Autres journaux :


jeudi 10 septembre 2015 à 17:12

« Lettre ouverte concernant la situation des réfugiés » (Saône-et-Loire)

De madame Evelyne COUILLEROT, présidente du groupe Gauche 71



ccm 17041312

 

« Monsieur le Président,

 

 

La situation tragique de réfugiés, majoritairement d’origine syrienne, provoque l’émoi et la compassion au niveau national et international. Ces personnes, ces familles, à la recherche d’un pays d’accueil pour fuir la guerre, se retrouvent dans une grande vulnérabilité en raison du nombre trop restreint de pays proposant une solution pour les accueillir. Ces populations ne font pas le choix de migrer pour un motif économique, mais fuient les persécutions vécues dans leur pays d’origine, duquel elles ne bénéficient d’aucune protection. Ces réfugiés s’inscrivent dans la recherche du droit d’asile, droit reconnu par notre Constitution et par les principaux textes internationaux sur les droits fondamentaux. Notre pays s’est toujours inscrit dans cette tradition d’accueil des réfugiés de guerre.

 

 

Face à ces drames humains insupportables, des initiatives internationales ont été lancées pour répondre à la détresse de ces demandeurs d’asile et leur famille. La France, par la voix du Président de la République, s’est engagée à accueillir 24 000 réfugiés sur le sol national en deux ans.

 

 

Cette mobilisation déterminante, qui doit rester coordonnée par l’Etat, ne trouvera cependant ses effets que si elle est relayée au niveau local, par une démarche collective. Un réseau des villes solidaires a été créé et des Maires, y compris dans notre département, se sont déjà prononcés favorablement pour mettre en place les conditions d’un accueil de ces réfugiés.

 

 

Nous sommes convaincus que la collectivité départementale ne doit pas rester silencieuse face à cette tragédie et qu’elle doit participer à cet élan, en étant aux côtés de ces engagements locaux. Collectivité des solidarités, le Département doit prendre sa part dans l’aide qui pourrait être apportée à ces populations ; ses services sont d’ailleurs très souvent mobilisés face à des personnes migrantes en détresse sur le territoire départemental et des aides financières existent déjà.

 

 

Nous proposons ainsi que le Conseil départemental délibère en urgence afin de soutenir le mouvement initié au niveau local par les communes, les associations ou autres collectifs agissant en la matière. Ce soutien pourrait prendre la forme d’une aide exceptionnelle envers les communes s’engageant à accueillir ces réfugiés, mais aussi à destination des associations reconnues au plan départemental pour leur action en matière d’aide aux réfugiés et d’accès aux droits des demandeurs d’asile. Par ailleurs, la collectivité pourrait, de façon spécifique avec l’OPAC de Saône et Loire, contractualiser une action permettant d’identifier des logements vacants qui pourraient constituer une solution d’hébergement pour ces familles.

 

 

L’urgence, la situation exceptionnelle vécue par ces réfugiés et la dignité imposent, au-delà de l’émotion suscitée par ces drames humains, que tous les acteurs de la puissance publique agissent de façon solidaire et coordonnée, et que le Département accompagne, voire initie cette mobilisation.

 

 

Nous vous demandons ainsi d’inscrire à l’Assemblée départementale du 24 septembre prochain la tenue d’une commission spécifique chargée d’étudier les modalités de ce soutien, afin de permettre à la collectivité d’en délibérer, et d’initier une démarche coordonnée avec l’Etat de soutien aux organisations et collectivités impliquées dans l’accueil de ces réfugiés.

 

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de nos cordiales salutations. »

 

 

Pour le Groupe Gauche 71,

Evelyne COUILLEROT,
Présidente

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “« Lettre ouverte concernant la situation des réfugiés » (Saône-et-Loire)”

  1. dody1946 dit :

    Mme Couillerot accepterez-vous d’héberger des migrants chez vous?

  2. loupblanc dit :

    grâce à l’UMPS le monde  » français  » a changé.
    Qui a signé la mondialisation avec un chèque en blanc à la Chine
    qui a détruit notre industrie
    qui vote les lois et protège ses copains
    quel est le seul pays a accepté toute la misère du monde , pourquoi pas récupérer 500 millions de Chinois tous frais payés
    qui a mis  » le bordel  » en Syrie , la France est un peu responsable avec les USA
    qui a contribué à la crise actuelle en sauvant les banques sur le dos des peuples
    Le boulot des politiques c’est d’assumer un travail correct et une vie décente de ces concitoyens , pas de leur créer un Germinal
    alors au niveau des textes dits humanitaires , les belles promesses , il faut aussi changer nos idées de grand coeur

  3. fine71 dit :

    les élus devraient prendre chez eux une famille de réfugiés …. juste pour montrer l’exemple !!!!! à méditer et en plus ça ne vous coûterait pas cher, vu que c’est nous qui vous payons …….avec nos impôts…….

  4. corso dit :

    Avant de dicter ses conditions, il faudrait demander notre avis et celui des organismes concernés! On doit recueillir tout et n’importe quoi dans ce pays. Bientôt on va nous forcer a en prendre chez nous…..

  5. Cyrille71300 dit :

    C’est bien de vouloir aider les migrants Syriens, mais ne serait il pas mieux de faire afin que ces gens puissent retourner chez eux ?
    Sincèrement, je suis persuadé que ces pauvres gens ne rêvent que d’une chose, vivre en paix dans le pays qui les a vu naître.

    Trouvez vous normal que ces gens doivent s’exiler ?

    Si les politiques étaient vraiment solidaire avec les migrants, ils essayeraient de trouver une solution afin que la guerre cesse en Syrie, ils essayeraient de faire de façon à ce que les migrants puissent rentré chez eux, et puissent vivre dans de bonnes conditions.

    Que fait l’ONU ? que fait elle pour éviter l’exode des Syriens ?
    Le monde va de travers…