Autres journaux :


lundi 27 avril 2015 à 08:27

Montceau-les-Mines

Ademas fait de la prévention sur le marché



 

Ce samedi matin sur le marché de Montceau-les-Mines, nous sommes allés retrouver le Docteur Catherine Hamel, médecin coordinateur Ademas (Association de Dépistage des Cancers en Saône-et-Loire), qui tenait un stand d’informations et de prévention contre le cancer colorectal.

 

Pour la 8e année consécutive et conformément au plan cancer 2014-2019, l’Institut National du Cancer, le Ministère de la Santé et l’Assurance-Maladie ont choisi le printemps, pour la mobilisation et la sensibilisation contre le cancer colorectal.

 

Adémas 71, Association de dépistage des cancers en Saône-et-Loire, en collaboration avec les médecins de Saône-et-Loire et avec l’aide de ses partenaires du département, le Conseil départemental, l’Assurance maladie, la Mutualité Sociale Agricole (MSA), le Régime Social des Indépendants (RSI), l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne, la Ligue Contre le Cancer et la Mutualité Française, a mis en place depuis 2003, en tant que département pilote, le dépistage du cancer colorectal pour les femmes et hommes de 50 à 74 ans. Ce dépistage est généralisé à l’ensemble du territoire français depuis 2009.

 

Le cancer colorectal, 2e cause de mortalité par cancer en France

 

Avec plus de 42000 nouveaux cas chaque année, le cancer colorectal est, en France, le 3e cancer le plus fréquent chez l’homme et le 2e chez la femme. Il est la 2e cause de mortalité par cancer en France.

 

Mais comment se développe-t-il ? Il se développe très lentement sur les parois du côlon et du rectum, le plus souvent à partir des lésions nommées polypes. Avec le temps, cela peut se transformer en cancer.

Heureusement, le cancer est rare avant 50 ans. Mais sa fréquence augmente ensuite rapidement.

Détecté tôt, le cancer colorectal peut guérir dans 90% des cas.

 

Un nouveau test de dépistage

 

Adémas 71 envoie aux femmes et hommes de 50 à 74 ans, une invitation personnelle pour retirer le test de recherche de sang dans les selles, chez leur médecin traitant à l’occasion d’une consultation. Compte tenu de l’histoire personnelle de chacun, le médecin détermine si ce test est approprié. Si c’est le cas, il remet le test et explique son utilisation.

 

En Saône-et-Loire, ce sont ainsi plus de 182000 hommes et femmes qui sont concernés. 47,5% d’entre eux ont fait un test de dépistage organisé sur les deux dernières années.

De 2003 à 2013, 666 cancers colorectaux ont été diagnostiqués suite à un test positif, 1431 adénomes à risque ont été enlevés.

 

Depuis quelques années, la participation à la campagne de dépistage est en baisse. Aussi la mise en place du nouveau test en 2015 et le « Printemps Bleu » organisé par Adémas 71 et ses partenaires sont de belles opportunités pour rappeler l’existence et l’importance du dépistage organisé.

 

Cette année, un nouveau test, plus simple, est utilisé pour dépister ce cancer. De surcroît, ce test est plus performant : un seul prélèvement de selles avec un dispositif adapté, au lieu de six auparavant.

 

Le test immunologique sera mis à la disposition des médecins généralistes début mai. Les personnes concernées pourront le demander à leur médecin dès réception de l’invitation de l’Adémas 71 vers la mi-mai 2015.

Ce test simple est à faire chez soi.

Il s’agit d’effectuer un prélèvement de selles avec le dispositif, de le remettre dans le tube plat et de l’adresser au laboratoire spécialisé indiqué sur l’enveloppe pré-affranchie fournie avec le test. Les résultats sont ensuite envoyés aux personnes et à leur médecin traitant, par la poste.

 

Dans 96% des cas, le test est négatif.

Cela signifie qu’aucun saignement, indice de la présence d’un polype, n’a été détecté.

Si le test est positif, cela signifie qu’il y a des saignements dans les selles. Mais il ne s’agit pas nécessairement d’un cancer. Il faut donc aller plus loin : généralement le médecin traitant préconise une coloscopie, réalisée par un gastroentérologue.

Cet examen permet de visualiser l’intérieur de l’intestin et de déceler la présence éventuelle de polypes, pour les retirer avant qu’ils n’évoluent en cancer.

 

De mars à juin 2015, Adémas 71 et ses partenaires se mobilisent pour informer les hommes et les femmes de Saône-et-Loire et leurs proches sur l’intérêt de ce dépistage.

 

C’était le cas ce samedi matin sur le marché de Montceau-les-Mines et d’autres stands Adémas 71 seront présents sur les marchés ou lors d’événements organisés par les partenaires.

 

Pour contacter Adémas 71 ou tout renseignement :

Site internet : www.ademas71.org

Tél.03.85.39.39.98.

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

 

colon marche 2704154

 

colon marche 2704152

 

 

colon marche 2704153

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer