Autres journaux :



samedi 11 novembre 2017 à 09:32

Distinction (Blanzy)

La médaille de la ville au champion de judo Arthur Repiquet



 

 

 

Belle cérémonie ce vendredi soir, à la salle du conseil rénovée, pour honorer un jeune homme méritant. Ce dernier, Arthur Repiquet n’est pas un inconnu, puisqu’il a fait les titres des journaux locaux, lorsqu’il a décroché la médaille d’or aux Parajudo, le 29 octobre dernier.

 

 

Et ce vendredi, beaucoup de monde s’était déplacé pour entourer Arthur. Sa famille, ses copains du club de judo Blanzynois, ses coachs et Mme et M. Zemzemi, références en la discipline s’il en est.

 

 

Sur place également le maire Hervé Mazurek, de nombreux élus Blanzynois et Caroline Ghulam Nabi, la suppléante de Raphaël Gauvain.

 

En effet, le jeune champion, déficient auditif depuis l’âge de 7 ans, était là ce soir pour recevoir la médaille de la Ville. En préambule, le maire a prononcé un discours plein d’émotion, mettant à l’honneur les qualités morales et sportives du jeune judoka de 17 ans.

 

« Tu es un gars bien » devait dire à plusieurs reprises M. Mazurek au jeune homme. Et de féliciter également les coachs, la présidente du club et toutes les personnes qui ont soutenu et accompagné le champion.

 

Pour sa part, le coach Frédéric Badet, avait du mal à cacher son émotion. Précisant qu’Arthur avait commencé le judo à l’âge de 4 ans, pour arriver à être le meilleur cadet de France.

 

Mature pour son âge, Arthur Repiquet ne perd pas de vue ses ambitions : il vise Tokyo en 2020 ou Paris en 2024 !

 

Quant à Mme Ghulam Nabi, elle a trouvé à Arthur tous les talents. De fait, elle lui a assuré que le député Gauvain et elle-même seraient toujours derrière lui.

 

Hervé Mazurek a conclu en ces termes : « Arthur, ton travail, ton talent et ta passion s’appuient sur de vraies valeurs. Tu es une locomotive pour ton club et tes excellents résultats honorent le Judo Club Blanzynois tout entier. C’est pourquoi, nous avons tenu, le conseil municipal et moi, te remettre de façon symbolique cette médaille de la ville que tu as bien méritée ». Qualifiant ensuite le jeune sportif de « tête bien faite dans un corps d’athlète ».

 

Après avoir reçu la médaille, Arthur a remercié Hervé Mazurek, mais aussi toutes les personnes qui l’ont si bien entouré. Très loin d’avoir la grosse tête, le jeune Arthur reste modeste. Et pourtant, les raisons d’être fier sont nombreuses. Car outre la difficulté de se hisser au plus haut du classement, il faut faire avec le handicap !

 

Et pour toutes ces raisons, on se dit qu’Arthur Repiquet, qui porte fièrement le kimono de l’équipe de France, fait honneur à sa ville, son pays, sa famille et à tous les Blanzynois. Bravo à lui…

 

ND

 

 

 

blanzy 1111176

 

 

blanzy 1111172

 

 

blanzy 1111173

 

 

blanzy 1111174

 

 

blanzy 1111175

 

 

blanzy 1111177

 

 

blanzy 1111178

 

 

blanzy 1111179

 

 

blanzy 11111710

 

 

blanzy 11111711

 

 

blanzy 11111712

 

 

blanzy 11111713

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer