Autres journaux :


mercredi 2 novembre 2016 à 07:00

Fédération de S&L de la Libre-Pensée

Lettre ouverte à Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau-les-Mines



« Madame le Maire de Montceau,

 

La Libre-Pensée71 vous adresse cette lettre de protestation au sujet de votre participation en tant que Maire de Montceau-les-Mines, et celle d’une grande partie de votre Conseil municipal, à l’office religieux organisé en l’église de Montceau dans le cadre des manifestations de la remise du drapeau des Villes Médaillées de la Résistance.

 

Les cérémonies, festivités et conférences organisées tout au long des deux journées du 9 et 10 septembre 2016 ont permis de rendre hommage à ces femmes et ces hommes du Bassin Minier qui se sont relevés pour dire non à une destinée qu’on leur présentait comme inéluctable.

 

Au-delà de la diversité de leurs origines, de leurs parcours et de leurs destinées, au-delà de la pluralité de leurs croyances et convictions, tous, ils demeurent des exemples pour l’avenir car ils ont su trouver, dans ces temps troublés, le chemin de la dignité.

 

Aussi, Madame le Maire, tout comme nous, ne pensez-vous pas que c’est faire peu honneur à leur mémoire que de réduire la multiplicité de leurs convictions à une seule croyance religieuse ?

 

De plus, conformément à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat, «La République ne reconnaît, ne subventionne ni ne salarie aucun culte». Si, au sens strict, le législateur a ainsi entendu rendre illégal tout acte qui aurait pour conséquence de conférer une place officielle aux cultes dans la République, il découle de ces dispositions que les élus qui l’incarnent doivent, dans l’exercice de leurs fonctions, faire preuve de la plus grande réserve pour ne pas donner l’impression de favoriser certain d’entre eux au détriment d’autres et pour éviter de discriminer les citoyens qui ne pratiquent aucune religion -et qui sont d’ailleurs les plus nombreux dans notre pays.

 

Ainsi, en novembre 1918, au nom du respect de la laïcité, le Président du Conseil, Georges Clémenceau, avait refusé d’assister au Te Deum à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

 

Tout récemment, dans son opuscule intitulé Laïcité : vade-mecum de l’AMF, l’Association des Maires de France écrit : «Les élus, et tout particulièrement les maires et leurs adjoints, se doivent d’adopter une attitude personnelle neutre et laïque dans l’exercice de leurs fonctions».

 

Manifestement, Madame le Maire, vous avez, ainsi que vos Adjoints, oublié les enseignements de Georges Clémenceau et les recommandations de l’AMF en participant, ès qualité et écharpes tricolores sur l’épaule, à cette messe catholique organisée, qui plus est, dans un édifice privé n’appartenant pas au domaine public !

 

La Fédération départementale de la Libre Pensée de Saône-et-Loire tient à vous rappeler les devoirs de votre charge au regard de la loi concernant la séparation des Eglises et de l’Etat, et si, à titre privé et selon vos convictions personnelles, vous pouvez sans res- triction participer à ce genre de cérémonies, vous ne pouvez que vous l’interdire dans le cadre de vos fonctions publiques.

 

Madame le Maire, si nous sommes des défenseurs acharnés du respect de la laïcité, nous nous appuyons sur une argumentation raisonnée et nous aurions plaisir à échanger avec vous sur ce sujet et dans les délais que vous jugerez pertinents.

 

Veuillez accepter, Madame le Maire, l’expression de nos salutations respectueuses et laïques. »

 

Pour la Fédération 71 de la Libre-Pensée
Christian Allaume
Gérard Burtin
Pierre Gagne

 

 

logo-libre-pensee-02-11-16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




13 commentaires sur “Fédération de S&L de la Libre-Pensée”

  1. H. RUBEN dit :

    En appui à la Libre Pensée, ce poème toujours actuel …. Hélas !

    Kippas, burqas, chasubles, cornettes et burkinis
    Font, dans l’actualité, une entrée fracassante.
    Y réfléchir un peu, et ce, sans parti pris
    Pour que la religion sorte de la tourmente.
    Certains détestent leur corps, don de leur créateur.
    Notre monde a surgi en sept jours, d’un clin d’œil.
    On nous parle d’enfers, d’anges, de paradis
    D’aucuns, de leur dieu, affirment être témoins.
    Il faut détester rire, abhorrer les images.
    D’autres rêvent de la pureté du moyen-âge
    Mais avec électricité, internet et … portables
    Et pour y arriver, persécutent leurs semblables.
    Ils pourraient aussi adorer le poireau, la courge ou le cerfeuil.
    Pourquoi pas ?
    S’ils me laissent croire ce que je veux :
    Qu’homme et femme sont égaux en tout point,
    Qu’on peut douter de tout, n’être certain de rien
    Manger ce qui me plait, m’habiller à la mode,
    Jeûner si ça me chante, ignorer le dress-code,
    Faire toutes sortes de choses fort aimables
    Mais surtout me laisser croire au bien
    En tout homme, mon frère, en toute femme, ma sœur
    Et qu’ils voient mon visage comme je veux voir le leur.
    Combien, dans ce bas-monde, y a-t-il de religions ?
    On peut croire en un dieu, mais sans l’intercesseur
    Qui mettrait son grain de sel et son ambition
    Au service d’une caste, d’une secte ou d’un parti.

    Mais si, pour moi, l’idée d’un dieu n’évoque rien
    Qu’on me laisse ne pas croire. Ce sera bien ainsi.
    Ne désirant pas qu’ils m’imposent leurs pensées,
    En tout bien, tout honneur, à leur service……athée.

    « Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors. »
    Rabindranàth TAGORE (Calcutta le 07 mai 1861 – Calcutta le 07 août 1941). Ecrivain indien Nobel de littérature

  2. gilbert71 dit :

    nous sommes dans UN PAYS CATHOLIQUE ,CHEZ NOUS si çà gene du monde et bien allez a l’etranger ou restez chez vous et moi aussi ,je suis libre de pensée ce que je veux donc je ne suis pas du tout choqué

    • catalogne dit :

      Non, je m’excuse mais nous ne sommes pas dans un pays catholique. Nous sommes dans un pays laic qui se doit de respecter toutes les religions. Pour ma part, j’ai de plus en plus de mal à respecter ce principe républicain quand je vois tout le mal que répand le prosélytisme religieux quelqu’il soit dans le monde.

      • chimel dit :

        bjr ,

        d’accord nous sommes dans un pays laic qui se doit de respecter toutes les religions .mais pour ma part il y a quelques années j’ai passé quelques heures a décoller sur les portes et les chénaux de l’église de st vallier des affichettes siglées « libre pensée »au contenu virulent . depuis je suis assez septique quant a la laicité et au respect des idées d’autrui de cette organisation .

  3. MT71 dit :

    Messieurs
    Je suis fort étonné, n’adhérent moi même à aucune religion, que l’on puisse tenir de tels propos au XXI° siècle.
    Je ne vois pas de quel droit « la libre pensée » peut élever une protestation mettant en cause Mme Le Maire et de nombreux élus ayant assisté à une cérémonie religieuse lors de la célébration des villes médaillées de la résistance.
    Le terme libre pensée m’interpelle en lui-même car vous semblez plutôt être conditionné par l’anticatholicisme du début du XX° siècle.
    Les hommes, les femmes dont vous parlé, eux, se sont battus pour les libertés. Liberté d’opinion, de culte, d’expression et bien d’autres.
    Chacun est libre de rendre hommage comme il l’entend. Si vous ne souhaitiez pas vous associer à une cérémonie religieuse, rien ne vous obligeait à le faire.
    Les élus qui ont participé ont ainsi rendu honneur à tous ceux qui se sont battus pour la France, quelque soit leur opinion.
    La loi de 1905, a établi la séparation de l’Etat et de l’Eglise, mais n’a jamais interdit à des élus d’assister à une cérémonie religieuse.
    Vous avez une notion très restrictive de la laïcité.
    Nous voyons des chefs d’Etat, des ministres assister à des messes pour rendre hommage avec la population à des victimes de la barbarie. Ne sont-ils pas laiques eux aussi ?
    Votre sectarisme ne convient pas à la France du XXI° siècle. Clemenceau n’est plus, la 3° République anti cléricale est terminée depuis bien longtemps.
    En ces jours, où l’union de tous, croyants ou non croyants est nécessaire, je pense qu’il y a mieux à faire que de protester ainsi, ou alors faites le également à l’égard du chef de l’état.
    Contrairement à vous, je ne suis pas un libre penseur mais libre de mes pensées.
    Cordialement messieurs

    J.Talpin

    • jean montceau dit :

      Si Mme Jarrot et ses amis ont envie d’aller à la messe, ils en ont tout à fait le droit, mais elle ne peut pas y être en tant que représentant de ses administrés et donc y arborer l’écharpe de la république laïque, cat, non, la France n’est pas un pays catholique.

        • jean montceau dit :

          Mais à La Chapelle du Bois du Verne, bien entendu.

          • roussillon dit :

            La France n’est pas un pays catholique mais ses peintres, sculpteurs, artistes,penseurs, écrivains n’ont cessé de produire des oeuvres religieuses.
            Par ailleurs les libres penseurs se réclament du Tigre ? pourquoi pas ? mais au risque d’apparaitre seulement comme des tigres en papier.

      • Cyrille71300 dit :

        Mesdames, Messieurs,
        Si je vous ai bien compris, Mme Jarrot et ces adjoints ont commis une faute en se rendant à une messe commémorative avec l’écharpe tricolore.
        Pourtant cela ne choque personne quand un Président de la République fait de même… y aurait il une exception pour Montceau ?

        Ce qui est dommage, c’est que maintenant, vous trouviez de pauvres excuses pour attaquer le premier magistrat de notre ville.
        Malheureusement, vous avez un peu de retard, comme le dit MT71
        « La loi de 1905, a établi la séparation de l’Etat et de l’Eglise, mais n’a jamais interdit à des élus d’assister à une cérémonie religieuse. »

        Notre pays est laïque, cela ne fait aucun doute, mais n’oubliez pas nos racines judéo-chrétienne, et surtout n’oubliez pas de vivre avec votre temps, car vos discours haineux ressemblent fort à des pamphlet du XIX siècle anti-clerical, plutôt qu’a des discours du XXI siècle ouvert vers le monde, et respectueux des choix de chacun.

        Cyrille.C