Autres journaux :


vendredi 17 juin 2016 à 18:48

Rare…

La naissance d'une petite chouettes effraie



Une photo que nous a envoyée un lecteur avec ce texte « explicatif » et surtout « interrogatif »…

 

« Bonjour,

 

 

Juste un petit mot et une photo en pièce jointe pour te signaler un heureux évènement la naissance de petite chouettes effraie.

 

 

Tu peux la publier et mettre le commentaire qui te plaira.

 

Par contre si, parmi tes lecteurs, il s’en trouve qui sont des spécialistes des chouettes, je serais content d’avoir des conseils. »

 

Si, comme le demande notre ami, vous avez des conseils à lui prodiguer, soit vous laissez un commentaire, soit vous nous adressez un mail à :

 

pascalberthier@montceau-news.com

 

Bien évidemment, nous mettrons en ligne toutes vos suggestions.

 

 

eff 17 06 16

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Rare…”

  1. pimpim dit :

    Son nom effraie des clochers
    Si les parents sont présent surtout laissez les en paix n’intervenez pas estimez vous privilégié d’avoir ces hôtes chez vous. Ils sont très capables d’élever leurs petits sans votre intervention évitez de les déranger.
    On appelle cette oiseau la dame blanche son vol est un des plus silencieux ce qui lui permet de chasser la nuit les mulots, souris et toute ces petites proies
    Les petits sont nourris par les parents pendant 3 à 5 semaine et ensuite les adules leurs servent la proie en entier, après 50 à 60 jour ils quittent le nid. Ils régurgitent les restes de poils et d’os que l’on appel pelotes
    Ces deux énormes collerettes autour des yeux leur servent d’amplificateur de son car ils sont capables d’entendre une souris dans un pré de 4 à 5 m de haut

    signé Bernard l’oiseau

  2. tatteu71 dit :

    Bonjour a tous…..
    Trop beau. …..

  3. meny161 dit :

    Il est habituel et normal que les jeunes hulottes (ou les jeunes hiboux) sortent du nid avant d’être capable de voler.
    Ces jeunes rapaces nocturnes ne sont pas du tout abandonnés ! Toutes les nuits, les adultes viennent les ravitailler là où ils sont, répondant à leurs appels.
    Petit à petit les jeunes s’habituent à voler, à chasser, et deviennent indépendants.
    Il est donc important de les laisser sur place !
    Cependant, si un danger immédiat les menace (route, chats ou chiens…), on peut, sans les éloigner de plus d’une trentaine de mètres :
    – les mettre sur une branche en hauteur,
    – ou les placer dans un fourré au pied d’un arbre incliné, où ils grimperont eux-mêmes petit à petit.

    Attention, les coups de griffes sont à éviter à cause des risques d’infection. Présenter à l’oiseau un tissu ou un vêtement qu’il agrippera instinctivement dans ses serres. Le manipuler calmement, en l’attrapant par dessus et par derrière, avec des gants en cuir ou un tissu épais : une main tient le haut des pattes, et l’autre, sur le dos, maintient les ailes contre le corps. Ne pas hésiter à couvrir la tête.

    Très rares sont les cas où il est préférable de les prendre en charge (oiseau vraiment trop jeune, blessé, ou visiblement affaibli).
    Dans le doute, appeler immédiatement un centre de soins spécialisé pour obtenir des conseils adaptés –
    voir adresses en suivant les liens ci-dessous :
    http://uncs.chez.com/dans%20votre%20region.htm
    http://www.lpo.fr/oiseaux-en-detresse/centres-de-sauvegarde
    source :la hulotte le journal le plus vendu dans les terriers……

    la chouette sait ce qu’elle a à faire, le plus grand plaisir à leurs faire observer, photographier sans flash, et vive la vie……

  4. josiane49 dit :

    des oiseaux magnifiques à respecter et admirer ! surtout, ne les touchez pas, ne les manipulez pas ! les parents de ce tout-petit savent d’instinct comment s’en occuper ! une chance pour vous d’avoir une telle compagnie !

  5. Kikidilui dit :

    Bonjour!
    Vous pouvez également demander des renseignements ou de l’aide au centre ATHENAS de BFC,basé dans le jura..centre de réhabilitation des animaux sauvages…

    http://www.athenas.fr/

  6. g.bialas@wanadoo.fr dit :

    Cher lecteur quelques info complémentaire.
    Comme j’ai été sensible à votre modestie quelques indications supplémentaires
    Ne touchez pas ces oiseaux laissez les tranquille, ils paraissent en bonne santé laissez les parents faire leur travail, ils n’élèvent pas vos enfants alors respectez leur mode de vie. De façon générale la nature est bien faite ne vous transformez pas en samaritain, même si la nature est parfois sans pitié la loi de la sélection naturelle est implacable. Les mieux adaptés survivent.
    Si je peux me permettre vous devez avoir un grenier accessible ou une grange pour vos invités de plus le couvert doit être bon, s’ils ont choisi votre habitat c’est qu’il présentait un territoire idéale avec une nourriture abondante. Dans le cas contraire en cas de mauvais temps ou d’erreur de territoire la sanction sera irrémédiable, pas de sentiment vous ni pourrez rien. Si vous avez un oiseau blessé il y a possibilité de soins mais peu retrouvent leur liberté.
    Je vous disais que la particularité de son vol était silencieux pour ces espèces l’on dit que c’est la mort silencieuse exemple l’Harpie en Amazonie qui chasse sous la canopée en silence et ne rate jamais; Cela est du aux rémiges des ailes qui éliminent les turbulences de sillage que l’on appel en aéronautique vortex de sillage. Ce phénomène se produit en bout des ailes (les plumes en terme aéronautique) il provoque des turbulences ainsi qu’un sifflement caractéristique. Les ingénieurs se sont penchés sur le problème depuis quelques années et c’est pour cela que sur les avions modernes les extrémités des ailes sont relevés à la verticale, l’on appel cela des winglets regardez bien les photos d’avions. La nature est bonne technicienne elle est à l’origine de grandes découvertes
    Ex : le sonar des dauphins, les ultras son des chauves souries, les infra sons des éléphants une liste impressionnante recadre notre modestie à sa juste valeur.
    J’espère avoir piqué votre curiosité faite comme moi et mettrez là à profit
    Amitiés Bernard l’Oiseau