Autres journaux :



dimanche 7 juin 2015 à 07:48

Campagne de dépistage du diabète (Montceau)

Lancement … en fanfare !  



 

Ce samedi matin, on pouvait entendre raisonner la musique de l’Harmonie de Blanzy sous le kiosque à musique Place de la Mairie à Montceau-les-Mines. Un événement, car le kiosque à musique n’aurait pas été utilisé par une fanfare depuis près de 30 ans selon certains !

 

C’est en effet en fanfare que l’Association Française des Diabétiques de Saône-et-Loire a lancé sa mobilisation générale contre le diabète.

 

Après un discours tenu par Nicole Chantal Berger, responsable de l’antenne AFD 71, les 50 musiciens de l’Harmonie de Blanzy (l’une des dix meilleures de France) sous la direction de Olivier Boreau, a entamé plusieurs morceaux, tels que la bande originale du film la Folie des grandeurs ou encore New York New York.

Les passants s’arrêtaient pour écouter. Et les bénévoles de l’AFD en ont profité pour diffuser leurs informations.

 

 

Une maladie sous-estimée

 

 

On estime à près de 3,5 millions le nombre de diabétiques en France. Toutefois, d’après la Fédération Française des Diabétiques, ce chiffre serait sous-estimé et ne tiendrait pas compte de personnes diabétiques qui s’ignorent, évaluées à 700 000 aujourd’hui en France.

 

Or le diabète est une pathologie loin d’être anodine. En effet, le diabète peut s’attaquer potentiellement à tous les organes. Cela permet donc de comprendre l’ampleur des conséquences de la maladie, parmi lesquelles la cécité, les atteintes des pieds pouvant conduire à des amputations, les infarctus, les accidents vasculaires cérébraux, l’insuffisance rénale ou encore les troubles de l’érection.

 

Le diabète se caractérise par un taux de sucre trop élevé dans le sang. Il existe d’ailleurs deux formes de diabète : le diabète de type 1 et celui de type 2.

Mais de quoi parle-t-on ?

 

Le diabète de type 1 se manifeste souvent dès le plus jeune âge. Le pancréas est dans l’impossibilité totale de fournir l’insuline, l’hormone qui régule l’utilisation du sucre par le corps. Ces symptômes invalidants déterminent un traitement d’urgence immédiat. L’injection d’insuline est alors nécessaire à la vie des malades.

 

Le diabète de type 2, quant à lui, est la forme la plus répandue et la plus insidieuse de la maladie. La production d’insuline du pancréas est défaillante (carence en insuline). Le taux de sucre dans le sang est irrégulier. Les conséquences de ce dysfonctionnement peuvent pourtant passer inaperçues. Ce type de diabète apparaît généralement à l’âge mûr, à partir de 40 ans et lors de la vieillesse.

 

On l’aura donc compris, si le diabète peut avoir de lourdes conséquences, c’est à cause de l’élévation chronique du taux de sucre dans le sang. Mais si le taux de sucre est réduit à un niveau suffisamment bas, grâce à une prise en charge adaptée, incluant des mesures d’hygiène de vie (équilibre alimentaire et activité physique), voire des médicaments, les risques diminuent.

 

Par conséquent, le dépistage précoce du diabète permet de repousser voire d’éviter les complications de la maladie.

 

Chez les personnes présentant une glycémie légèrement trop élevée (entre 1,10 et 1,26 g/l) à jeun, la seule mise en œuvre de mesures d’hygiène de vie suffit pour repousser ou éviter l’apparition de la maladie.

 

 

Quels sont les facteurs de risque ?

 

 

Les personnes ayant le plus risques de développer un diabète sont celles qui ont l’un de leurs deux parents diabétique, celles présentant une obésité abdominale, celles présentant une hyperlipidémie (excès de cholestérol, de triglycérides) et celles souffrant d’hypertension artérielle.

 

Le risque augmente lorsque la personne est sédentaire, l’exercice physique jouant un rôle protecteur.

 

C’est donc le moment de se faire dépister ! Du 6 au 13 juin 2015, la Fédération Française des Diabétiques organise la Semaine de prévention des risques du diabète, avec le soutien de l’Association des Maires de France et du Conseil de l’Ordre des Pharmaciens.

Cette campagne reprend les symboles de l’armée, afin de souligner la nécessité de s’engager avec détermination et dans un esprit de solidarité pour faire face à la menace.

 

Partout en France, dans plus de 100 communes, les bénévoles des associations locales mèneront des actions d’information sur le terrain : information sur le diabète, information sur les moyens de le prévenir ou de ralentir l’évolution de la maladie (activité physique, alimentation) et tests de risque.

 

Ainsi, le 12 juin, l’AFD 71 sera à Intermarché, rue de Lille de 10h à 18h30 et le 13 juin à Intermarché de la Saule, de 10h à 19h.

 

Pour plus d’informations sur la FFD, vous pouvez visiter leur site www.afd.asso.fr ou www.contrelediabete.fr

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

diabete marche 0706158

 

 

 

diabete marche 0706152

 

 

 

diabete marche 0706153

 

 

diabete marche 0706154

 

 

diabete marche 0706155

 

 

diabete marche 0706156

 

 

diabete marche 0706157

 

 

 

 

diabete marche 0706159

 

 

diabete marche 07061510

 

 

diabete marche 07061511

 

 

diabete marche 07061513

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer