Autres journaux :


jeudi 21 avril 2016 à 06:22

Un oscillateur à longueur d’ondes multiples de Georges Lakhovsky à Autun

La machine à accorder les cellules




Autun, rue Guérin, la blancheur de la façade apaise le regard. Il s’en dégage une sérénité féconde comme un appel à la méditation, au bien-être. Nous sommes à « La boutique d’Agnès », un magasin classique, au demeurant, avec ses bijoux en pierre fine, entre autres, sauf qu’au fin fond de la boutique, derrière un rideau, se trouve l’objet de notre visite.

 

 

 

Et comme dans X-files, aux frontières du réel, la non moins célèbre série télévisée, on ne sait si l’oscillateur à longueur d’ondes multiples _ notre objet du désir _ est le fruit d’un illuminé ou d’un ingénieur en physique dont les travaux, notamment en France remonte peu à peu à la surface. L’oscillateur à longueur d’ondes multiples de Georges Lakhovsky n’est pas une illusion, il existe. Dana Scully et Fox Mulder n’auront aucun mal à en apporter la preuve. Ici, la réalité est loin de la fiction ou d’un avion renifleur de pétrole.

 

 

 

jb autun 1804162

 

 

 

 

 

Sûrement pas un illuminé

 

 

 

 

Non, le possesseur du OLOM (oscillateur à longueur d’ondes multiples) Philippe Curtil n’est pas un extra-terrestre doté de pouvoirs surnaturels, il est bio-énergéticien, magnétiseur et pratique le shiatsu (Ndlr : une technique de thérapie manuelle d’origine japonaise). Notre curiosité pour cet appareil fait suite à la rencontre avec une femme qui, après une séance de quinze minutes, a immédiatement ressenti un état de bien-être incommensurable. « Allez-y, vous verrez, c’est incroyable ».

 

 

 

 

Lakhovsky et son OLOM, de quoi s’agit-il exactement ? D’un usurpateur de génie ou d’un génial usurpateur ? Dans un premier temps, nos recherches sur internet ne laissent planer aucun doute, ce Georges Lakhovsky est un génie tout bonnement. Une opinion sans équivoque également à la lecture de rapports d’éminents spécialistes en médecine ou encore d’un article paru dans Nexus en juin 2013 dont l’éclairage lève tous les doutes au même titre que les propos de Philippe Curtil même si ce dernier se montre moins dithyrambique : « Dans les années 1920 à 1950/60, on trouvait l’OLOM dans les hôpitaux. Aujourd’hui, un médecin trouverait ça presque burlesque mais on ne peut pas nier et oublier ce qui a été fait avec cette machine ».

 

 

 

 

jb autun 1804163

 

 

 

 

Il soigne les plantes, les animaux et les humains

 

 

 

Que faisait et que fait encore cet OLOM ? Allez « Doc » un petit retour dans le passé…

 

 

 

Georges Lakhovsky est né en Russie en 1869, fait les beaux-arts (Philippe Curtil aussi), obtient son diplôme d’ingénieur en 1894 avant de s’installer en France, devient Français en 1897, étudie la physique à la Sorbonne et s’inscrit également à la faculté de médecine (…) En 1923 il crée le radio-cellulo-oscillateur qu’il teste sur des tumeurs de géranium à l’hôpital de la Salpêtrière puis en 1931 il met au point l’oscillateur à longueurs d’onde multiples (OLOM). En résumé, il soigne les plantes, les animaux et les humains grâce à la résonance électromagnétique.

 

 

 

Sans vouloir rentrer dans les détails techniques voire rébarbatifs _ un diplôme d’ingénieur ça se mérite _ et pour faire simple, disons qu’une cellule est comme un accord de musique, une fausse note et l’accord est faux. Pour Lakhovsky, chaque cellule a une fréquence qui sonne juste et en cas de fausse note, alors la maladie survient d’où l’intervention de l’OLOM qui permet à l’accord (la cellule) de vibrer à nouveau dans la bonne oscillation. Accord parfait pour une cellule saine. « La maladie, c’est un désaccord dans une zone du corps » intervient Philippe Curtil.

 

 

 

 

jb autun 1804164

 

 

 

Et la chimie est arrivée…

 

 

 

Peut-on tout guérir avec l’OLOM ? La question est posée et même si de nombreux témoignages parlent de guérison de cancers notamment, le monde scientifique d’aujourd’hui plaide en faveur d’une médecine traditionnelle. Notre bio-énergéticien, lui-même, avance à pas feutrés : « Il faut parler de bien-être ». Une réponse qui mériterait bien quinze minutes entre les anneaux de l’OLOM ! Ah, nous dit-on, la machine ne fait pas dans la langue de bois. Il n’empêche que, si cet OLOM, à bien des égards, présente une avancée spectaculaire dans la biophysique, pourquoi doit-on se rendre dans l’arrière-salle d’une boutique ? Pourquoi n’en trouve-t-on pas dans les hôpitaux, chez les médecins ? « C’est depuis l’arrivée de la chimie » assure Philippe Curtil. « On préfère soigner avec les molécules. Une séance de chimio coûte entre 1000 à 12 000€ alors que l’appareil (l’OLOM), c’est de l’ordre de 4 à 5000€ ». Le profit, toujours et encore le profit.

 

 

 

 

Cet appareil, aujourd’hui, il s’en construit encore en quantité très limité. « Moi, je l’ai acheté il y a cinq ans chez Guy Thieux, un géophysicien ami de Serge Lakhvosky (le fils de Georges), aujourd’hui décédé. « Le procédé a encore été amélioré, car de sept métaux, l’or, l’argent, le cuivre, l’étain, le nickel, le fer et le zinc, on en compte dorénavant une quarantaine. Ce sont des oligoéléments fondamentaux à la vie » explique l’Autunois. « En trente ans, environ 150 OLOM ont été vendus » ajoute-t-il.

 

 

 

 

jb autun 1804165

 

 

 

 

Se soigner naturellement

 

 

 

A l’heure actuelle, sans doute mieux vaut-il parler d’une médecine parallèle pour ne froisser aucune susceptibilité. «Le terrain est miné » indique au passage Philippe Curtil. « Les clients attendent des miracles, ils viennent souvent me voir en dernier recours ». D’autres, néanmoins, cherchent une technologie naturelle, qui n’attaque pas ni n’agresse le tissu humain, « ils viennent me voir pour se soigner naturellement, chercher des réponses et je peux leur garantir une amélioration, surtout de bien-être » résume, toujours en marchant sur des œufs, notre magnétiseur qui n’exclut pas également l’effet placebo. Ceci dit, « les clients reviennent d’eux-mêmes pour une séance de remise en forme » précise-t-il encore. 

 

 

 

 

Enfin, sachez que Georges Lakhovsky, en 1942 a été renversé par une voiture alors qu’il se trouvait aux Etats-Unis pour y poursuivre ses recherches. Et, fait étrange, deux jours après sa mort, son laboratoire a été vidé de ses appareils et de ses archives. Scully, Mulder, à vous de jouer !

 

 

 

 

Jean Bernard

 

 

 




jb autun 1804166

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “Un oscillateur à longueur d’ondes multiples de Georges Lakhovsky à Autun”

  1. jean montceau dit :

    Le premier avril étant passé, arnaque, peut être?

  2. cntrbbl71 dit :

    A-t-il été essayé pour soigner des « électrosensibles ».
    Ce pourrait être efficace…

  3. Daniel Z dit :

    Sans à priori, j’ai fait quelques recherches….

    Ce qui me fait douter, c’est qu’il est indiqué un peu partout que ces travaux ont fait l’objet de nombreux rapports, en particulier d’hôpitaux parisiens….

    Mais nulle trace de ces « nombreux rapports ».

    Une photo a retenu mon attention :
    http://www.priore-cancer.com/txtpionniers_fr.htm
    Ailleurs, elle est différente :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Lakhovsky
    Je dirais presque que Photoshop n’existait pas…..

    Et puis au moins une incohérence :
    «  »Toutes les tentatives d’amélioration …..Résultat : on ne fait que chauffer !! et les animaux meurent du « coup de chaleur » » »
    «  »De même ,il n’a jamais été observé d’effets nocifs ,quelque soit la pathologie … » »

    Un nouveau moteur à eau ?
    Qu’en dit l’ami Électron ?

    Amitiés

    • Electron libre dit :

      Bonjour ami Daniel Z !

      Ce qui fait souvent la force des théories , des idéologies , des doctrines ou des pratiques « ésotériques » , c’est qu’elles sont toujours propagées par des « scientifiques » !
      Ce qui pour un grand public non averti , constitue forcément un gage de crédibilité !
      Personnellement , je suis plus qu’intrigué (un peu irrité , parfois) par ce concept de « médecine quantique » !

