Autres journaux :



dimanche 6 décembre 2015 à 05:11

Mémorial d’Afrique du Nord (Blanzy)

« La mémoire doit aussi nous inciter à être ambitieux »



5 décembre : journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. Le Mémorial AFN de Blanzy retrouve une agitation toute patriotique avec La musique des sapeurs-pompiers
Outre les responsables du souvenir Français et des associations patriotiques, les élus locaux sont présents : Hervé Mazurek Maire de Blanzy, Mme Le Maire Marie Claude Jarrot, MM. Gérard Gronfier Maire-adjoint chargé des Anciens combattants et des manifestations patriotiques, Daniel Perrigueur, Lionel Duparay Maire-Adjoints de Montceau.

 

 

C’est Mme Carole Dabrigeon Sous-préfète d’Autun qui lit le message du Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire (5 décembre 2015)

 

 

« A l’automne 1955, il y a 60 ans, ce que l’histoire n’a pas encore retenu sous le nom de guerre d’Algérie a débuté depuis près d’une année et fait des milliers de victimes, françaises et algériennes.

 

Au même moment, la Tunisie et le Maroc s’acheminent vers leur indépendance – qu’ils obtiennent au cours du printemps 1956 – après avoir été le théâtre de combats qui comptent aussi leurs « morts pour la France ». Près d’un million et demi de combattants, militaires de carrière, appelés et rappelés, membres des formations supplétives et assimilées ou membres des forces de l’ordre, ont servi la République en Afrique du Nord entre 1954 et 1962 avec courage, détermination, loyauté et sens du devoir. »

 

C’est à ces hommes qui ont servi et pour nombre d’entre eux sont morts (23 000 combattants français et assimilés) que cet hommage est rendu. Il convient d’ajouter les civils, victimes des affrontements et des massacres, des rapatriés et des harkis, victimes du déracinement.

 

« Depuis la fin de ces terribles événements, 53 années se sont écoulées. Aujourd’hui, en cette journée nationale, nous pensons à toutes les victimes : aux combattants tombés en Afrique du Nord, aux victimes civiles, aux disparus à qui un hommage spécifique a été rendu au cimetière du Père Lachaise le 31 octobre. Tous ces morts et disparus ont rejoint la mémoire collective nationale. Le souvenir de leur sacrifice fonde aussi la mémoire partagée entre la France et l’Algérie. »
Le discours insiste sur le rôle que la mémoire doit exercer plus de 50 ans après : rassembler «  Nous le devons aux « morts pour la France » et à leurs familles dont le souvenir doit être entretenu, mais aussi aux jeunes d’aujourd’hui et aux générations futures qui doivent aller de l’avant et regarder le futur sereinement. »

 

Et puis il y a l’impact des événements que la France traverse « la mémoire doit aussi nous inciter à être ambitieux pour dessiner un avenir fait de dialogue, de confiance et d’échanges fraternels entre les peuples. »

 

 

Dépôt de gerbes, sonneries, Marseillaise, salutations.

 

Fin de la cérémonie.

 

La musique redémarre suivie des porte-drapeaux

 

 

Les deux premiers magistrats de Blanzy et Montceau sont unanimes. Il n’y a pas à choisir entre le 19 mars et le 5 décembre, ces deux dates ont été fixées par des textes soit législatifs soit règlementaires et en qualité de Maire, de républicains convaincus et respectueux ils se doivent de les respecter sans discuter. Mme Jarrot explique qu’elle a fait le choix global du respect pour toutes les victimes de toutes les guerres, c’est un acte courageux de respect pour tous ceux qui ont défendu la patrie et ses valeurs.

 

La loi du 6 décembre 2012 a institué le 19 mars « Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. » correspondant à la date du cessez-le-feu au lendemain des accords d’Evian.

 

Par décret du 26 septembre 2003, la date du 5 décembre a été fixée comme journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. Le décret s’est appuyé sur le vote d’une commission regroupant les associations du monde combattant, prise à la majorité de ses membres.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

afm 06121510

 

afm 0612152

 

 

afm 0612153

 

 

afm 0612154

 

 

afm 0612155

 

 

afm 0612156

 

 

afm 0612157

 

 

afm 0612158

 

 

afm 0612159

 

 

afm 06121511

 

 

afm 06121512

 

afm 06121513

 

afm 06121514

 

 

afm 06121515

 

 

afm 06121516

 


afm 06121518

 

afm 06121519

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer