Autres journaux :



mercredi 15 juin 2016 à 08:31

« Loi travail » – Manifestation à Paris (Social)

436 de Saône-et-Loire...



Mardi 14 juin 2016 il est 4h du matin nous sommes une cinquantaine à prendre le bus qui nous conduiras à Paris pour aller manifester contre cette loi travail qui constitue un recul historique des droits pour les salariés.

 

Enfin le bus arrive et nous voilà parti pour 5 heures de route . Le nombre de manifestants pour la Saône et Loire est de 436.

 

Sous un ciel nuageux, nous voici enfin arrivés ainsi que d’autres milliers de manifestants de différentes régions de France. Déchargement des drapeaux et des banderoles. Les CRS sont là aussi et nous surveillent de loin. Arrivée sur la place d’Italie,lieu de départ de la manif. La place est noire de monde et on est à 1 heure du départ de la manif. Les slogans commencent à fuser « retrait loi travail,grèves blocages »

 

D’autres plus imagés «  El Komri ,ta loi si tu savait ou tu peut……. »

 

En tête du cortège derrière une banderole qui tient toute la largeur de l’avenue les leaders syndicaux et les représentants des délégations belges,espagnols,italiens et suisses. Le service d’ordre de la CGT est impressionnant et les CRS nous surveillent toujours de loin.Il y aussi quelques excités mais ils sont bien avant le cortège et donc n’en fait pas parti et les dégâts qu’ils ont occasionnés n’ont rien à voir avec notre manif. Des dizaines de journalistes sont là aussi a guetter le moindre incident.

 

Tout le long du parcours quelques parisiens nous font des signes d’encouragement ,d’autres sont plus indifférents et quelques autres sont mécontents et nous le font savoir,mais de loin ,de très loin.

 

Après un parcours d’environ cinq kilomètres,les premiers arrivent au terme de la manif : les Invalides ,alors que d’autres ne sont toujours pas partis de la place dItalie.La CGT annonce 1million de manifestants La police 80 000.

 

Nous avons rejoint le bus qui nous raméne chez nous et le temps de faire un bilan et si il faut revenir pour faire entendre notre mecontement et bien nous reviendrons.

 

La nuit tombe et nous sommes sur l’autoroute ,allez encore 5 heures de route et nous sommes chez nous.

 

J.P.

 

 

 

cgt 1506162

 

 

cgt 1506163

 

 

cgt 1506164

 

cgt 1506165

 

cgt 1506166

 

cgt 1506167

 

cgt 1506168

 

cgt 1506169

 

cgt 15061610

 

 

cgt 15061611

 

cgt 15061612

 

cgt 15061613

 

cgt 15061614

 

cgt 15061615

 

 

cgt 15061616

 

cgt 15061617

 

cgt 15061618

 

cgt 15061619

 

cgt 15061620

 

cgt 15061621

 

cgt 15061622

 

cgt 15061623

 

cgt 15061624

 

cgt 15061625

 

cgt 15061626

 

cgt 15061627

 

cgt 15061628

 

cgt 15061629

 

cgt 15061631

 

cgt 15061632

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




16 commentaires sur “« Loi travail » – Manifestation à Paris (Social)”

  1. chimel dit :

    slt camarades ,

    c’est assez étonnant la loi travail ne concerne que le privé et les manifestants , si on regarde les banderolles , sont surtout des salariés du public .

    salutations amicales

  2. Festivallier dit :

    Quand Jean-Pierre parle de 36, il par le son bus.
    Dans le notre au départ de l’Embarcadère nous étions 51
    et d’après mon décompte tout syndicat confondu il y avait 16 bus de Saône et Loire, plus des voitures soit sans doute plus de 800 personnes de Saone et Loire dans une manif d’un million de personne.

    Les incidents ne sont pas l’oeuvre des manifestants, ambiance très contestataire mais bon enfant. Par contre on peut s’interroger sur la gestion par les forces de l’ordre (d’ailleurs surtout sur les consignes qui viennent du ministère et du préfet de police) des groupes de casseurs qui non seulement s’en sont pris à deux vitres de l’hopital Necker, ce qui est scandaleux, mais aussi aux bus des manifestants (apparemment 4 bus ont eu les vitres brisées)
    C’est dire que les casseurs n’ont rien à voir avec les manifestants. les forces de l’ordre les connaissent et les laisse faire pour discréditer notre mouvement.
    Et bien nous ne céderons pas, ni à la loi travail, ni aux intimidations du premier ministre qui souhaite interdire les prochaines manifestations.
    Tant qu’il ne retirera pas sa loi regressive, antisociale, nous ne lâcherons rien !!! Prêts à retourner encore plus nombreux à Paris.

    • Daniel Z dit :

      «  »les forces de l’ordre les connaissent et les laissent faire pour discréditer notre mouvement. » »

      J’espère que vous avez les preuves de ce que vous avancez, sinon ce genre d’écrit relève d’un qualificatif et c’est répréhensible : diffamation.

      D’autres, utilisant votre méthode, pourraient alors écrire que le déroulement de ces manifs étant prévisible, elles sont organisées avec, en filigrane la volonté que l’anarchie se développe avant une élection qui s’annonce tendue pour « les forces de progrès ».

      Amitiés

      • Festivallier dit :

        Je cite : Sur France Info, le secrétaire général du syndicat policier majoritaire Alliance, Jean-Claude Delage, s’est interrogé sur les consignes reçues par les policiers pendant les manifestations. Il s’interroge notamment sur la passivité imposée aux forces de l’ordre lorsque des casseurs sont en action. « Lorsque vous voyez des casseurs détruire les vitrines, saccager des panneaux publicitaires, se servir des tubes néons à l’intérieur pour attaquer les forces de l’ordre et que des policiers mobilisés sont en face d’eux et qu’ils doivent attendre une heure en face d’eux pour intervenir (…) on se demande bien pourquoi.​ »

        Celui qui appelle les policiers à manifester contre « la haine anti-flics » le 18 mai l’assure: « les policiers veulent interpeller les casseurs ».

      • Babs210 dit :

        Bonsoir Daniel Z ; Que vous avez de la chance !! Vous n’avez pas été tutoyé, rudoyé, YOP71 (il parait pourtant que cette boisson lactée est bonne pour les jeunes…) ne vous a pas accablé de ses injures qui font que la maxime « quand on a des amis comme lui, pas besoin d’avoir des ennemis’ est de nouveau vérifiée (pauvre CGT) ; pourtant je ne connais pas cette personne ; j’en suis sûre : je ne connais personne d’aussi malpoli ni d’aussi c…
        Cordialement
        P.S. : voir son commentaire sur la journée d’hier…

    • chimel dit :

      slt concitoyen ,

      il me semble que vous avez commis une faute de frappe sur le mot personne .au sens stricto sensu de l’orthographe vous dites qu’il n’ avait qu’une personne ce qui me parait erroné . d’autre part pour arriver au chiffre de 1 million vous avez du compter les orteils !!!

      amitiés .

  3. jean dit :

    Je vais tenter de faire 2 commentaires, mais ils ne sont jamais retenus. Je ne suis peut être pas à la hauteur.

    1/ Pour ce qui est de la loi travail elle n’est certainement pas toute bonne mais comporte sans doute une ou plusieurs bonnes bonnes idées à débattre. Non on veut le retrait pur et simple. Je parie que vous demandez à ceux qui manifestent de vous dire ce que comprend cette loi et ils sont incapables de vous répondre sauf qu’ils n en veulent plus.

    2/ Pour ce qui est des casseurs qui s’en prennent aux forces de l’ordre pourquoi n’emploierait-on pas des fusils à aiguilles hypodermiques dans des parties du corps (jambes, cuisses, fesses) comme cela celui qui est masqué, cagoulé et qui lance un pavé il est tout de suite retrouvé et pas besoin de présomption d innocence.
    Il faut mettre les moyens.
    Cordialement

    • chimel dit :

      slt jean ,

      je crois que les endormir comme des fauves est une tres bonne idée qui ne provoque pas de dommages irrèversibles .ensuite on peut les déposer au milieu du larzac et les laisser rentrer a pieds ça devrait calmer leur fougue .on peut aussi a partir d’ hélico les arroser de peinture indélibile qui les fera repérer ,

      amitiés

    • n3-ph dit :

      1/ Auriez-vous quelques exemples pour le « sans doute une ou plusieurs bonne idées » ?
      J’ai éventuellement vu/entendu certaines personnes estimant que certains problèmes que prétendaient résoudre cette loi sont réels mais que celle ci n’y répondait pas vraiment (situation de quelques entreprises avec un mode de fonctionnement très particulier).
      Lorsque la loi en question nécessite de telles modifications, ne vaut-il pas mieux réécrire un texte réellement adapté à la problématique que l’on prétend aborder ?

      2/ Êtes-vous sérieux ?

  4. yop71 dit :

    Pour repondre a daniel z j y etais….pas devant bfm tv et ses infos dirigees….la manifestation n est pas allee jusqu a l hôpital…les crs nous ont bloqués bien avant et molestes aussi….mon bras et ma cuisse le savent….gaze bien comme il faut a bout portant….mais je ne me plains pas c’est juste que ca fait bizarre d avoir un cordon de crs infranchissable ….et de voir la poignee de casseurs juste derrière eux ….les crs pas du tout preoccupes des ultra violents dans leur dos……donc non on diffame pas daniel…..
    Cyrille gervais

    • Daniel Z dit :

      Merci Cyrille, pour cette réponse courtoise.

      Mais je maintiens car :
      « les forces de l’ordre les connaissent et les laissent faire pour discréditer notre mouvement. »

      Qu’est ce qui vous permet d’affirmer, un qu’ils les connaissent, deux qu’il laissaient faire pour discréditer votre mouvement ?

      Si je vous ai bien lu, les CRS étaient pris en sandwichs, non ?

      Alors bien malin celui qui peut leur attribuer une priorité entre une foule qu’il faut canaliser et quelques casseurs ?

      J’ai connu une époque où le service d’ordre de la CGT faisait le poids et où il aurait mis les casseurs à mal….

      Peut être que ce service d’ordre actuel a été, comme les CRS, quelque peu « dépassé  » ?

      « SO collabos ! SO collabos ! ». Sur la place Denfert-Rochereau, des heurts ont éclaté entre des manifestants (et des casseurs) et le service d’ordre de la CGT et de la FO (le SO comme on dit en manif) en marge du cortège contre la loi Travail ce mardi 17 mai, déjà émaillé par une série de violences.  »

      Amitiés Cyrille

      • yop71 dit :

        Que lorsque les cgt dont je fais parti annoncent les faits je peux imaginer que l on doute de nos propos …mais quand le secretaire d alliance syndicat police typé plutot a droite voir a droite de la droite annonce qu ils ont des consignes pour laisser faire….je pense Daniel qu il y a matiere a reflexion……..
        Mais bon grand debat …..j aurais surtout aimé que les gens retiennent aussi que l on a des valeurs …que l on est pas la caricature vehiculée…on bosse .quand on fait greve on perd au mini 65 ,70 euros ….mais on l accepte pour le bien commun….car au final tout le monde a a gagner de garder le code du travail….je n accepte pas la regression sociale et pense a mes enfants qui deviendront des precaires permanents si valls l extremiste arrive a imposer sa dictature antisociale et outrageusement anti démocrate.

        • Daniel Z dit :

          Bonsoir Yop et encore merci pour ce dialogue courtois.

          Ne soyez pas surpris si je doute.
          Chacun d’entre nous ne voit et n’entend que ce qu’il veut appréhender.

          Par exemple : nous avons un gouvernement de « gauche » et un représentant de la droite (voire extrême) dit qu’il a des consignes (de qui ?) pour laisser faire….
          Nous n’allons peut être pas en tirer une conclusion identique ?

          En 81, un haut fonctionnaire m’avait expliqué comment il comptait se comporter suite à une élection qui ne lui convenait pas….
          Incroyable comment nous pouvons être manipulés !

          Avez vous vu les vidéos ce soir, et la réponse du représentant syndical ?

          Je suis, moi aussi, écoeuré par certains contenus connus de cette réforme, mais il faut être conscient que ce n’est ni notre Code, ni nos statuts qui vont assurer l’avenir des générations qui suivent .

          Et encore moins l’extension de castes privilégiées ou négligées…

          « tout le monde a a gagner de garder le code du travail »

          http://www.contrepoints.org/2014/03/25/160715-cnav-les-salaries-du-prive-sont-des-pigeons

          Donc pas tout le monde et retour sournois de la lutte des classes.

          Amitiés, Cyrille

        • n3-ph dit :

          Les gens que vous qualifiez de « casseurs » font parti des cortèges depuis le 31 Mars (on peut même trouver des images de syndiqués cgt affrontant les forces de l’ordre).
          En revanche, que quelques abrutis s’en soient prit aux vitres d’un hôpital est un fait divers regrettable, mais reste un fait divers. On voit l’un des individus s’enfuir et se faire pourrir par quelques manifestants pour cet acte d’ailleurs.
          Le reste des dégâts est du à un affrontement entre manifestants et force de l’ordre s’étant déroulé devant l’hôpital Necker mais n’ayant pas l’hôpital pour cible.
          Tout ça se trouve facilement, mes sources sont le journal le Monde, des témoins et les vidéos circulant sur les réseaux sociaux.

          Pour les ordres, un porte parole de cgt police (Alexandre Langlois) n’a pas fait totalement le même genre de déclaration, mais ce n’est pas totalement en contradiction.
          De plus, pas mal d’intellectuels se sont levés il y a déjà plus d’un mois afin de faire un petit rappel: de telles violences n’apparaissent jamais par le fruit du hasard. Elles sont la conséquence directe d’une dérive sécuritaire incroyable.

          Et ce n’est pas fini, en plus de la militarisation des stratégies employées en manif, se renseigner sur les mesures empruntées à l’ ‘ »Etat d’urgence » » qui vont être inscrites dans la loi de manière permanente d’ici la fin de l’année. Voir également la loi sur le renseignement (surveillance de masse) et l’assignation à résidence de militants.
          La direction prise est évidente (et inquiétante).

  5. yop71 dit :

    He ben ….j ai encore relu mon commentaire…..rudoyé !!!!insulté!!!!….c est pitoyable d aller imaginer cela…..j ai repris vos expressions et malheur j ai tutoyé….en meme temps c etait le minimum face a un rageux……n en deplaise a certains j ai de l education et un minimum de culture….et quitte a faire babs machin ecris les mots en entier ….c….c est pour « con » je presume…..

  6. pascal dit :

    Loi travail et CGT :
    Comme à chaque fois qu’il y a des grèves ;la CGT est présente mais comme à chaque fois qu’il y a des accords et des discussions ,la CGT ne signe jamais mais ils profitent systématiquement des accords sans avoir signer.Pour la loi travail ,je pense qu’il a un mot qui gène ,c’est travail ; il n’y a pas que les adhérents de la CGT qui travaillent; tous les autres travailleurs qu’ils soient manoeuvre ,employés,agent de maîtrise , cadres , employeurs , directeurs ,et j’en oublie qui pense que cette loi peut apporter quelque chose et faire que la France se redresse (et c’est bien pour cela que les adhérents de la CGT qui est de gauche ont élus nos actuels dirigeants.Maintenant c’est très facile de rejeter sur les forces de l’ordre le fait qu’il y ait des casseurs mais sans manif , pas de casseurs (Et j’ai moi aussi participer a certaines manif mais le service d’ordre des organisateurs faisait son travail)et maintenant qui va payer la casse (Nous tous).Je ne suis pas du tout d’accord avec Nicolas S mais son idée de faire payer les responsables des manifs n’est pas forcément dénuer de bon sens.Bon maintenant au lit car demain je travaille dans le privé (donc concerné par cette loi ),pas comme les salariés du public qui représente beaucoup de manifestants actuels.