Autres journaux :


dimanche 19 avril 2015 à 07:46

Conférence des ateliers du mieux-être 71

Comment adopter une attitude responsable et libre face au stress ?



Ce vendredi soir, Nathalie Pelletier, coach, a présenté une conférence intitulée « Face au stress, aux conflits et à l’agressivité, comment adopter une attitude responsable et libre ? », devant une cinquantaine de personnes, salle Saint Henri au Creusot.

 

 

 

Après avoir suivi un parcours au sein de l’Université de Dijon dans une formation « Coaching et performance mentale » et aussi une formation en Programmation Neuro-linguistique en Belgique, Nathalie Pelletier a décidé de proposer ses services de coaching aux jeunes, aux entreprises, pour préparer des concours, des entretiens ou être plus performants.

 

 

Le coaching, elle le définit comme un accompagnement au changement et pas de la psychologie.

 

 

 

Son approche est constituée d’un ensemble d’outils « pour aller mieux, ce qui est important pour vivre plus sereinement cette période de troubles » a-t-elle indiqué.

 

 

« L’important est de trouver les ressources en soi. Quelqu’un qui vient me voir, le but est qu’il ressorte gonflé à bloc » a-t-elle ajouté.

 

 

 

Des pistes pour gérer le stress

 

 

Tout au long de la soirée, l’intervenante a proposé des outils pour mieux gérer le stress.

 

Et on en a bien besoin, avec une société qui exige toujours plus aujourd’hui des personnes qui la composent. La société nous renvoie une image de performance à atteindre et à améliorer dans tous les domaines.

 

 

Mais qu’est-ce que le stress ?

 

 

Nathalie Pelletier a rappelé l’origine préhistorique du stress, en tant que réaction à une situation difficile qu’on ne connaît pas. « Le corps s’adapte à quelque chose de nouveau. »

 

 

Dans ces conditions, le stress n’apparaît pas toujours comme négatif. On a besoin d’un peu stress d’après la conférencière.
Ainsi le stress aide à s’adapter à une difficulté. Soit on est stoppé par l’émotion (libération de cortisol), le stress est négatif. Soit on libère de l’adrénaline, le stress est positif. Ce stress nous aide alors à être plus performant.

 

 

 

Les conséquences du stress sur la santé

 

 

Le stress génère chaque jour des conséquences sur la santé physique, notre comportement et les émotions, que Nathalie Pelletier a rappelées : anxiété, troubles nerveux, système digestif, douleurs de dos, agressivité et violence, difficultés de communication, apathie, peurs, tristesse, déprime etc.

 

 

Pour bien faire la différence entre stress négatif et stress positif, la conférencière a expliqué : « le stress négatif donne l’impression de subir, en croyant ne pas pouvoir agir. Le stress positif mobilise de l’énergie, permet de réagir rapidement dans une situation d’urgence. Ce dernier est très important lorsqu’on passe des concours ou en sports. Il apporte enthousiasme et motivation ».

 

 

Face au stress, nous pouvons mobiliser plusieurs réactions, suivant les explications de la coach : la fuite, la lutte pour se défendre (énervement, la colère, l’agressivité), l’inhibition de l’action.

 

 

 

Origines et variations du stress

 

 

L’origine du stress a deux causes. La cause externe ne représente que 10 % de notre stress. La cause interne à l’individu est de 90 %.

 

« Cela signifie qu’on peut tout changer à partir d’aujourd’hui » a développé Nathalie Pelletier.

 

 

Mais ce n’est pas tout, le stress varie d’un individu à l’autre et est lié :

 

 à notre système de croyances (ce que je suis capable de faire), nos habitudes, notre éducation, notre tempérament,
 à une perception qu’on a des événements,
 à une mauvaise gestion de nos émotions,
 à une mauvaise estime de soi,
 à une mauvaise gestion de son énergie.

 

Pour la coach, il devient donc « important d’apprendre à connaître ses propres limites ».

 

 

Et à chacun son type de stress, a-t-elle indiqué, selon que vous ayez un tempérament hyperactif, réfléchi ou introverti.

 

 

 

Un outil pour faire face au stress : le changement d’attitude

 

 

 

Après avoir présenté nos difficultés de communication et le triangle dramatique de Karpman, la conférencière a poursuivi son exposé par la présentation d’une clé : le changement d’attitude.

 

 

Celui-ci passerait par : contrôler ses émotions, lâcher-prise, changer et élargir son mode perception, agir sur son système de croyance (apprendre à dire non), dédramatiser les situations et apprendre à se connaître et à communiquer.

 

 

« Dédramatiser revient à réévaluer l’interprétation des faits et à souder ses sentiments et opinions » a expliqué Nathalie Pelletier.

 

 

Dans son accompagnement de coach, Nathalie Pelletier a indiqué aussi la nécessité de se fixer des objectifs réalisables et écologiques. Écologiques signifiant « être bon pour moi ».

 

 

Parmi d’autres outils que la conférencière a proposé, on a ainsi retenu l’importance de rester attaché aux faits. Par exemple, on est en retard de 7 minutes. C’est un fait. Il s’agit juste d’un retard de 7 minutes.

 

 

Ainsi l’idée clairement affichée de la coach est « de remettre en place un système de croyances positives ».

 

 

La vie est un équilibre !

 

 

S’appuyant sur l’image d’un tabouret à trois pieds, la conférencière a présenté les trois pieds indispensables à une vie équilibrée : la vie professionnelle, la vie familiale, affective et la vie personnelle, c’est-à-dire s’occuper de soi.

 

 

Cette recherche d’équilibre passe, d’après Nathalie Pelletier, par communiquer autrement en osant être soi, être vrai. Cela passe aussi par apprendre à se relaxer, à respirer et à évaluer ses besoins essentiels.

 

 

Mais le grand secret que nous a révélé la coach pour conclure la soirée : « c’est d’être soi, arrêter d’anticiper le moment qui va venir, mais au contraire vivre l’instant présent. ».

 

Et d’ajouter : « Si c’est vous qui changez, c’est tout le reste qui va changer ».

 

 

Un joli programme en perspective !

 

 

La soirée s’est terminée par des échanges entre la salle et la conférencière et parfois par des questions plus personnelles sur ces problématiques.

 

 

Prochaine conférence des Ateliers du Mieux-être 71, vendredi 22 mai à 20h, salle Saint Henri au Creusot, sur les Fleurs de Bach, par Magda Comby.

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

bien etre 1804152

 

 

 

bien etre 1804153

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer