Autres journaux :


mercredi 8 juin 2016 à 09:57

Avec Leclerc Montceau : consommer moins cher des produits locaux, je dis « oui »….

Et un soutien fort à l'élevage. Explications...



 

Ce mardi soir, la galerie du Leclerc de Montceau accueillait une soirée dédiée aux alliances locales passées entre Leclerc et des producteurs locaux (viande, vins, jus de fruits, fromages).

Ce sont Monsieur Beuret, Directeur du Leclerc de Montceau-les-Mines et Monsieur Maillet, Pdg, qui accueillaient leurs hôtes.

 

Parmi ceux-ci l’on pouvait rencontrer des producteurs locaux venus pour l’occasion, des relations agricoles, mais aussi des élus du territoire dont Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau-les-Mines.

 

Des produits locaux via des circuits courts

 

 

leclerc 08061624

 

 

Dans son discours de début de soirée, Monsieur Maillet a indiqué :

 

« Cette soirée est dédiée à nos producteurs d’alliances locales. Le marché des produits locaux trouve sa correspondance dans les circuits courts. D’ailleurs, consommer local est au cœur de l’actualité. Un terme a même été inventé : locavore. C’est une tendance dans le mieux-manger. Et cela diminue notre impact carbone. Nous travaillons avec des producteurs dans un rayon de 200 km autour du magasin. Depuis mon arrivée en 1996, nous avons mis en place ce partenariat avec des producteurs locaux et régionaux. On l’avait fait avec une grande discrétion et aussi une vraie fidélité.

 

Notre groupe nous a encouragé à développer encore plus de partenariats auprès des producteurs locaux surtout quand le terroir s’y prête. C’est permettre à nos consommateurs de trouver des produits locaux. Nous avons ainsi retenu une centaine de producteurs locaux. Nous achetons des bêtes aux jeunes agriculteurs, plus cher que le marché. On s’accorde à pouvoir les aider.

 

En 2015, ce sont 150 bêtes que nous avons achetées, soit plus de 101 tonnes de viande bovine. Il y a une vraie volonté du groupe à avancer dans ce sens. »

Marie-Claude Jarrot, pour sa part a témoigné sa satisfaction de tels engagements : « Cette affaire de local est une préoccupation qui vous concerne et concerne aussi les maires. Nous avons décider de contractualiser avec les agriculteurs pour manger local notamment à travers nos cantines. Ce n’est pas facile d’autant plus avec les appels d’offre. Nous avons ainsi inscrit un critère « développement durable » dans les appels d’offre nous permettant de favoriser le local. Je crois qu’on a pris le bon chemin. Cela passe par l’éducation, dans nos écoles, mais aussi dans vos rayons.

 

 

leclerc 08061610

 

C’est une belle initiative pour laquelle je vous remercie car vous faites travailler le local. Pour un maire, c’est un très beau cadeau. Ce qui nous préoccupe, c’est l’emploi. Vous participez à la création d’emplois. Nous sommes le plus beau département agricole. Évidemment nous devons fonctionner comme ça. C’est une responsabilité morale et humaine. Merci ».

 

 

Ce qu’ils en pensent

 

 

Au cours de cette soirée festive, nous avons ainsi interrogé plusieurs producteurs locaux.

 

 

 

leclerc 08061612

 

Anthony Decerle est agriculteur-éleveur (vaches de race charolaise) à La Guiche. Il a débuté son partenariat en 2008 avec Leclerc. Il est administrateur des Jeunes agriculteurs, responsable du groupe viande dans le département de Saône-et-Loire. Il explique : « Cela a commencé au moment d’une crise. C’était un moment compliqué. Au départ, on pensait acheter une paix syndicale. Mais c’est un vrai partenariat. Je suis en charge du dialogue avec les jeunes agriculteurs. Je cale les plannings. Leclerc nous achète notre viande plus chère que si on la vendait à notre opérateur. On gagne ainsi 25 centimes d’euros de plus au kilo. Il y a un prix « entrée d’abattoir ». Tous les lundis matins, nous disposons d’une grille avec des prix. C’est à partir de cette grille de prix que nos prix sont majorés. Chaque semaine je fais partir une à deux bêtes. »

 

Et d’ajouter au sujet d’autres enseignes : « D’autres enseignes proposent une plus-value. Mais celle-ci ne va pas directement à l’éleveur. Vous savez, les éleveurs ont besoin autant de considération que de revenus. Quand on remet une bête, on sait quand elle est en rayon. Il y a une valorisation de notre travail. Maintenant il y a une régularité du produit. On le connaît. En travaillant ensemble, un climat de confiance s’est installé. ».

 

 

 

leclerc 08061617

 

 

 

 

La laiterie Bernard, installée à Saint Vincent des Prés, travaille depuis 20 ans avec le Leclerc de Montceau-les-Mines. Son avantage ? « Cela nous fait connaître dans le coin. C’est un bon client. Financièrement, ils ont des conditions. On est à Paray, Digoin. Avec Leclerc, ils discutent moins les prix. On a du fromage de chèvre, des œufs à la neige, des desserts et une gamme bio. On distribue aussi chez Biocoop ou encore à la Vie Claire. Nous avons obtenu deux AOC. Pour nous, le travail avec Leclerc représente des produits vendus. Nous n’avons pas de démarchage à faire. Et nous n’avons pas besoin de commerciaux. ».

 

 

 

leclerc 08061618

 

 

 

Jean-Paul Malatier, de la Ferme des Blancs à Colombier en Brionnais vend en direct au magasin de la ferme. Il livre aussi des petites surfaces. Il possède ainsi 450 cochons élevés en plein air. Pour lui, le partenariat avec Leclerc : « c’est une petite vente régulière. En même temps, cela sert le magasin. De temps en temps, les clients viennent chez nous. Avec Leclerc, c’est nous qui fixons les prix. C’est le même prix que ce soit Leclerc ou une petite épicerie. Là je donne l’animal. Avec les autres magasins, je fournis des produits finis. Je travaille avec Leclerc depuis quatre ans. ».

 

Son partenariat avec Leclerc, c’est grâce à son boucher qu’il a développé. Il lui reconnaît un véritable savoir-faire. « Il sait valoriser notre viande ».

 

 

 

leclerc 08061619

 

 

 

Jean-Claude Etienne, boucher depuis 2011 à Leclerc, responsable rayon boucherie traditionnelle explique ainsi qu’il connaît tous ces producteurs. Il les choisit pour la qualité des produits à Saint Vincent de Bragny, Palinges ou Marcilly la Guerche par exemple. Il connaît ainsi le terroir de la Saône-et-Loire dont il parle avec une vraie passion. C’est cette même passion qui l’a conduit à repousser sa retraite et à transmettre son savoir-faire à des jeunes apprentis que Leclerc recrute.

 

 

 

leclerc 08061620

 

 

Et pour arroser cette soirée, il y avait du crémant ! L’occasion de découvrir le domaine Pigneret et fils qui travaille avec Leclerc depuis plus de cinq ans. Le domaine compte 30 hectares de parcelles produisant les quatre appellations de la côte chalonnaise, du crémant et aussi des alcools distillés. Au sujet du partenariat : « Les prix sont fixés dans le respect du producteur. Monsieur Maillet a fait une belle cave. Le produit est mis en valeur. Il a sa place et même une belle place. ».

 

 

Toutes ces rencontres avec des producteurs locaux témoignent d’un vrai partenariat entre Leclerc et les producteurs et avec des conditions qui réjouissent tous les acteurs.

 

 

La soirée s’est poursuivie par une dégustation de plusieurs produits locaux : viande charolaise, saucisson, jambon, fromages, jus de pommes et de poires, bières locales et crémant.

 

 

Venez découvrir tous ces produits au Leclerc de Montceau-les-Mines dès maintenant. Ils sont déjà en rayon !

 

 

Annabelle Berthier et Émilie Mondoloni

 

 

 

 

leclerc 0806169

 

leclerc 0806162

 

 

leclerc 0806163

 

leclerc 0806164

 

leclerc 0806165

 

leclerc 0806166

 

leclerc 0806167

 

leclerc 0806168

 

 

 

leclerc 08061611

 


leclerc 08061613

 

 

leclerc 08061614

 

leclerc 08061615

 

leclerc 08061616

 


leclerc 08061621

 

 

leclerc 08061622

 

leclerc 08061623

 


leclerc 08061625

 

 

leclerc 08061626

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Avec Leclerc Montceau : consommer moins cher des produits locaux, je dis « oui »….”

  1. chimel dit :

    bjr ,

    la semaine derniere , chez leclerc , j’ai acheté du lait frais entier de provenance locale .j’ai retrouvé la saveur du « vrai lait » celui que j’allais chercher avec mon bidon a la ferme voisine , régal que j’avais perdu depuis une vingtaine d’années .

    merci au producteur et au vendeur !

  2. Globul dit :

    EXCELLENTE initiative !!!

    Consommer des « produits » locaux, de qualité, à prix « abordables » (tant pour le consommateur que pour le producteur) et par la même soutenir nos éleveurs, J’ADHERE SANS HESITER !!!

    Serait il envisageable d’étendre ce concept avec des maraîchers locaux qui produisent également des produits de grande qualité (tant par leur saveur, leur fraîcheur, leur consistance…) avec leurs salades, tomates, fruits… ?

    Cette démarche pourrait les conforter dans leur travail et contribuer à promouvoir des produits alimentaires de QUALITE… sans comparaison avec ce qui nous est souvent proposé par les « grandes chaînes commerciales »…

    Comme le vante une certaine publicité, je suis certain que « l’essayer serait l’adopter » !

    Juste à espérer que cette démarche soit réellement pérenne et non évènementielle.

    BRAVO à nos producteurs locaux et à cette enseigne qui vient de franchir le pas !!!
    Comme quoi, agriculteurs et grande distribution peuvent travailler main dans la main…