Autres journaux :



vendredi 12 octobre 2018 à 10:21

Bourgogne-Franche-Comté

SECHERESSE : Marie-Guite Dufay annonce 10 millions d’euros, dont 5 millions d’aide immédiate pour les agriculteurs






 

«Nous sommes la première région de France à mettre en place un dispositif aussi important», a affirmé la Présidente de la Région……

 

 

Pour lire la suite :

 

 

http://www.creusot-infos.com/news/bourgogne-franche-comte/bourgogne-franche-comte/secheresse-marie-guite-dufay-annonce-10-millions-d-euros-dont-5-millions-d-aide-immediate-pour-les-agriculteurs-de-bourgogne-franche.html

 

 

 

 

 

 

cr 1210182

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Bourgogne-Franche-Comté”

  1. faut pas croire... dit :

    dis Toto, conjugue moi le verbe  » toucher  » à tous les temps de l’ agriculteur.
    Je touche quand il pleut
    je touche quand il pleut pas
    je touche quand il neige
    je touche quand il neige pas
    je touche quand il gèle
    je touche quand il gèle pas
    je touche quand il grèle
    je touche quand il grèle pas
    je touche par grand vent
    je touche par petit vent….

    c ‘est bien Toto tu auras ta subvention….

  2. nobody dit :

    Et on les trouvent OU ? les 10 millions…. encore sur nos impots je présume !

  3. filou dit :

    Et nous les travailleurs , nous sommes des vaches à lait …Mais nous n’ avons aucune prime !!! Pour quand la prime des honnêtes citoyens? bon dos du changement des symboles pour les produits pétroliers .Pourquoi les autres pays non pas installer les mêmes poignets de carburant . Ce sont encore des pensées de quel ingénieurs ? ou du gouvernement ? ou Bruxelles ? Par contre l’ augmentation à la pompe est bien là .

  4. lenoir dit :

    raisonement un peu simpliste si il est vrai que les paysans se plaignent souvent l agriculture n aime pas les exces climatique trop de pluie ou comme cette annee pas de pluie meme sans connaissance agricole voir la campagne dans cet etat mi octobre est dramatique alors un peu de compassion pour le monde agricole meme si il a une part de responsabilite dans cette situation