Autres journaux :



mardi 24 novembre 2015 à 15:53

Pass’Santé Jeunes Bourgogne

C'est parti pour Montceau et son territoire !



 

Cette journée de mardi était aujourd’hui dédiée à la mise en place du Pass’Santé Jeunes sur le territoire de Montceau-les-Mines et des villes proches.

 

Pour se faire, conférences et ateliers se sont succédés toute la journée de 9h30 à 16h30 aux Ateliers du jour.

 

 

Le public visé par cette journée d’information était multiple : animateurs, professionnels de la jeunesse plus globalement, professionnels de santé et bien sûr les élus.

 

 

En l’absence de Marie-Claude Jarrot, retenue, c’est Josiane Bérard, conseillère municipale spéciale au territoire de santé de la ville de Montceau-les-Mines, qui a accueilli les intervenants et ouvert la journée. Elle a expliqué tout l’intérêt que les élus et les praticiens portent aux jeunes et ainsi l’intérêt de la démarche du Pass’Santé Jeunes.

 

 

Le Pass Santé Jeunes (PSJ) est une démarche, initiée par l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne, articulée autour d’un site Internet destiné aux jeunes de 8 à 18 ans et à leur entourage (enseignants, parents, animateurs, éducateurs etc.) et d’une dynamique locale partenariale à travers la mobilisation des professionnels.

 

 

« Les jeunes vont bien. Mais ceux qui vont mal, vont très mal »

 

 

C’est ainsi que le Docteur Jean-François Dodet, Responsable du département Promotion de la santé de l’Agence Régionale de la Santé de Bourgogne a expliqué un constat réalisé sur les jeunes, constat à l’origine de l’initiative Pass Santé Jeunes.

 

 

Chaque année, on dénombre 1200 hospitalisations pour tentative de suicide de Bourguignons de moins de 30 ans. Sur la région, les comportements addictifs notamment liés à la consommation d’alcool font partie des problèmes des jeunes. Et 38 % des bourguignons de moins de 17 ans déclarent avoir expérimenté au moins une fois le cannabis. Des comportements à risques liés à la sexualité sont également observés.

 

 

 

L’objectif du Passeport Santé Jeunes est donc de renouveler l’approche de la prévention auprès des jeunes et de se caler avec les pratiques dématérialisées. Cela a conduit à la nécessité de territorialiser les actions afin d’être au plus près de la population. Pour ces raisons, il a également fallu créer un réseau multipartenarial autour du jeune pour mettre en cohérence le contenu du passeport avec ses lieux de vie en impliquant le milieu familial et les professionnels.

 

 

La création du Pass Santé Jeunes s’est organisée en plusieurs phases. D’abord il a fallu définir le contenu du passeport santé jeunes par le recueil de données validées et probantes. Les données ont été validées par un comité scientifique. Puis il a fallu créé le site internet Pass Santé Jeunes. Enfin, une première expérimentation a eu lieu sur 4 sites pilotes en Bourgogne, tel le Pays Autunois Morvan par exemple.

 

 

Parmi les partenariats développés, on peut citer ceux avec l’éducation nationale que ce soit avec l’Université, avec le second degré ou encore le premier degré. Certains sont en cours d’élaboration.

 

 

Joëlle d’Almeida, chargée de mission prévention et promotion de la santé, ARS de Bourgogne pour la délégation de Saône-et-Loire a présenté quant à elle le dispositif, rejoint par la suite par Delphine Jacquier, animatrice santé du Pays Autunois Morvan et Magali Dupin, coordinatrice ASV Autun.

 

 

Un portail web construit autour de 12 thématiques de santé

 

 

Le portail web recense autour de 12 thématiques de santé (addictions, sexualité, mal-être, nutrition, bruit, usages d’internet, bien vivre ensemble, sécurité routière, sports et loisirs en sécurité et sécurité sociale) des éléments de contenus fiables pour permettre aux jeunes de s’informer et de « devenir acteurs de leur santé ».

 

 

Le site comprend des accès par tranche d’âge : 8-12 ans, 13-15 ans et 16-18 ans. Il comprend aussi une page dédiée aux adultes : professionnels relais, parents.

 

 

Chaque thème est bien sûr adapté à l’âge du lecteur.

 

 

Les jeunes y retrouvent en fonction de leur âge des informations pour répondre à leurs interrogations et des ressources pour aller plus loin (brochures, sites web, vidéos etc.), pour échanger (liens vers forums) ou tester leurs connaissances (quiz et serious games).

 

 

L’objectif de ce site est également d’orienter les jeunes vers des lieux d’accueil et de prise en charge à travers une base de données répertoriant plusieurs centaines de structures locales. Un espace est dédié aux actualités locales et permet d’informer les jeunes des manifestations liées à la santé organisées en région.

 

 

Pour le visiter, c’est par ici : http://www.pass-santejeunes-bourgogne.org/

 

 

Une application smartphone pour compléter le site

 

 

Afin de compléter le dispositif, une application smartphone « Yolo companion » a été lancée en novembre 2014, à destination d’un public de 14-18 ans.

 

L’application visait essentiellement la consommation d’alcool.

 

 

Sur le territoire bourguignon et particulièrement la Saône-et-Loire, le Pays Autunois Morvan dans un premier temps a expérimenté le Pass Santé Jeunes, suivi du Grand Chalon.

Aujourd’hui, le Pass Santé Jeunes suit une phase de généralisation.

 

 

Cette journée de mardi a donc consisté en une journée de présentation des actions et de l’outil.

 

 

Parmi les outils, on a pu évoquer le plan de communication régional, une newsletter trimestrielle à destination des professionnels ou encore le facebook PSJ à destination des jeunes.

 

 

La matinée s’est poursuivie par la présentation de la Maison des Ados de Saône-et-Loire, comprenant deux lieux d’accueil : l’un à Mâcon, 22 rue de l’Héritan ; et l’autre à Chalon-sur-Saône, 30 rue du Pont de fer.

 

Des actions développées dans le cadre du Pass Santé Jeunes ont été présentées par les professionnels concernés : Eric Jobert, animateur PIJ Autun, Imelda Chanoine, Directrice du Centre d’Information Local pour l’Emploi et la Formation (CILEF) Autun, Chloé Voiret, animatrice de prévention ANPAA et Frédéric Husson, animateur kiosque multimédia.

 

 

L’après-midi s’est articulée autour de quatre tables rondes. La première portait sur les stratégies en éducation pour la santé, animée par Ulrich Vandoorne, assistant social, formateur et par Stéphanie Limbach, chargée de projets IREPS Bourgogne. La deuxième table ronde portait sur la coopération et les partenariats et était animée par Sonia Decaillot, responsable coordinatrice Maison des ados de Saône-et-Loire et par Delphine Jacquier, animatrice santé du Pays Autunois Morvan.

 

 

La troisième table ronde s’est intéressée à la mobilisation des parents et a été animée par Christine Labille, responsable du Kiosque Famille Autun et par Magali Lupin, coordinatrice PRE Autun.

 

Enfin la quatrième table ronde a développé la thématique de la prévention par les pairs et a été animée par Catherine Delorme, Directrice du Pôle prévention et soins des addictions, Kairn71 et par Corinne L’Horset, responsable de projets IREPS de Bourgogne, antenne de Saône-et-Loire.

 

 

La journée s’est achevée par une saynète de la troupe de théâtre Compagnie « les Totors », intitulée « Les parents, le jeune et le PSJ ».

 

 

Pour plus d’informations, quelques liens utiles :

 

Pour les jeunes : http://www.pass-santejeunes-bourgogne.org/
Pour tous : www.maisondesados71.fr
Pour les professionnels : www.pass-santepro.org

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

pass sante 2411152

 

 

pass sante 2411153

 

 

pass sante 2411154

 

 

pass sante 2411155

 

 

pass sante 2411156

 

 

pass sante 2411157

 

 

pass sante 2411158

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer