Autres journaux :



mardi 29 septembre 2015 à 20:17

Conseil municipal de Chalon-sur-Saône

Isabelle Dechaume n'y assiste pas et explique pourquoi !



« J’ai pris la décision de ne pas aller au conseil municipal ce soir.

 

Cette position, difficile, est mûrement réfléchie.

 

 

« Je souhaite néanmoins expliquer mon choix afin d’éviter les commentaires hasardeux et les éventuels jugements, non éclairés, que certains pourraient porter sur mon absence.

 

La décision prise par le Maire de Chalon-sur-Saône, il y a quelques mois, a permis d’engager un débat autour de la laïcité et de la suppression des menus de substitution.

 

Au sein de la majorité municipale à laquelle j’appartiens, j’ai soutenu et défendu les convictions et l’éthique qui fondent le socle de mon engagement politique à Chalon-sur-Saône, mais aussi au sein de mon parti, l’UDI, à savoir l’humanisme, la tolérance, la considération et le respect de l’autre.

 

Plusieurs conceptions de la laïcité sont possibles en matière de menu de substitution, et ma conception, qui a elle-même évolué, n’est pas celle qui sera adoptée ce soir par le conseil municipal.

 

Ni l’UDI dans sa très grande majorité, ni un grand nombre de chalonnais qui, pour autant, se reconnaissent dans notre majorité municipale, ni moi, ne partageons la conception de la laïcité proposée ce soir.

 

Nous n’en avons pas la même approche.

 

Pour moi, la diversification des menus ou le choix offert aux enfants dans certaines cantines scolaires, permet de leur assurer un repas équilibré, sans contrevenir aux règles de la laïcité.

 

Je reste persuadée qu’au sein d’une même équipe, sur une question qui relève, non pas du politique ou du technique, mais bien des valeurs et de la liberté de pensée, il est possible d’avoir des visions différentes.

 

Cette différence d’analyse et de conception ne saurait cependant remettre en cause l’unité de notre équipe à la construction de laquelle j’ai largement participé, il y a maintenant presque 2 ans.

 

Aussi, je préfère me mettre en retrait, ce soir, afin de préserver notre majorité.

 

Je connais chacune et chacun de ses membres. J’ai de l’estime et de la considération pour chacune et chacun d’entre eux. Certains sont des compagnons ou des compagnes de route, de longue date et j’ai pour tous une profonde amitié.

 

Je gage que cette différence d’opinion sur un tel sujet saura, au contraire de nous diviser, comme l’espèrent certains, nous rendre encore plus forts dans notre diversité au service des chalonnaises et des chalonnais. »

 

Isabelle DECHAUME
1ère Adjointe au Maire à Chalon-sur-Saône
Déléguée Départementale de l’UDI71

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Conseil municipal de Chalon-sur-Saône”

  1. montcellienbis dit :

    Cette dame qui s’était présenté à la députation a été éjectée à grande vitesse , elle a su se mettre sur les rangs de l’UDI et comme ce parti ne déborde pas de partisans elle s’est retrouvée à un poste de « responsabilité » soi-disant .En attendant son attitude ou plutôt son absence au conseil municipal ou , en tant que première adjointe elle a abandonné son poste, explique bien son comportement .
    Je ne sais pas ce que le maire de Chalon fera , mais je dois dire qu’avec des amis politiques de ce genre il vaut mieux avoir des ennemis.
    Je souhaite bon courage au maire de Chalon qui va maintenant entendre toutes les ignominies et surtout les conneries , mais je sais qu’il est assez fort pour supporter , sans la soi-disant adjointe , toute la bassesse qui viendra.
    j c rey
    ce qui précède c’est un avis personnel et je jetterai aux toilettes tous les commentaires non signés.

  2. MT71 dit :

    Le Maire de Chalon sur Saône a pris une décision unilatérale qui ne peut engager que lui.
    Personnellement je ne partage pas sa notion de laïcité. Le fait d’assurer des repas différents au sein des cantines scolaires permet également de répondre à des besoins autres que religieux.
    Je rejoins tout à fait l’avis d’Isabelle qui considère que cette décision est avant tout personnelle, et ne relève pas d’un choix politique collectif.
    La première adjointe respecte tout à fait les règles démocratique et la majorité à laquelle elle appartient. En se mettant en retrait elle préserve l’unité et l’amitié qui la lie aux membres de la majorité municipale.
    Je la rejoins tout à fait sur ce point.
    Navré Jean Claude mais je signe…

    Jacky Talpin

  3. roussillon dit :

    M’enfin, pourquoi s’abriter derrière le paravent de la laicité alors que,tout simplement, le prestataire de service ne peut plus s’en tenir au cahier des charges, en présence de menus à la carte ?

    Pas de renvoi à la maison , non plus…Elle est vide de ses occupants, et le jeune va s’empiffrer de chips et de coca cola devant la télé…

    Non, vous dis je…du couscous tous les jours avec semoule,pois chiche,navets, carottes, poisson,viande autre que le porc pisque ça fait fâcherie…Et ça ferai 5 euros, prix denrées seules…Ensuite partie énergie et confection, mettons 10 euros en tout !

    Les Persans du temps de Voltaire, se demandaient déja « Mais comment peut on être français  » ??