Autres journaux :


dimanche 30 août 2015 à 19:06

Center Parcs (Le Rousset)

Elus et population se mobilisant en faveur de Pierre et Vacances



 

 

Ce dimanche, ce sont plusieurs centaines de personnes, élus et citoyens, qui se sont réunis aux bords du lac du Rousset pour déclarer leur soutien au projet de Center Parcs au Rousset.

 

 

 

Messieurs Montebourg, Accary, Durain, Courtois, Emorine, Baumel, Neugnot, Madame Geugneau, ainsi que les Présidents de plusieurs communautés de communes (Entre Grosne et Mont Saint Vincent, du Charolais, Clunisois), les maires de plusieurs communes dont Marie-Claude Jarrot sont venus appuyés l’événement organisé par Le Charolais-Brionnais en mouvement et le Collectif un Parc pour l’Avenir de notre Territoire (PAT71), à l’initiative de la Communauté de Communes « Entre Grosne et le Mont Saint Vincent ».

 

« Un rassemblement pour un objectif : l’implantation du Center Parcs »

 

C’est bien le but de la manifestation, présenté par Michèle Pesenti, Présidente de Charolais Brionnais en mouvement.

 

Parmi les soutiens au projet, Michèle Pesenti a rappelé celui de Messieurs Mercier et Thevenoud (excusés) et de Madame Untermaier (également excusée), des chambres consulaires, de Groupama ou encore des vignerons indépendants de Bourgogne et du Jura.

 

« C’est un rassemblement non partisan, non politisé » a-t-elle tenu à préciser.

Et d’ajouter : « On a fédéré les habitants qui sont pour. Nous avons mis en ligne une pétition depuis mi-juillet. Ensuite, nous sommes passés à la pétition papier. 90% des personnes y ayant répondu sont de Saône-et-Loire ».

 

L’association a aussi pris contact avec Madame Brévan, Présidente de Commission Particulière de Débat Public (CPDP) du Center Parcs du Rousset. En effet, elle a souhaité faire part des résultats de la pétition à Pierre et Vacances, par l’intermédiaire de la CPDP. Et c’est donc peu avant le 4 septembre que l’ensemble des signatures sera remis à Madame Brévan.

 

« Leur comportement de dénigrement est intolérable »

 

Dans son discours d’accueil aux élus et citoyens présents, Madame le Maire du Rousset a rappelé succinctement l’historique du projet pour la petite commune de 260 habitants.

Elle a notamment rappelé son implication par la rencontre avec des élus d’autres communes ayant accueilli un Center Parcs, dans le but de mesurer les bénéfices pour les communes notamment en termes d’emploi.

 

Elle s’est félicitée de la tenue de la CPDP, à l’initiative du groupe Pierre et Vacances :

 

« Ces réunions ont permis à toutes les personnes voulant s’exprimer de le faire… parfois de manière animée. La dernière réunion, ce 4 septembre à 18h30 à Marizy sera celle d’un compte-rendu de l’ensemble des débats de la CPDP. Ensuite Pierre et Vacances aura trois mois pour faire savoir la suite qu’il donnera au projet. »

 

Et d’ajouter au sujet des opposants : « Leur comportement de dénigrement est intolérable. Comment voulez-vous que notre pays sorte de la grisaille si à chaque fois un projet est contesté ? »

 

Après une salve d’applaudissements, le collectif PAT71 s’est présenté à la foule et a appuyé les propos de Madame le Maire du Rousset : « On n’a pas le droit de ne pas laisser faire ce projet à cause d’une poignée d’opposants. Le 4 septembre, si on est tout ça, je vous garantie que ça va leur faire un coup ».

 

4200 signatures pour le Center Parcs

 

Michèle Pesenti, pour sa part, a indiqué avoir collecté 4200 signatures de la pétition.

 

Monsieur Acary, Président du Conseil départemental, a « salué la mobilisation réussie. Il n’y a pas de doute sur la mobilisation des collectivités, depuis le début. Ceux qui sont pour sont de la région. Mais la plupart des opposants ne sont pas de la région. Le plus dur reste à faire. Nous allons avoir besoin du soutien de la population. » Monsieur Acary a conclu en remerciant le collectif de sa mobilisation.

 

Marie-Claude Jarrot, en tant que Présidente de l’association des Maires de Saône-et-Loire, a appelé tous les maires du département à mobiliser leur population. « Nous aurons besoin d’autres signatures. Je vous donne rendez-vous le 4 septembre ».

 

Arnaud Montebourg et André Accary, côte à côte

 

Arnaud Montebourg, André Accary à ses côtés, a rappelé que le projet du Center Parcs avait été initié par sa majorité et avait été repris par la majorité départementale actuelle.

 

Puis, s’exprimant en son nom propre, il a indiqué : « Ce sont d’abord les citoyens qu doivent se soucier du projet. Je dois les féliciter. Et ce n’est pas parce ce projet est soutenu par la majorité qu’on ne peut pas le discuter. On essaie de travailler avec l’intelligence collective. Un angle d’attaque est l’argent public. Je rappelle que ce n’est pas un projet subventionné. C’est un investissement des collectivités locales avec un retour, les loyers. Ce n’est pas à fond perdu. C’est un partenariat entre privé et public. Nous devrions réussir le projet. D’ailleurs la question environnementale n’est pas traitée par ses détracteurs, car il n’y a rien à dire sur ce point. »

 

Et de conclure : « Vive le Center Parcs du Rousset, vive la Saône-et-Loire, vive la République et vive la France ».

 

La Région soutient un projet voté à l’unanimité

 

Michel Neugnot, premier Vice-président du conseil régional de Bourgogne a rappelé que la décision avait été prise à la majorité.

 

« Le rôle de la région est d’aider pour que ces initiatives puissent avancer » a-t-il indiqué en s’appuyant sur la mission de développement du territoire du conseil régional.

 

Et d’ajouter : « C’est la deuxième fois que Center Parcs veut venir en Bourgogne. Attention, on ne doit pas répéter l’histoire. Le premier projet a été repoussé par 4-5 personnes, car il n’y avait pas de mobilisation des élus, ni des populations. L’emploi se fait à travers des projets, des projets tournés vers l’avenir et non pas vers le passé. Je crois qu’il faut bien réfléchir en termes de démocratie. De tout temps, l’homme a façonné son environnement. Il faut faire attention à ce que ces projets ne soient pas rejetés par 4-5 personnes qui tournent d’un projet à un autre. ».

 

Le Medef et la CGPME, deux groupements d’entrepreneurs, ont également apporté leur soutien à la manifestation et au projet.

 

Parmi les personnes encouragées à s’exprimer, un homme venus de Saint-Vallier a déclaré : « Je ne suis pas déçu de mon déplacement quand je vois la qualité des personnes présentes. Et pourtant, j’avais hésité ».

 

La journée s’est poursuivie par une dégustation de viande, de fromages et de vins locaux, puis par des discussions entre citoyens, élus et associations.

 

Les organisateurs semblaient satisfaits du rassemblement qui a dépassé toutes leurs espérances.

 

 

rousset 3008155

 

 

rousset 30081518

 

rousset 3008152

 

 

rousset 3008153

 

 

rousset 3008154

 

 

rousset 3008156

 

 

rousset 3008157

 

 

rousset 3008158

 

 

rousset 3008159

 

 

rousset 30081510

 

 

rousset 30081511

 

 

rousset 30081512

 

 

rousset 30081513

 

 

rousset 30081514

 

 

rousset 30081515

 

 

rousset 30081516

 

 

rousset 30081517

 

 

 

rousset 30081519

 

 

rousset 30081520

 

 

rousset 30081521

 

 

 

rousset 30081522

 

 

rousset 30081523

 

 

rousset 30081524

 

 

rousset 30081525

 

 

rousset 30081526

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “Center Parcs (Le Rousset)”

  1. Raspoutine dit :

    Pas d’urbanisation possible dans la forêt du Rousset.
    Il est noté dans la synthèse du maître d’ouvrage que des espèces protégées juridiquement article L 411-1 vivent dans la forêt et les alentours.
    Cet article interdit toute urbanisation.
    Si il y a urbanisation, il y aura donc détournement de la loi.
    Donc des recours en référé seront possible.

  2. fredo dit :

    UMPS, en bons ayatollahs de la croissance, main dans la main…

    Ce sont ces mêmes qui nous rabâchent depuis trop longtemps la même rengaine : croissance, emplois, productivisme, etc… avec les désastres sociaux et environnementaux actuels… On continue de foncer dans le mur ??….

    Il est temps de changer de paradigme….

  3. marius8 dit :

    Messieurs Montebourg, Accary, Durain, Courtois, Emorine, Baumel, Neugnot, Madame Geugneau, les Présidents de plusieurs communautés de communes (Entre Grosne et Mont Saint Vincent, du Charolais, Clunisois), les maires de plusieurs communes dont Marie-Claude Jarrot réunis pour nous vendre de l’illusion au mépris de notre qualité de vie et ils osent nous parler d’une conférence sur l’environnement mais quand on voie la composition de cette magnifique assemblée Socialiste et Républicain on n’est pas surpris, entre amis on se comprend pour nous servir la même soupe.

  4. roussillon dit :

    400 chalets…mazette !

    Y aura t’il un bureau de poste ? une église et/ ou une mosquée pour tout ce monde ?

    Tant qu’à faire faisons de ce village un site complet.

  5. Electron libre dit :

    « L’unanimité » politique est rare … elle mérite donc d’être saluée !!

    Dommage qu’elle ne s’exerce que dans deux cas de figure bien précis :

    Au Palais Bourbon , lorsqu’il s’agit de voter le montant des indemnités et autres substantiels avantages inhérents aux diverses fonctions « d’élus du peuple »!
    Sur le « terrain » (quand l’instant est approprié à l’évolution de leurs objectifs personnels) lorsqu’il s’agit « d’investir » à perte l’argent du contribuable !
    La politique est assurément une « science » étonnante !!

    L’épais mystère de la « matière noire » de l’Univers sera élucidé et compris par le commun des mortels bien avant celui de la « matière grise » de ces castes de navrants gestionnaires !

    • Daniel Z dit :

      Oh oui, ami Électron Libre.

      Pourtant c’est bien nous qui sommes à l’origine de ces « évolutions », via nos votes.

      Ce qui ne peut qu’amener à se poser la question de la viabilité de notre système « démocratique » non ?

      Hors sujet, avez vous lu le dernier S et V , la France sans nucléaire, c’est possible ?

      Amitiés

      • Electron libre dit :

        Bonsoir ami Bourguignon !
        Je vous prie d’excuser ma réponse tardive !

        Pour l’humaniste , la démocratie est un bien précieux , une sorte de panacée universelle visant au respect de l’intégrité morale et matérielle de tout individu d’une même société .
        Pour l’idéologue politique , elle n’est qu’un « concept marketing » qui laisse au peuple la « liberté » de choisir entre la peste et le choléra !
        Depuis quelques décennies , il est indéniable que la moralité des élus du peuple s’est fortement dégradée , mais qu’en est-il de celle du peuple ?
        Ce peuple , qui en théorie détient tous les pouvoirs de souveraineté , est-il apte intellectuellement et moralement à les assumer ?
        Dans ses « Politiques » , Aristote (qui s’est souvent fourvoyé sur de multiples sujets) prétend que la meilleure façon de savoir si un plat est bon n’est pas de demander l’avis du cuisinier qui l’a concocté mais de celui qui le mange !
        Autrement dit , le peuple est le meilleur expert qui soit !
        Aristote a tout simplement éludé le fait que le peuple puisse , à certains moments de son histoire , souffrir «d’agueusie » !

        Voyez-vous cher ami , toutes ces questions étant irrémédiablement imbitables à l’entendement du vieux scientifique que je suis , il y a fort longtemps que j’ai résolu le problème : je ne vote plus !
        Je suis conscient que philosophiquement , ma décision est assez contre-productive , mais démocratiquement , j’ai aussi le droit de faire le choix de ne pas choisir !
        Je reprendrai peut-être le chemin des urnes quand le soucis du bien commun , l’objectivité , le courage et l’honnêteté redeviendront le substrat nourricier de la « matière grise » de nos décideurs !
        Il faut pour cela qu’ils se hâtent car je suis , comme le dit Voltaire , à l’âge où les imbéciles et les philosophes passent tous par la même porte … je ne suis donc pas très optimiste !

        Non , je n’ai pas lu le dernier S&V .
        La France sans énergie à « fission » nucléaire ?
        Oui , je pense qu’il est possible de l’envisager !
        En intégrant , bien sûr , le fait qu’il est totalement illusoire de croire que l’on pourra remplacer l’équivalent « puissance atomique » par l’éolien ou le photovoltaïque !
        La puissance potentielle de nos centrales (58 réacteurs répartis sur 19 sites) est d’environ 70 GW « pilotables » à la demande .
        Pour compenser par l’éolien (toujours en puissance potentielle) , il faudrait implanter environ 45 000 mâts sur le territoire , mais compte-tenu qu’ une éolienne « tourne » trois fois moins longtemps que ne le fait annuellement un réacteur , il en faudrait donc en réalité 135 000 !
        Le photovoltaïque , quant à lui , occuperait une surface d’environ 180 000 km2 !
        Ce qui représente 1/3 du territoire national ! Est-ce raisonnablement envisageable ?
        De plus , les panneaux ayant une durée de vie très courte , difficilement recyclable et nécessitant l’équivalent de 5 années de production pour l’énergie nécessaire à leur fabrication !

        Oublions cela et concentrons plutôt nos efforts de recherche sur le projet ITER .
        Basé sur la « fusion » de l’atome (sur le modèle des réactions thermonucléaires se produisant naturellement au cœur des étoiles ) , la phase expérimentale devrait débuter à l’horizon 2020 sur le site de Cadarache (Bouches du Rhône) .
        Le principe est simple : provoquer et maîtriser la fusion de deux isotopes de l’hydrogène , le deutérium et le tritium à l’intérieur d’un bouclier magnétique soumis à une température d’environ 150 millions de degrés .
        Au moment de la fusion , la masse du noyau obtenu étant inférieure à la somme des masses des noyaux d’origine , la différence se traduit par la production d’une énergie considérable . C’est là que prend tout son sens la fameuse équation E = mc2 !
        Il suffit ensuite de capter cette énergie pour produire de l’électricité à l’aide de turbines à vapeur d’eau .
        De plus , ce modèle ne fait courir aucun risque aux populations et à l’environnement puisque la réaction n’est pas radioactive et que le seul déchet possible se présente sous forme d’hélium qui , comme chacun sait , est un gaz inerte sans dangers potentiels .

        Mais là encore , la décision de généraliser le procédé appartient à ceux qui en sont les moins capables !

        Pour terminer … Le 02 Août dernier , consécutivement à « l’énigme d’Einstein », vous aviez soulevé un problème « d’échelles dans un couloir » !
        Je vous avais promis de tenter une solution … vous pourrez la découvrir en cliquant sur le lien de mon « cybercarnet » !

        http://balmatitude1.e-monsite.com/pages/les-echelles.html#

        Bien amicalement !

  6. Luttopie dit :

    Plusieurs centaines de participants ?
    C’est une blague ?
    C’est comme les promesses de Pierre & Vacances, juste-là pour que les gogos le croient sans vérifier ?
    Toujours est-il que les comptages sur les photos de Montceau-News ou du JSL ne laissent jamais percevoir qu’il y aurait eu plus qu’une centaine de personnes.
    Pour un si large appel, avec la présence des « poids lourds politiques » du département, en réalité on n’est pas loin du bide !

  7. Marie B. dit :

    Toute cette brochette d’élus n’ont-ils pas encore intégré que le réchauffement climatique, la perte de la biodiversité… etc… dépassent le seul « territoire » du Rousset?
    Je trouve également étonnant et navrant que des élus en arrivent à inciter à la haine des « pas d’chez nous » des pas comme « vous et moi » qui, selon eux habiteraient tous hors d’un territoire de 20 km autour du Rousset… sans être rappelés par leurs collègues à plus de « réserve » . Va-t-il falloir un viatique autre que de vivre et de payer ses impôts en S et Loire pour faire partie de la collectivité dont l’argent est utilisé… et autre que d’être habitant de la planète pour avoir son mot à dire sur la façon dont on a traité la planète et dont on continue de vouloir la traiter. En faisant l’autruche jusqu’à quand? Dans l’article quelqu’un déclare « de tout temps, l’homme a façonné son environnement »… sans conscience et en prédateur… et de plus en plus vite avec plus de moyens… On voit le résultat (les viticulteurs vous le diront) et nos enfants en subiront encore plus les conséquences. Alors continuons comme ça … avec les bons conseils de celles et ceux qui nous ont amené à cet échec écologique et économique en refusant de remettre en cause le système dont ils sont imprégnés jusqu’à la dénégation, jusqu’à l’absurdité d’une bulle tropicale en pleine forêt de résineux du Charolais pour démontrer leur souci de la nature et de l’environnement et l’enseigner à leurs enfants… Une belle brochette d’autruches! j’espère qu’elles sont ben d’chez nous! Il faudra bien ouvrir les yeux et commencer la « transition »…