Autres journaux :



mercredi 17 octobre 2018 à 19:19

Journée mondiale de la douleur à l’hôpital Jean Bouveri

Comment la douleur chronique impacte le quotidien des aidants ?



 




 

 

 

Ce mardi, l’hôpital Jean Bouveri de Montceau-les-Mines proposait un stand d’informations dans l’ancienne entrée de l’établissement. C’est le Comité de Lutte Contre la Douleur (CLUD) qui avait organisé cette journée à destination prioritairement des aidants, ces personnes proches qui accompagnent les personnes souffrantes.

 

La prise en charge de la douleur chronique

 

Une douleur devient chronique lorsque la personne ressent la même douleur au quotidien pendant plus de 3 à 6 mois.

Ce mardi, le stand animé par deux membres du CLUD proposait des informations sur les différents types de douleurs chroniques : migraines, douleurs neuropathiques, maux de tête, mal de dos, douleurs musculaires etc.

 

Au sein du stand, l’on présentait aussi un outil employé pour détecter les douleurs neuropathiques : une réglette qui permet de mesurer les douleurs de la personne en deux temps : premier temps à travers l’identification de la douleur et les sensations que celle-ci génère (brûlure, pression, démangeaison etc.) et deuxième temps avec l’évaluation de la douleur sur une échelle allant de 1 à 10.

Cet outil permet aux médecins d’adapter les traitements.

 

Le rôle de l’hypnose dans la gestion de la douleur

 

Ce mardi, il a été aussi question de l’hypnose en tant que technique pour gérer la douleur. Une professionnelle de santé a reconnu qu’il pouvait s’agir d’un accompagnement intéressant permettant de réduire les doses de certains médicaments administrés aux patients. Il ne peut toutefois pas se substituer à ce produit.

 

Si le thème de la journée choisi par le CLUD était plutôt destiné aux aidants, d’autres personnes atteintes de douleurs chroniques se sont arrêtées au stand pour savoir par exemple comment être pris en charge. Cela passe d’abord par une consultation avec un spécialiste avant que la douleur ne s’installe. « Il faut le moins possible que la douleur s’installe pour évier que la mémoire cellulaire locale reste » nous ont expliqué les membres présents du CLUD.

 

Aujourd’hui l’hôpital de Montceau-les-Mines ne propose plus de consultation douleur. En revanche, d’autres établissements du Groupe Hospitalier de Territoire le font : Paray-le-Monial, Chalon-sur-Saône et Mâcon.

 

Dans l’après-midi, une assistante sociale est venue compléter l’équipe du CLUD afin de pouvoir proposer des solutions d’aménagement pour un domicile, donner des contacts concrets avec des institutions pour soulager les aidants dans la prise en charge de la douleur chronique de leur proche.

 

EM

 

 

 

hop 1710183

 

hop 1710182

 

 

 

hop 1710184

 

 

hop 1710185 hop 1710186




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer