèves et souligne qu’il est important de revoir aussi l’éducation initiale, en complément de l’apprentissage… 

 

De plus, il considère que les parcours de financement des formations sont trop compliqués, que de nombreux organismes différents s’occupent de l’apprentissage, avec à l’autre bout de la chaine, les pressions des entreprises pour monter des formations, des enseignants pas toujours réactifs etc.
Une autre personne raconte qu’elle a mis sur pied une formation Cyber Sécurité et électricité liée à la domotique. Ici encore, difficulté pour obtenir les agréments, nombreux dossiers à produire… Au final, entre l’idée et la mise en place, il peut s’écouler un an !

 

On l’aura compris, face à ces difficultés, il faut « recueillir les témoignages et agir ! » dit Laurence Gauthier.

 

Pour sa part, Nabi Ghulam-Nabi a résumé l’apprentissage. « Aujourd’hui, notre système d’apprentissage est trop complexe à gérer pour les entreprises : le système d’aides à l’embauche est éclaté, le mode financement de l’apprentissage n’est pas lisible, le contrat d’apprentissage est trop rigide, tandis que le contrat de professionnalisation n’est pas accessible à tous les jeunes » dira-t-il.

 

Ajoutant : « Demain, les règles de l’apprentissage seront plus simples, transparentes et lisibles pour les entreprises comme pour les jeunes ».
Et de livrer quelques pistes pour améliorer celles-ci : « Nous rassemblerons les aides et subventions existantes dans une aide unique, qui sera fonction de la taille de l’entreprise et du niveau de qualification de l’apprenti ».

 

 

« Nous développerons pour les entreprises un guichet unique, permettant d’enregistrer le contrat d’apprentissage et la demande des aides ».

 

« Nous ferons converger les deux contrats d’alternance qui existent aujourd’hui, en un contrat unique, souple, adapté à la demande des entreprises et des branches, sans borne supérieure d’âge ».

 

« Enfin, nous affecterons la totalité de la taxe d’apprentissage au financement de celui-ci » concluera M. Ghulam-Nabi.

 

Les projets de LREM

 

Le vendredi 9 mars 2018, le comité propose une rencontre avec la députée européenne Nathalie Griesbeck.

 

Le 24 mars 2018, ce sera le lancement de la Grande Marche pour l’Europe.

 

A suivre…

 

 

ND

 

 

 

rem 0802182

 

 

rem 0802183

 

 

rem 0802184

 

 

rem 0802185

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer