Autres journaux :


mardi 29 novembre 2016 à 05:32

Avenir du site d’Alstom à Belfort (Industrie – Politique)

Le point sur l'avancement des engagements pris pour le maintien des activités ferroviaires



Le Gouvernement et Alstom ont présenté l’avancement des engagements pris pour le maintien des activités ferroviaires et industrielles sur le site de Belfort

 

Christophe SIRUGUE, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et Henri POUPART-LAFARGE, Président-directeur général d’Alstom, ont présenté aujourd’hui à Paris l’avancement des engagements pris par le Gouvernement et Alstom pour le maintien des activités ferroviaires et industrielles sur le site de Belfort. A cette occasion, ils ont réuni pour la première fois le comité de suivi national, associant l’Etat, la direction et les organisations syndicales du groupe Alstom ainsi que les élus du territoire de Belfort et de la région Bourgogne-Franche-Comté.

 

La diversification du site de Belfort, en particulier avec les activités de services et de maintenance, est en cours : depuis octobre, Alstom a déjà engagé un million d’euros dans l’aménagement d’un nouveau bâtiment industriel destiné à la maintenance des rames TGV, auquel vient s’ajouter le soutien financier des collectivités territoriales et de l’Etat. Cette activité emploiera vingt personnes supplémentaires dès 2017.

 

L’investissement dans les véhicules ferroviaires d’avenir est renforcé : l’Etat s’est engagé pour soutenir le programme de développement d’une nouvelle gamme de locomotives à hauteur de quatre millions d’euros, à travers le Programme d’investissements d’avenir. Ce programme représente trente millions d’euros qui bénéficieront directement au site de Belfort. Le programme TGV du Futur poursuit par ailleurs son avancée, dans le cadre du partenariat d’innovation avec la SNCF.

 

L’Etat a engagé le processus de validation définitive de la commande des trente Trains d’équilibre du Territoire, qui sera inscrite au conseil d’administration de SNCF Mobilités de décembre, auquel sera également inscrite la commande par la SNCF de six rames TGV pour la ligne Paris-Milan. La commande des quinze rames TGV pour la ligne Bordeaux-Marseille sera soumise au conseil d’administration de la SNCF en janvier 2017. Enfin, la commande de 20 locomotives de secours sera engagée d’ici mars 2017.

 

Un comité local réunissant les élus locaux, les organisations syndicales, Alstom et les services de l’Etat en région sera mis en place sous l’autorité du Préfet du Territoire de Belfort. Il constituera un lieu de dialogue, d’information et de suivi de la réalisation des engagements pris, en articulation avec le suivi au niveau national.

 

Le Gouvernement et le Président-directeur général d’Alstom se félicitent de la mise en œuvre concrète des engagements pris au mois d’octobre.

 

Henri POUPART-LAFARGE a déclaré :

 

« Les engagements qu’Alstom a pris le 4 octobre dernier ont bien avancé. Les investissements ont débuté à la fois pour les nouvelles infrastructures de services et les programmes de développement de véhicules ferroviaires d’avenir. Nous notons avec intérêt les précisions apportées sur le planning des commandes annoncées également le 4 octobre dernier qui devront permettre d’assurer la continuité de la production industrielle des sites de Belfort, La Rochelle et Reichshoffen».

 

« Par la mise en œuvre concrète des annonces faites le 4 octobre, le Gouvernement montre qu’il tient ses engagements pour pérenniser le site de Belfort et défendre le savoir-faire et l’expertise de l’industrie ferroviaire française. Deux chantiers doivent être menés de concert : à court terme, le développement des activités de service et les commandes qui apportent de la charge, et à long terme l’investissement dans les matériels ferroviaires de demain. Ces deux enjeux seront au coeur du Comité stratégique de filière ferroviaire que je réunirai le 5 décembre.« , a déclaré Christophe SIRUGUE.

 

 

 

C Sirugue 03 04 16

 

 

Photo d’archives

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Avenir du site d’Alstom à Belfort (Industrie – Politique)”

  1. loupblanc dit :

    prévoir ou subir
    s’organiser pour réussir
    des mesures d’urgence pour mai 2017
    le gouvernement gère comme les entreprises , à vue et à crédit
    la preuve aucun budget excédentaire depuis des décennies , on est fier d’un déficit de + ou – 3 %
    je vais voir avec mon banquier s’il est aussi coopératif
    par contre dans les campagnes électorales
    rien sur les 6 millions de chômeurs………
    le plein emploi ( CICE , loi El Hkomri , million d’emploi Gattaz prévu , etc……. qui devait tout relancer !!!!.)
    et le 32 ème campagne des restos du cœur va croissant .

  2. roussillon dit :

    Bravo monsieur le ministre…vous vous bougez le train !

  3. lebonsens dit :

    Bonjour,

    Bientôt sur le départ…..

    Que vaudra cette signature en MAI 2017 ?