Autres journaux :


mercredi 16 mars 2016 à 05:57

Le trou de la Sécu, illusion ou réalité

Qui le creuse, et qui ne le bouche pas ?



Ce 15 mars 2016 je me suis dit : c’est mardi parlons radis, ceux des régimes comme ceux du portefeuille.

 

 

Je viens de lire un article intéressant nous apprenant que notre Ministre de la santé se réjouissait du fait que le déficit de la Sécu (le fameux trou) serait moins important que prévu.

 

 

Ah ! Me suis-je dit « mais comment ce fait-ce ?

 

Non pas qu’il soit moins important –quoique cela m’intéresse aussi- mais que notre si brillante ministre et ses si intelligents services se soient trompés dans leurs prévisions ?

 

Et le régime de purge que l’on nous applique et que l’on compte bien renforcer va-t-il de ce fait être assoupli ?

 

Pensez bien que seul un béotien comme moi peut se poser de telles questions-alors que les grands sachants qui savent tout ne se les posent pas…eux.

 

 

 

gilles 1503162

 

 

Quels sont les montants prévus et réalisés en jeu ?

 

 

Notre tournesol national prévoyait du fait des calculs des grands cerveaux de son ministère que le déficit allait être de 9 milliards et des poussières (attention aux allergies). Et chboum, voilà-t-il pas que pour 2015, d’après les comptes qui seront pris en considération il ne serait que de 7 milliards et quelques brouettes (attention au tour de rein). 2 milliards, les grands cerveaux se sont plantés de 2 milliards soit un coup de cuillère à pot de 22,22% (La saint flic).

 

 

En même temps c’est bien 2 milliards de moins de déficit, non ? Comment ces 2 milliards ont fait pour être en moins ? Bonne question ?

 

 

Avec ce sens de l’humour qui caractérise nos énarques et autres polytechniciens voici l’explication :

 

 

D’abord la création d’emplois. Quelque part grâce à une reprise subreptice la France a créé 82 000 emplois donc plus de cotisations…youpi tralala. Bon, d’accord mais dans le même temps combien avons-nous perdu d’emplois ? Les chiffres les plus courants font état de 55 000 emplois… donc on parle 27 000 emplois ayant cotisé nouvellement soit environ 113 000 000€ en plus, nous sommes loin des 2 milliards et des plumeaux (non remboursés).

 

 

Ensuite le médicament. Le chiffre des économies n’est pas réellement connu pour 2015, mais il est prévu pour 2016 à hauteur de 550 000 000€. Bon, allez on vous met 480 000 000€ et que ça vous suffise. Nous en sommes à 593 M€.

 

 

Pour suivre les fraudes. En 2014, 850 millions détectés. On parle, la cour des comptes parle elle, de 16 milliards… cherchez l’erreur. Sur les 850 millions détectés combien rentrent vraiment dans les caisses de la SS ? 10 à 15 %.
Si l’on s’en tient au travail dissimulé, la cour des comptes donne des chiffres intéressants : Sur 1,6 milliard de fraudes pour travail dissimulé constatée depuis 2008, moins de 240 millions sont effectivement récupérés. (15%)

 

 

 

Donc nous remettons dans le nourrin 130 M€ et nous arrivons à 723M€. Je m’en voudrais d’être vulgairement mesquin, mais tout ceci ne représente que 36,15% des sommes économisées. Essaierait-on encore de nous faire prendre des vessies (il faut en assurer un suivi régulier) pour des lanternes (on nous aveugle sans nous éclairer) ?

 

 

 

En fait c’est comme avec le millepatte unijambiste tout est affaire d’angle de perspective.

 

 


gilles 1503163 gilles 1503164

 

 

*source « Le portail du service public de la sécurité social (http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/depliant_lfss_2015.pdf)

 

 

12 Milliards et non 9. Oui mais c’est pour tous les régimes, le régime général, lui, prévoit un déficit de 9,5Md€. Et c’est de ça qu’on cause, sinon nous en sommes à plus de 13 Md€…Sauf que l’assurance maladie accuse un déficit de 7,2Md€ supérieur à la prévision de la loi de finance de la sécurité sociale 2015. Bon, comment y retrouve-t-on nos petits ?

 

D’abord fallait pas les faire, vous ne chercheriez pas à les retrouver.

 

 

Ensuite ça dépend de l’angle de vision. La LFSS 2015 avait prévu 6,9Md€ de déficit pour la branche maladie et il semble bien que contrairement aux autres années nous soyons en hausse à 7,2Md€, soit 0,3Md€ de plus.

 

Mais ce que l’on n’a pas dit ce sont les 0,3Md€ engrangés sur les revenus d’activité des travailleurs indépendants et les 0,3Md€ de la CSG sur les revenus de remplacement.

 

On ne parle pas du régime accident du travail qui est excédentaire à 0,5Md€ (en 2014 l’excédent atteignait 0,7Md€), ni du ralentissement des prestations d’invalidité, ni du recul des indemnités pour congés de maternité.

 

Pour le régime général et en ce qui concerne les retraites, la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) voit son déficit baisser de 0,8Md€ par rapport aux prévisions LFSS 2015 (1,5 milliard). (Ralentissement des départs en retraite sous l’effet du recul de l’âge légal). La famille elle voit son régime réduire son déficit. 2 Md€, (2,3Md€ dans LFSS 2015) Ceci repose principalement sur la modulation des allocations familiales en fonction des ressources à compter du 1er juillet 2015. On peut y ajouter aussi la baisse du taux de natalité sur les 9 premier mois connus de 2015.

 

 

Donc en jonglant avec les baisses de déficit, les hausses de dépenses ici les baisses là, les recettes nouvelles, la diminution du nombre de certains prestataires, on doit bien arriver aux 2Md€ sans s’en tenir aux raisons invoquées. C’est à la fois plus complexe et plus simple. Mais quand même comment rater 2 milliards dans son estimation ? Ou est ce fait exprès pour que l’on trouve ça encore plus génial ?

 

 

Ah, un petit bémol, le régime FSV (Fonds de Solidarité Vieillesse) qui vient en plus du régime général verrait son déficit s’aggraver du fait d’une baisse des recettes plus fortes que celle des dépenses. Il s’élèverait ainsi à 3,6 milliards d’€, contre 2,9 milliards prévus par la LFSS pour 2015.

 

 

Voilà vous avez toutes données pour bien apprécier cette bonne nouvelle (le trou de la sécu se bouche lentement mais surement)

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Le trou de la Sécu, illusion ou réalité”

  1. loupblanc dit :

    N’oublions pas le plus mauvais payeur de France , l’Etat qui doit des milliards à la SS
    n’est pas ministre qui veut………..