      Tout d’abord et pour que l’on se comprenne bien, il faut définir rapidement ce que veut dire le terme de « quantique » et en quoi se différencie la physique quantique de la physique dite traditionnelle.
      La physique dite quantique repose sur l’étude des particules atomiques et subatomiques, c’est à dire tout ce qui est plus petit qu’un atome.
      Pendant longtemps on a cru qu’un atome était la plus petite particule existence (atome signifie insécable, qu’on ne peut pas casser), mais on sait depuis plus d’un siècle qu’en réalité il y a encore beaucoup d’autres choses en dessous: électrons, neutrons, protons, muons, quarks, leptons et les fameux bosons !
      Ces particules subatomiques sont appelées « Quantons ».
      La physique quantique, au travers de la mécanique quantique, étudie entre autre les comportements de ces particules qui sont connues pour réagir de manière non classiques et non continues !
      La physique quantique est apparue pour venir pallier aux limites de la physique traditionnelle qui ne parvenait pas à expliquer certains phénomènes qui se passaient à échelle extrêmement petite, aux seins desquels la physique newtonienne ne fonctionnait plus.
      C’est une physique contre-intuitive dans laquelle il n’est pas possible de connaître en même temps la position et la vitesse d’un objet , et dans laquelle une chose peut également s’avérer être son contraire.
      De même que l’éloignement spatial n’implique pas nécessairement une diminution des forces qui lient deux objets quantiques.
      C’est donc une nouvelle manière de concevoir le monde, à la fois physique, mais aussi philosophique !
      Au niveau macroscopique (c’est à dire à notre échelle) , les lois newtoniennes continuent de s’appliquer, et la physique traditionnelle répond parfaitement à l’énorme majorité des phénomènes qu’elle rencontre.

      Pour avoir une approche rationnelle de cette discipline , il faut se poser trois questions essentielles !

      Premièrement : La Physique Quantique a t-elle prouvé que tout est énergie ?
      Oui c’est vrai … Mais…
      « Vrai » au sens scientifique du terme énergie, pas vrai au sens ésotérique du terme.
      Le mot « Énergie » n’a absolument pas le même sens chez les uns que chez les autres .
      En science, lorsqu’un phénomène entraîne un autre phénomène, l’intensité du second phénomène dépend de l’intensité du premier.
      L’énergie correspond à cette force qui se conserve et se transforme en passant d’un phénomène à un autre.
      Et évidemment, c’est applicable pour tout dans l’univers.
      Prenons un exemple qui sera plus parlant :
      Si vous jetez une pierre du haut de la tour Eiffel, elle va gagner en vitesse à mesure de sa chute, en fonction de sa masse et du phénomène de gravitation.
      Quand la pierre touchera le sol, toute cette énergie accumulée sous forme de vitesse se propagera sur le sol, entraînant une déformation à la fois de la pierre et une déformation du sol, qui se caractérisera notamment par une transformation sous forme de chaleur et potentiellement de rupture. Dans cet exemple, c’est ce que l’on appelle l’énergie cinétique.
      Selon l’application de cette force et donc de cette énergie, on pourra la transformer en chaleur, en électricité, ou en mouvement , mais pas en n’importe quoi d’autre !
      Donc Oui, la science a prouvé que tout est énergie, mais pas au sens ésotérique du terme !
      Se servir de cette découverte pour justifier d’une idéologie relève à mon avis de la plus pure inconscience du réel !

      Deuxièmement : La Physique Quantique a t-elle prouvé que la matière est une onde ?
      La réponse est NON !!
      Il existe effectivement une hypothèse émise par quelques chercheurs (plus ou moins sérieux) à la fin du 20ème siècle. Mais cette hypothèse n’a jamais pu être démontrée ni même commencée à l’être !
      Par conséquent , elle relève davantage de la conjecture que de l’hypothèse, quand bien même certains n’hésitent pas à faire appel à des multitudes d’équations pour prouver la véracité de leurs propos (Je rappellerais à ce sujet que faire appel à des milliers d’équations complexes comme une tentative de justification n’a jamais constitué la moindre preuve de la validité d’une hypothèse…).
      A ce niveau, je peux aussi bien dire que la matière est un « spaghetti », ça relèvera pratiquement de la même chose !
      Bien sûr, certains évoqueront notamment les « fentes de Young », cette fameuse expérience qui a démontré que les photons pouvaient se comporter à la fois comme de la matière ou comme une onde selon la situation et le cadre expérimental.
      C’est ce que l’on appelle la « dualité onde-corpuscule ».
      Mais cette appellation est litigieuse et incomprise du grand public (et d’autres qui s’en servent pour justifier leurs idéologies), car elle laisse penser que certaines particules se comporteraient littéralement à la fois comme une onde et à la fois comme de la matière selon la position dans laquelle se trouve l’expérimentateur.
      Or , en réalité, le déplacement des quantons (les particules de très petite taille) ne relève ni de l’onde ni de la matière, mais d’une espèce de troisième forme un peu « hybride » !
      L’exemple le mieux adapté pour comprendre est celui de l’ornithorynque, cet animal à bec de canard et à queue de castor. Si on le regarde par devant, on dira que c’est un canard. Si on le regarde par derrière, on dira que c’est un castor.
      Mais ce n’est ni un castor, ni un canard. C’est mélange bizarre des deux, une autre espèce qui n’a strictement rien à voir avec les deux autres.
      La nature exacte de cette troisième forme fait actuellement débat dans les millieux de la physique théorique !

      Donc tout le délire du « comportement des changements de particules qui se ferait en fonction de la perception et de la conscience d’une personne » relève de la pure manipulation intellectuelle !

      Ce qui nous amène tout naturellement à la troisième et dernière question : La Physique Quantique a t-elle prouvé que l’esprit agit sur la matière ?
      La réponse est NON … mille fois NON !!
      D’abord parce qu’il faudrait déjà démontrer ce qu’est « scientifiquement » l’esprit , et qu’ensuite il faudrait réussir à prouver la véritable implication de la dualité onde-corpuscule dans le processus … si processus il y a !

      Ceux qui prétendent le contraire en se référant à l’expérience des fentes de Young sont des menteurs qui n’ont pourtant aucune difficulté à berner un grand public de non-initiés ne possédant pas « l’appareil mathématique de la physique théorique » !

      Je pourrai également poursuivre en parlant de la « mémoire génétique » , des « univers parallèles » et disserter sur le fait que « tout est interconnecté … ou pas » , mais je m’en abstiendrai , d’une part parce que nous sortirions un peu du sujet qui nous occupe et d’autre part parce que cela ferait monter dangereusement ma tension artérielle !!

      Voilà cher ami , tout ce que je peux succinctement vous répondre en me basant bien humblement sur deux doctorats de physique et quelques soixante années de pratique dans la spécialité !

      Bien amicalement !

      • Daniel Z dit :

        Merci, ami Electron Libre pour cette contribution à la hauteur de celles qui l’ont précédée !
        Je suis complètement frustré de ne pas pouvoir aborder des développements à la hauteur des vôtres.

        Je me lance dans lecture sur une activité X !!!
        Mais je serais à moitié surpris si vous y étiez impliqué.

        Avez vous lu le dernier S et V ?

        Amitiés

  4. pimpim dit :

    Chers lecteurs
    Je vais vous compter une anecdote pour vous faire rire et oublier le sérieux de nos écris
    J’avais une connaissance sorte de géo trouve-tout qui était fana d’expériences entre autre concernant ce sujet. Cela se passait dans les années 70. Il avait en ce servant de cette théorie fabrique un système avec 2 sommiers métalliques superposés dans lesquels il faisait passer un courant pour soigner différents maux il l’a testé sur lui. Il s’installait entre les deux sommier et faisait passer un courant électrique. Quant je lui ai demandé s’il avait retiré des avantages de cette méthode ! Les explications qu’il m’a données m’ont fait écrouler de rire.
    Je le cite, le plus difficile c’est de régler l’appareil et de résister quand aux résultats suivant mes essais quelque fois je me sens bien quelque fois j’arrête j’ai l’impression de cuire.
    A mon avis il avait fabriqué un micro onde pour farfelu, c’était une personne très gentille que ses collègues de travail appréciaient. Je pense qu’il aurait dû travailler chez SEEB à la place de Michelin
    Cela rappellera des souvenir à ces anciens collègues.
    Bonne journée Bernard l’Oiseau

  5. valzoe dit :

    En d’autres temps un autre « illuminé » a dit que la terre était ronde….
    Et d’éminents scientifiques très sérieux le condamnèrent … car il fallait être sacrément fou pour croire davantage à ces inepties qu’au fait que la gourmandise était un péché mortel….
    Beaucoup plus tard, Tesla découvre l’énergie libre….
    La communauté scientifique ne rit pas, et ses travaux miraculeusement disparaissent et lui tombe dans l’oubli….
    etc.etc.etc.
    On peut en citer beaucoup d’autres…. Mais lorsque l’on décide de continuer à ne croire que ce que l’on voit, et surtout ce que l’on veut bien nous montrer…. il ne faut pas s’étonner que notre société soit malade….
    L’intelligence n’est pas le savoir… Elle ne s’apprend pas et ne se transmet pas; La connaissance ne se limite pas aux seules capacités de nos cinq sens….
    Ah lala… « je ne crois que ce que je vois…. » Ce qui existe se limiterait donc uniquement à ce que l’être humain perçoit avec ses cinq sens….?
    Sans ouverture d’esprit pas d’intelligence possible…
    Quelle triste constat que ces commentaires méprisants pour certains, pompeux pour d’autres…
    Pourquoi nier, réfuter , rejeter systématiquement?
    Pourquoi ne pas être tout simplement curieux?
    Pourquoi juger sans savoir?
    Malheureusement ces réactions ne sont pas étonnantes dans la société d’aujourd’hui, où Hippocrate, sensé être le père de la médecine, ne pourrait pratiquer son art sans être taxé de sectaire ou d’illuminé…