Autres journaux :



vendredi 22 juin 2018 à 18:03

Euroforest 2018, le salon forêt-bois en pleine nature

C’est parti jusqu’à ce samedi !



 




 

 

Ce vendredi matin, la salon Euroforest a été inauguré en présence de nombreux élus et représentants de l’État et de la profession. Ce rendez-vous était attendu depuis 4 ans à Saint-Bonnet-de-Joux. Il a ouvert ses portes dès jeudi accueillant pas moins de 8000 visiteurs selon les organisateurs.

 

 

Et ceux-ci espèrent bien battre le précédent record de visiteurs qui s’élève à plus de 39000 visiteurs.

 

 

 

Euroforest, une référence pour les professionnels comme pour le grand public

 

 

 

En arrivant au parking ce vendredi matin, force était de constater l’engouement de tous pour le salon : professionnels, grand public, des personnes venues entre amis ou en famille y compris avec des enfants.

 

 

 

Depuis le 21 juin et jusqu’au 23 juin inclus, l’ensemble de la filière forêt-bois se retrouve à Saint-Bonnet-de-Joux, pour la 7ème édition du salon Euroforest.

En 20 ans, Euroforest s’est imposé comme le premier salon forestier en France et le troisième en Europe, après Elmia Wood en Suède et KWF-Tagung en Allemagne. Six mois avant l’ouverture de la manifestation, le nombre d’exposants annoncé était de 20 % supérieur à l’édition de 2014 et les surfaces demandées sont également plus importantes. En 2014, 405 marques étaient représentées.

 

 

 

Reconnu comme le salon de référence de la filière amont de la forêt, Euroforest poursuit son ouverture aux métiers de la première transformation du bois, avec en 2018 un éclairage sur les acteurs Construction Bois et Bois-Energie. Ces secteurs témoignent bien de la complémentarité entre l’amont et l’aval de la filière forêt-bois que reflète parfaitement Euroforest. L’agro-foresterie sera également valorisée sur cette 7ème édition, permettant aux agriculteurs de mesurer tout l’intérêt de ces techniques alliant productions agricoles et forestières.

 

 

La R&D et les services innovants liés à la forêt sont eux aussi à l’honneur. L’objectif de la filière est aussi de développer les utilisations de ces solutions novatrices et ainsi proposer aux entreprises des outils pour améliorer leur compétitivité. 

 

 

 

40 000 visiteurs attendus 

 

 

40 000 visiteurs sont attendus à Saint-Bonnet-de-Joux, durant les 3 jours d’exposition. Ces visiteurs sont tout d’abord des professionnels. Propriétaires forestiers, entrepreneurs de travaux forestiers, exploitants forestiers, scieurs, gestionnaires forestiers etc. font du salon un grand lieu de rencontres entre acteurs de la filière et entre fournisseurs et clients. Euroforest est ainsi un véritable salon d’affaires.

 

 

Les passionnés de nature sont également au rendez-vous d’Euroforest. Cette ouverture au grand public fournit l’opportunité à la filière forêt-bois de faire découvrir ses métiers et de sensibiliser les particuliers à ses atouts, notamment son rôle économique dans les territoires et son influence décisive pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

 

En donnant à des activités telles que la chasse et les loisirs une place privilégiée ainsi qu’aux terroirs, les organisateurs souhaitent ainsi de mettre en valeur les territoires, témoignant de l’ancrage de la filière forêt-bois dans ses régions. 

 

 

 

Une filière et des innovations

 

 

Les innovations se multiplient en forêt. Les organisateurs d’Euroforest l’ont bien compris en lançant en 2016 le salon ForestInnov mettant en avant les services et innovations de la filière.

 

 

Le bois se mobilise de mieux en mieux, en tenant compte des sols et de la biodiversité, tout en répondant aux besoins de l’industrie et des consommateurs.

Le bois est aussi source d’innovation pour d’autres filières. Les fibres de bois se retrouvent déjà dans des matériaux composites et pourront remplacer les fibres de carbone. Des molécules, comme la cellulose, extraites du bois seront bientôt utilisées dans les cosmétiques ou dans les adhésifs sans oublier les biocarburants de nouvelle génération, qui permettront de limiter l’utilisation du carbone fossile non renouvelable.

 

 

 

Une filière qui emploie et recrute

 

 

Sylviculture, gestion forestière et exploitation, transformation du bois, bois construction, bois énergie, mobilier, métiers d’art, la filière forêt-bois représente aujourd’hui un chiffre d’affaires de 60 milliards d’euros. Forte de 430 000 emplois directs et indirects, elle joue un rôle essentiel dans la dynamique des territoires, notamment en rural.

 

 

L’utilisation et la transformation de la matière première bois à proximité de son lieu de récolte permet de développer, en local, l’activité de l’ensemble de la chaîne de production de la filière forêt-bois. Son utilisation en circuit court permet également de minimiser les transports et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

 

 

Le bois représente 40 % des énergies renouvelables produites en France. 7,4 millions de résidences sont déjà équipées d’un chauffage au bois. Le bois-énergie contribue donc à l’indépendance énergétique de la France en limitant ses importations en énergies fossiles pour 9,7 millions de tonnes d’équivalent pétrole, soit environ 6 milliards d’euros.

 

 

Produit et consommé dans les territoires, le bois-énergie contribue aussi à l’économie locale. Sa collecte, son conditionnement, son transport représentent un marché de 3,5 milliards d’euros et plus de 10 000 emplois locaux. Le bois-énergie génère 3 à 4 fois plus d’emplois que les énergies fossiles.

 

 

La construction bois en plein essor

 

 

La 4ème enquête nationale Construction Bois, réalisée par Codifab et France Bois Forêt en juin 2017, observe une baisse de 11 % du chiffre d’affaires de la construction bois en France en 2016 par rapport à 2014. Néanmoins, cette chute s’explique par le retrait des ventes sur la maison individuelle qui représente plus de la moitié de l’activité (- 34 % sur 2016/2014). En revanche, le bois progresse en logement collectif, en extension-surélévation (+ 8 %) et dans le non résidentiel, en témoigne une hausse de 10,7 % en tertiaire et de 17 % pour les bâtiments industriels et artisanaux.

 

 

 

Un ministre absent, mais des élus présents pour la filière

 

 

 

Sur les programmes du salon, la venue du Ministre de l’agriculture était annoncée pour l’inauguration de ce vendredi matin. Il a été représenté par le Préfet de Saône-et-Loire qui n’a d’ailleurs pas boudé son plaisir d’être venu sur les lieux lui rappelant la passion de son enfance : la forêt.

 

 

 

Patrick Pages, Maire de Saint-Bonnet-de-Joux s’est d’ailleurs satisfait du salon qui « permet de mettre en avant cette activité spécifique du Charolais-Brionnais. ». Il a souhaité que la mondialisation puisse épargner la filière pour garder un traitement local du bois.

 

 

Jean-Philippe Bazot, Président d’Euroforest a quant à lui souhaité souligner les qualités de la forêt : « une biodiversité à nulle autre pareil, un remède avéré contre le stress, un matériau inépuisable et renouvelable »/

 

 

Yves Rambaud, Dirigeant de la société Coop Forestière de Bourgogne a rappelé qu’il s’agissait du « salon le plus important eu Europe à se réaliser dans une vraie et véritable forêt ». Et d’ajouter un hommage à plusieurs métiers du secteur : « les ingénieurs forestiers pour accélérer l’innovation et faire les plans de gestion, les techniciens forestiers, les conducteurs d’engins, les ouvriers sylvicoles et les bûcherons ». Selon lui, il y a un véritable gisement d’emplois, des « jobs à pourvoir au carrefour de l’économique, du social et de l’environnemental ».

 

 

Représentant la filière France Bois Forêt, son Président soulignait le travail réalisé par l’interprofession forêt-bois en vue de mieux développer la forêt de production et la sylviculture.

 

Parmi les nombreux élus présents, Fabien Genet, Président du Grand Charolais s’exclamait : « Le Grand charolais est une terre bénie des dieux. Les dieux ont voulu en faire un chef d’œuvre : le bleu des cieux, le jaune du soleil et le vert des forêts. Le bonheur est dans le grand charolais, le bonheur est dans le pré, le bonheur est dans la forêt ».

 

 

André Accary, Président du département, a quant à lui salué « un bel événement où on met en avant les métiers méconnus ».

 

 

 

Marie-Guite Dufay, Présidente de la région Bourgogne-Franche Comté a rappelé le soutien important de la région à la filière en tant que « partenaire très important. C’est naturel car la forêt est notre alliée économique, l’alliée de l’énergie et l’alliée du climat ». Et d’ajouter que la région est la seule à posséder un Vice-président en charge de forêts.

 

 

Avant de conclure : « Je serai déterminée à faire valoir la meilleure façon que nos ressources soient transformées sur place. J’espère que cette manifestation permettra de sensibiliser les uns et les autres à la richesse des métiers de la forêt. »

 

 

Josiane Corneloup, députée de la deuxième circonscription a quant à elle présenté une partie de son travail en commission à l’assemblée nationale. Elle pourrait présenter un texte pour compenser la production de CO2 par la plantation d’un arbre, a-t-elle indiqué. Elle a ajouté : « Je serai vigilante à l’exportation des grumes en direction de l’Asie ».

 

 

Rémy Rebeyrotte a indiqué pour sa part l’attachement de 58 députés à travailler sur les enjeux de la filière bois dans un groupe dédié, rappelant aussi le rôle particulier que la France devrait jouer à ce niveau.

 

 

Anne-Catherine Loisier et Marie Mercier, sénatrices se sont engagées à aider le secteur assurant plus d’emplois que le secteur automobile, à lever les barrières à l’activité.

Enfin le Préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton s’est rappelé l’importance du secteur dans la région : « La première réunion à laquelle j’ai assisté en arrivant dans le département portait sur la filière bois. Elle s’était déroulée au lycée Velay d’Etang-sur-Arroux. Quant au Ministre de l’Agriculture que j’essaie de représenter, il faut bien qu’il accompagne le Président de temps à autre. Hier il mettait en place une nouvelle aide en direction de la filière bois. L’État est présent pour la filière bois. Ce sont parmi les plus beaux métiers. Oui vous faites des métiers extraordinaires. »

 

 

Après avoir inauguré le salon à la hache, les élus et les représentants de l’État ont visité celui-ci et ont pu rencontré les représentants de la filière et les entreprises présentes.

 

 

Il est encore possible de visiter le salon toute la journée de samedi. De nombreuses animations sont assurées sur place.

 

 

Pour en savoir plus : http://www.euroforest.fr/

 

 

 

EM

 

 

 

acc 22061823

 

 

acc 2206180

 

 

acc 2206183

 

 

acc 22061839

 

 

acc 22061838

 

acc 22061837

 

 

acc 22061836

 

acc 22061835

 

acc 22061834

 

acc 22061833

 

acc 22061832

 

 

acc 22061831

 

acc 22061830

 

acc 22061829

 

acc 22061828

 

acc 22061827

 

acc 22061826

 

acc 22061825

 

 

acc 22061824

 

 

acc 22061822

 

acc 22061821

 

acc 22061820

 

acc 22061819

 

acc 22061818

 

acc 22061817

 

acc 22061816

 

acc 22061815

 

acc 22061814

 

acc 22061813

 

 

acc 22061812

 

acc 22061811

 

 

acc 22061810

 

acc 2206189

 

 

acc 2206188

 

acc 2206187

 

acc 2206186

 

acc 2206185

 

acc 2206184

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer