Autres journaux :



samedi 1 août 2015 à 07:14

Center Parcs du Rousset

Le collectif « Un parc pour l'avenir de notre territoire »



 

Ce vendredi soir, le nouveau collectif Pro-Center Parcs avait organisé une conférence de presse à la Mairie de La Guiche, afin d’exposer ses motivations et son soutien à Pierre et Vacances.

 

 

 

Ce mercredi, le collectif avait d’ailleurs une première réunion publique rassemblant une trentaine de personnes.

 

Nous avons été reçu par cinq membres à l’initiative du collectif : Sylvain Schied, Pierre-Yves Lautissier, Anthony Decerle, Damien Lemire, tous de La Guiche et Jérémy Decerle de Chevagny sur Guye.

 

Intéressés par le projet, ils ont suivi les réunions publiques

 

Point de départ de leur réflexion, les réunions publiques auxquelles ils ont assisté en tant que simples citoyens, les ont laissé dubitatif, voire frustrés. D’après eux, on entendait majoritairement les opposants, ces derniers ne respectant pas le temps imparti des échanges.

 

C’est aussi la certitude « qu’une majorité est pour, mais qu’on ne les entend pas » qui les a poussés à mettre en place leur collectif.

 

Et c’est précisément au lendemain de la dernière réunion de la CPDP que la décision a commencé à germer.

 

Le Collectif PAT « Un Parc pour l’avenir de notre territoire » naissait.

 

Des motivations pour le territoire

 

Comme l’ont expliqué les membres du collectif, leurs motivations s’appuient sur l’engagement de Pierre et Vacances dans le projet : « Pierre et Vacances est très motivé à faire ce projet en Saône-et-Loire et au Rousset, car le site est idéal. Ils ont besoin du soutien de la population, raison pour laquelle on a mis en place ce collectif. Et il faut que le débat retrouve un équilibre ».

 

Pour se faire connaître, le Collectif a prévu plusieurs actions.

D’abord une pétition sera distribuée dans les commerces des villages et villes environnantes. « On invite les gens à signer. C’est important. Sur internet, il y a déjà plus de 650 signataires ».

 

Les membres du Collectif constatent aussi « sur le site du débat public, la voix des opposants a plus de poids que celle des partisans. On veut donc insister pour que les gens aillent sur le site de la CPDP pour donner leur avis ».

 

Ensuite, le Collectif prévoit une action à la fin de l’été, sous la forme d’un rassemblement festif, en lien avec le Charolais-Brionnais en mouvement.

 

Et de préciser : « On s’est assemblé avec eux. Mais on est un Collectif apolitique. C’est d’ailleurs un projet où les politiques doivent être soudés entre eux ».

 

« Des projets comme ça, on en verra qu’un. »

 

C’est ainsi qu’a poursuivi un des membres du collectif.

Et d’ajouter : « Ce serait dommage de ne pas contrer une minorité [en parlant du Collectif du Geai du Rousset]. Tout le monde doit donner son avis. Une grande majorité des élus signent oui au projet. On ne va pas tous avoir tort ? »

Bien sûr, les partisans du projet ont mis en avant les emplois créés pendant les travaux, puis à l’ouverture du Center Parcs. Ils ont exprimé leur détermination à aller jusqu’au bout face à ceux qu’ils ont qualifié d’extrémistes.

 

Aujourd’hui le collectif comprend un noyau d’une douzaine de personnes et une trentaine de sympathisants.

La pétition, ils comptent à remettre à Madame Brévan, Présidente de la Commission Particulière du Débat Public du Rousset.

 

Ils se mobilisent donc pour obtenir le plus grand nombre de signatures, sur internet et dans les villes alentours. Ils se donnent jusqu’au 4 septembre pour remettre les pétitions manuscrites à la Présidente de la CPDP.

 

Un projet pour réduire la désertification des campagnes

 

Pour les membres de ce jeune collectif, le projet pourrait permettre de réduire la désertification des campagnes. « Ce n’est pas une centrale nucléaire. Tout le monde peut vivre ensemble dans ce monde, même avec la cistude. De toute façon, Center Parcs, ils vont continuer. Ils les feront leurs Center Parcs. Ce sont des opportunités. ».

 

Face à des opposants rodés et organisés, le jeune collectif rétorque qu’il est important de voir ce qu’il y a autour du projet : des artisans et une population qui peuvent se renouveler, le secteur du bâtiment qui pourrait être relancé selon eux.

 

« C’est le projet en lui-même qu’on défend, pas Center Parcs précisément. ».

 

Et d’ajouter : « Sur les circuits-courts, on peut être bénéficiaire. Le projet va promouvoir la Saône-et-Loire et ses produits. On pourrait valoriser les bouses de nos vaches par la méthanisation, dont pourrait profiter Center Parcs ».

 

Pour les partisans du projet, il y a des choses à mettre en place en lien avec Center Parcs. Ils veulent être constructifs contrairement au Collectif du Geai du Rousset qu’ils considèrent stériles.

« Ils critiquent, mais ne font aucune proposition. Nous nous avons des propositions ».

 

Et de conclure : « Ces dix dernières années, beaucoup de commerces ont fermé. On a besoin de ce projet. Aujourd’hui il nous faut 15 km pour aller faire les courses. C’est donc toute une économie qui va se relancer ».

 

Cet été, vous pourrez rencontrer les membres du Collectif PAT sur les marchés et trouver leur pétition en ligne.

 

Pour les contacter : p.a.t.71@orange.fr

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

 

pour center 0108152

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Center Parcs du Rousset”

  1. Raspoutine dit :

    Le maître d’ouvrage note dans sa synthèse des espèces protégées juridiquement vivant dans la forêt du Rousset.
    Donc il ne peut pas y avoir d’urbanisation dans cette forêt, sinon il y aura des recours en référé et ça va prendre des années de procès.
    Il faut trouver un autre site ou il n’y a pas d’espèces protégées si vous voulez ce parc.
    Par contre vous pouvez inscrire le Rousset sur le tour de France de la biodiversité , vous aurez bien plus de retombés qu’avec le parc en plus vous avez le lac en zone natura 2000, il faut travailler avec les atouts de la région.

  2. Babs210 dit :

    ET bien voilà ! enfin !! des JEUNES qui ont EUX de l’avenir dans la région se mobilisent !!

  3. goncalveslenain dit :

    alors moi ca me tu on vois qu’ il n y a pas beaucoup de personne qui on regarder le reportage diffuser sur m6 ,car il et biens dis dans ce reportage que ce ne sont pas les entrepreneur de la région qui ferait la construction ,mais leur propre équipe et spécialiste la a savoir des allemand , ce qui veux dire que les personne du pbtp de notre régions son des bon a riens et les emplois qui vont être crée, il Von durer combien de tempe 6 mois ou 1ans et a prêt on change et tous ca pour quoi pour ne pas payer les charge social ,ou a prêt , center parc va délocaliser, car rappeler vous il y a quelle année de ça sur montceau a la zone Elizabeth il y avais l usine boche et tsa la fabrique de tee shirt , il son rester implanter pendant 5 ans temps qu il n y avais pas d impôt a payer mais a prêt ca na pas eter la meme chose ou il sont parti ou il on mis la clef sous la porte ,les charge sociale ne son pas donner ,regarder biens vos feuille de salaire combiens vous payer et combiens paye l employeur il y a de quoi faire peur . moi je dis il faut bien réfléchir avent de dire oui a un telle projet ,et les parc qui sont a quelle kilomètre de cher nous il vont devenir quoi eux.