Autres journaux :



mercredi 13 juillet 2016 à 09:48

Nature- Sentier du marais du pont des Morands

Un ouvrage de qualité pour une belle ballade éducative



 

Le bureau du Syndicat Intercommunal du Bassin Versant de la Bourbince est présent derrière son Président Jean Marc Frizot, mais aussi derrière les deux anciens Présidents : André Quincy et Georges Simon.

 

 

Rappelons l’acquisition en 2012 de 15 ha de zones humides sur les communes de Saint Eusèbe et de Montchanin. Par le SIBVB

 

 

Le Conservatoire des Espaces Naturels de Bourgogne a étudié le site et élaboré un plan de gestion sur 10 ans.

 

http://www.cen-bourgogne.fr/

 

 

sen 13 07 16

 

 

Après moult actions pour la restauration et l’entretien du Marais, il a été décidé la création d’un sentier sur le Marais du Pont des Morands en réalisant un platelage traversant la zone humide permettant ainsi au public de découvrir la richesse du lieu et de le sensibiliser à l’importance de ses habitats.

 

 

Trois tranches ont été lancées progressivement : 350m réalisés en 2014, 450m en 2015, le reste 900m en 2016.

 

 

Les élus et les invités inaugurent aujourd’hui la totalité du sentier (1700m), avec ses trois points d’entrée, ses panneaux pédagogiques créés avec le CPIE et les écoles.

 

 

Des élus il y en a beaucoup. Cela surprend agréablement tout le monde… cela affirme la réussite du Projet. Les Maires, ou leurs représentants, des communes traversées par la Bourbince sont là. C’est dire l’importance de cette rivière et des équipements réalisés ici. En fait comme il y a plus de 60 personnes présentes, 3 groupes seront constitués Et au cours de la promenade chacun affirme un vrai intérêt pour cette réalisation.

 

 

sen 13 07 163

 

 

 

Le maître d’ouvrage c’est le syndicat, le maître d’œuvre de la partie scientifique et pédagogique c’est le CPIE Pays de Bourgogne dont le Directeur, Jean-Michel BLONDEAU Directeur sera le cicérone de cette visite.

 

Le CPIE Pays de Bourgogne du Président Dominique Larue est un organisme associatif qui aborde l’environnement selon une conception globale intégrant aussi bien les patrimoines naturels, bâtis et culturels que les habitants avec leur savoir-faire, leurs pratiques et leurs modes d’organisation. Il contribue ainsi à créer des comportements responsables vis-à-vis de notre cadre de vie.

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus : http://www.cpie-pays-de-bourgogne.com/

 

Le travail pédagogique et scientifique a été confié par convention au CPIE, celui-ci a travaillé avec les élèves des communes sur lesquelles le marais se trouve. Ce furent donc deux classes qui furent associées au projet.

 

 

Les classes de CM1-CM2 de Mr DECHAUME de l’école MONTFLEURY à Saint-Eusèbe et ceux de la classe CM2 de Mme DE RAGO de l’école Serge BOUTAVANT à Montchanin. Leur tâche ? Elaborer les panneaux pédagogiques destinés à enrichir le sentier du Marais du Pont des Morands. Ce fut un travail sérieux de recherche, d’analyse et de rédaction.

 

 

47 enfants ont pris part à ce travail collectif autour de l’inventaire et les clichés de la faune et la flore du marais réalisé par le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne. 3 de leurs représentants, 2 enfant de Montchanin et un de Saint Eusèbe sont là pour couper le ruban, inaugurer le sentier et faire profiter de leur expérience dans le domaine.

 

 

La réalisation des supports pédagogiques est due à l’Agence « Le fond et la forme » de Sylvia Boissière, une infographiste de talent.

 

http://www.sylvia-boessiere.fr/

 

 

Les panneaux, dont aucun ne sera semblable aux autres, traiteront l’un de la flore, l’autre de la faune, un troisième des arbres, etc…

 

 

Un malicieux et superbe papillon anime les supports et sert de fil d’Ariane au parcours.

 

Son esquisse en a été faite par les enfants, mais sa concrétisation, sa métamorphose, il s’agit d’un lépidoptère, est due au crayon génial de Denis Mérezette dit Chetville.

 

 

Lepidopte est un charmant super héros avec super ceinture, etc…

 

 

Sur un support en toile indéchirable, anti graffiti, etc… Sylvia Boissière a concocté un outil d’information pédagogique passionnant, fluide et ludique.

 

 

Les élèves travaillent maintenant à un bulletin téléchargeable contenant un support pédagogique mais aussi des charades, etc…

 

 

Les visiteurs sont très surpris de la qualité du travail et des lieux qu’ils visitent et qu’il aurait été vraiment dommage de ne pas exploiter.

 

 

Dans le cours de la déambulation il apparait, au cours des discussions qu’un moyen d’entretenir les lieux et le marais en dehors des deux interventions annuelles, serait d’y faire paître des animaux rustiques habitués à ce genre de lieux dans les races bovine ou équines.

 

 

L’idée est intéressante, la réalisation soignée et la promenade vaut vraiment le détour. D’ailleurs le sentier est déjà bien emprunté.

 

 

Le coût de ces ouvrages s’élève à 200000€, une partie du financement est assuré par subvention dans le cadre des compensations de zones humides concernant les travaux du doublement de la RCEA.

 

 

La première tranche a eu des subventions de la Région et du FEDER, la tranche conditionnelle est financée à hauteur de 40% par l’Etat (DREAL). (Délibération du SIBVB du 17 juin 2015)

 

 

Cet ouvrage est important et permet à tout un chacun de venir voir vivre un marais aux portes de l’agglomération. C’est un lieu de promenade intéressant qui a mobilisé les énergies et qu’il faut absolument faire sien. C’est un atout pour le bassin minier, un atout touristique certes, mais un lieu de prise de conscience de notre environnement.

 

 

Pour y aller c’est simple, Depuis le pont des Morands en remontant sur Montchanin par la route du canal, les entrées sont là qui vous tendent leurs parkings.

 

 

Amis des grenouilles, des insectes, d’une faune rare préservée, sachez que le Marais du Pont des Morands contient une mosaïque d’habitats naturels : Aulnaie, Frênaie, Mégaphorbiaie (nom donné en zone tempérée au stade floristique de transition entre la zone humide et la forêt), Prairie à Juncus acutiflorus (Juncus acutiflorus est une espèce de jonc de la famille des Juncaceae), Aulnaie marécageuse

 

Il faut se dire que ce marais est très riche en espèces végétales : pas moins de 100 espèces recensés sont assez rares en Région Bourgogne, comme La Laiche noire ou encore la Laiche raide. C’est du sérieux tout ça…

 

 

Et la faune ? 5 espèces de Lépidoptères, l’Azuré du trèfle, le Damier noir, le Tristan, le Nacré de la Ronce et surtout le papillon « Le Cuivré du Marais », espèce protégée au niveau national.

 

 

Si ça ne vous donne pas l’envie de vous ruer sur place…. Dernier petit détail, le sentier est bâti le long u Faux bras de la Bourbince… Quoi ? Oui c’est comme ça, la Bourbince à un faux bras, c’est son droit le plus strict…non ?!?  

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

sen 13 07 161

 

 

sen 13 07 162

 

 

 

 

 

sen 13 07 164

 

 

sen 13 07 165

 

 

sen 13 07 166

 

 

sen 13 07 167

 

 

sen 13 07 168

 

 

sen 13 07 169

 

 

sen 13 07 1610

 

 

sen 13 07 1611

 

 

sen 13 07 1613

 

 

sen 13 07 1615

 

 

sen 13 07 1617

 

 

sen 13 07 1618

 

 

sen 13 07 1619

 

 

sen 13 07 1620

 

 

sen 13 07 1621

 

 

sen 13 07 1622

 

 

sen 13 07 1624

 

 

 

sen 13 07 1625

 

 

sen 13 07 1627

 

 

sen 13 07 1630

 

 

sen 13 07 1632

 

 

sen 13 07 1633

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer