Autres journaux :



jeudi 2 juillet 2015 à 06:00

Montceau-les-Mines

Inauguration du Service pour les enfants déficients visuels de Saône-et-Loire



 

 

Inauguration du Service

 

pour les enfants déficients visuels de Saône-et-Loire

 

 

 

Aujourd’hui, la France compte deux fois plus d’étudiants handicapés qu’il y a cinq ans, ce qui signifie que les étudiants handicapés accèdent de mieux en mieux aux études supérieures.

 

Et depuis la loi de 2005, les établissements scolaires sont obligés d’intégrer les personnes handicapées et de les accompagner dans leur scolarité.  

 

 

 

L’association « Voir Ensemble », auquel sont rattachés les services pour enfants et adolescents (0-20 ans) déficients visuels, compte aujourd’hui 5 000 adhérents répartis au sein de 600 groupes locaux, 31 établissements gérés sur 7 sites géographiques différents, et 780 salariés.

 

 

 

« Voir Ensemble » est un mouvements animé par les adhérents de l’association, qui agissent ensemble pour favoriser l’insertion sociale, l’autonomie, et pour la promotion et l’épanouissement de la personne déficiente visuelle, et ce dans un esprit constant de convivialité et de fraternité.

 

 

 

« Depuis 2007, « Voir Ensemble » se consacre à ceux qui avancent dans la vie sans la vue. Non-voyants ou malvoyants, jeunes, adultes ou retraités, tous peuvent trouver dans les services qu’elle propose ou les établissements qu’elle gère, soutien moral et matériel, éducation, formation, aide à l’intégration », et ce « quels que soient son âge, son origine sociale, [ou] ses convictions religieuses ou politiques ».

 

 

L’association agit également à l’international dans le cadre d’ONG et par des soutiens directs à des projets dans des pays en développement.

 

 

Pour « Voir Ensemble », l’éducation et la formation sont essentielles à l’insertion et la réussite sociale de chaque personne handicapée visuelle. C’est notamment pour cela que l’association fonctionne selon une philosophie de l’accompagnement fondée sur le respect de la personne, permettant ainsi de dépasser le handicap et de faire se sentir le déficient visuel comme une personne « normale ».

 

 

Le Service pour les enfants déficients visuels de Saône-et-Loire, qui siège désormais 62 & 64 bis rue Rouget de Lisles à Montceau-les-Mines (non loin de la gare, afin de faciliter la venue des personnes déficientes visuelles et de leur famille quant au moyen de transport), rentre – comme l’a rappelé Marie-Claude Jarrot puis son conseiller spécial en charge du territoire de santé et conseiller départemental délégué auprès du président en charge de la santé, Eric Dubreuil, dans le cadre d’un des grands axes du projet santé, « Handicap et Promotion de la Santé ». Il est également rattaché à l’Institut des Jeunes Aveugles de l’Allier.

 

 

Les avantages d’un tel accompagnement sont multiples mais le suivi des personnes handicapées ainsi que les prestations d’équipes entraînées, assurant une certaine sécurité, sont les principales.

 

 

Nathalie Servant, chef des services, a rappelé l’intérêt qu’il y avait à implanter ce service à Montceau : Montceau bénéficie en effet d’une position centrale et d’un pôle santé dynamique, qui a tout de suite attiré ce type de services.

 

 

Elle a par la suite évoqué les différents objectifs de ce service, qui sont de répondre aux difficultés, d’apporter un soutien aux professionnels, de permettre l’autonomie des déficients visuels, et de coordonner les diverses actions.

 

 

Elle a poursuivi avec les différents principes du services étant : l’intervention sur les lieux de vie des enfants déficients visuels (c’est-à-dire leur domicile, leur école, leur crèche, leur club de sport, etc.), le développement des sens compensatoires, le développement des capacités visuelles, et l’utilisation des techniques palliatives.

 

 

En ce qui concerne l’équipe, Nathalie Servant les a brièvement introduits avant que les principaux acteurs viennent présenter leur fonction plus en détails à leur tour. L’équipe se compose d’une instructrice de locomotion (Laëtitia Dalin), d’une instructrice en Activité de la Vie Journalière (Christelle Frangne), d’un enseignant spécialisé (Geoffrey Casciello), d’une psychologue (Patricia Zmudzinski), d’une secrétaire, d’un orthoptiste (ce poste devrait être pourvu dans peu de temps, et même se concrétiser dés le 2 juillet avec le candidat potentiel), un ophtalmologiste (Dr. Kaeppelin), sans oublier les services de transcription, d’informatique, de comptabilité, de ressources humaines à Yzeure.

 

 

Laëtitia Dalin, coordinatrice des services, psychomotricienne, et instructrice de locomotion a développé les enjeux de cette dernière fonction. Le rôle de l’instructrice de locomotion est d’apprendre aux personnes déficientes visuelles à se déplacer en autonomie, aisance et sécurité, grâce notamment à des cannes, des lunettes à verres spéciaux, des casquettes mais également des maquettes et des plans, afin de faire naître une représentation spatiale dans l’esprit du déficient visuel, et des Smartphones, très utiles grâce à leur GPS piéton intégré. L’instructrice de locomotion est aussi chargé des discussions quant à l’accessibilité dans les villes.

 

 

Christelle Frangne, instructrice en Activité de la Vie Journalière, a ensuite, à son tour, expliqué en quoi consistait son poste : il s’agit de faire découvrir « l’envie de faire seul », en autonomie.

 

 

Ensuite, la psychologue, Patricia Zmudzinski, elle, apporte un soutien et un accompagnement adapté aux enfants et aux familles, évalue la dynamique psychique des enfants, aide à l’acceptation du handicap, face aux grandes étapes de la rééducation, par rapport à la guidance parentale, et face à d’autres éléments de vie difficile (divorce, décès, etc.). De plus, dans certains cas, la psychologue peut avoir recours à la médiation animale.

 

 

Enfin, l’enseignant spécialisé, Geoffrey Casciello, fait, lui, en sorte que l’enfant reçoive une formation la plus « normale » possible, en faisant évidemment les quelques ajustements nécessaires.

 

 

Pour contacter le Service pour les enfants déficients visuels de Saône-et-Loire…

 

 

Coordonnées du Service pour les enfants déficients visuels de Saône-et-Loire :

 

 

Adresse : 62 & 64 bis rue Rouget de Lisle – 71300 Montceau-les-Mines

 

Tel : 03.85.80.71.10 ou bien 06.83.17.59.00

 

Email : voirensemble.71@orange.fr

 

 

 

NB : deux particularités…

 

 

* Le S.A.F.E.P. (Service d’Accompagnement Familial et d’Education Précoce) « assure un suivi spécifique de la naissance de l’enfant jusqu’à ses 3 ans : l’équipe pluridisciplinaire se mobilise autour de son développement en prenant en compte les particularités ou spécificités psychologiques, éducatives et médicales se rattachant à la déficience visuelle »

 

* Le S.A.A.A.S (Service d’Aide à l’Acquisition de l’Autonomie et à la Scolarisation) « accompagne l’enfant et sa famille de 3 à 20 ans dans tous les domaines de compensation du handicap visuel avec la recherche permanente d’une autonomie maximale. Le support de techniques palliatives dans leurs formes multiples et complémentaires concourt à cette démarche : rééducation, enseignements spécifiques, maîtrise des technologies de la communication et de l’information, utilisation des aides optiques. »

 

Marie

 

 

 

malvoyants 0207152

 

malvoyants 0207159

 

 

malvoyants 0207158

 

 

malvoyants 0207157

 

 

malvoyants 0207156

 

 

malvoyants 0207155

 

 

malvoyants 0207154

 

 

malvoyants 0207153

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer