Autres journaux :


jeudi 25 août 2016 à 06:47

Au fil des rues de nos communes

Square Gaston Béchard. (Montceau)



Gaston Béchard est né à Aimargues, dans le Gard, le 21 mai 1900. Nommé professeur adjoint de l’enseignement technique en octobre 1923, il entra à l’école pratique, qui venait d’être créée dans le cadre de l’école primaire supérieure de Montceau-les-Mines. Ce Méridional réussit son adaptation à la vie montcellienne. Son intégration se concrétisa par des engagements et des prises de responsabilités, d’abord dans le domaine syndical (CGT) et associatif (Ligue des droits de l’Homme), puis en politique, dans les rangs socialistes.

 

Le 19 septembre 1936, Jean-Marie Bailleau, ancien mineur, militant du mouvement coopératif, fut élu maire de Montceau. Gaston Béchard devint son troisième adjoint.

 

 

Démis de ses fonctions en 1941 par le gouvernement de Vichy, Gaston Béchard entra dans l’opposition au régime en place.

 

 

Sans doute dénoncé, il fut arrêté chez lui par la Gestapo le 2 août 1944. Déporté au camp de Natzweiler, puis en Autriche, au camp de Mauthausen, puis au Kommando de Melk, il mourut d’une septicémie le 2 avril 1945, un mois avant la libération du camp.

 

Un article lui est consacré dans l’ouvrage édité par l’ Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Normale de Mâcon, « Maîtres et maîtresses de Saône-et-Loire dans la Tourmente ».

 

Le square Gaston-Béchard se situe en haut de l’actuelle rue Barbès, anciennement nommé « square de la Sainte ». Une statue de la Vierge y trônait mais devenue dangereuse au fil du temps, elle fut enlevée. Une rue d’ Aimargues porte également son nom.

 

 

 

 

 

square 2508164

 

 

square 2508162

 

 

square 2508163

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer