Autres journaux :


mercredi 29 avril 2015 Ă  04:43

Association Domisol (Bassin minier)

Les points clefs de l’année 2014 !



Domisol a tenu son assemblée générale annuelle ce vendredi 24 avril en présence de Monsieur Paulin, représentant Mr Billardon, Maire du Creusot, Monsieur Tramoy, représentant Madame Jarrot, Maire de Montceau, Monsieur Delbon, Président de la Mutualité Française de Saône et Loire, dans le grand salon de la Résidence Henri Malot.

 

 

 

Le Président Jean-Pierre EMORINE a évoqué les points clefs de l’année 2014 dans son rapport moral, notamment le plus important de tous : la reprise de l’ACAPA du Creusot par Domisol au 1er juillet 2014.

 

 

 

Il a précisé :

 

« Une reprise de 94 personnes, soit la quasi-totalité de l’effectif est un bilan social exemplaire.
Une reprise du jour au lendemain en pleine période de vacances de l’ensemble des activités est un challenge qu’il fallait relever.

 

Une continuité de la livraison des repas à domicile, en changeant de fournisseur et en respectant le choix des usagers n’était pas d’une évidence absolue !

 

 

Aujourd’hui, après 9 mois de recul, celui nécessaire à une bonne « gestation », nous pouvons dire que nous sommes quasi revenus à une situation de « croisière » et que nous pouvons maintenant envisager une nouvelle phase de développement des activités dans un secteur où la concurrence est très vive, tant sur l’aide à la personne que sur les repas à domicile. »

 

 

Il a souligné l’année exceptionnelle pour le service portage de repas qui a repris les repas de l’ACAPA et en fin d’année ceux de la ville de Saint-Vallier, ce qui nous amène aujourd’hui à un total de 115 000 repas portés aux domiciles de 700 clients.

 

 

 

« Voilà un vrai service performant à l’utilité sociale reconnue, pouvoir tous les jours s’alimenter correctement de manière variée, sans avoir à s’occuper de l’approvisionnement de son réfrigérateur est l’étape N° 1 du maintien à domicile. »

 

 

 

Quant aux logements-foyers, le Président rappelait à l’assemblée que Domisol avait été précurseur dans l’idée qu’ils représentaient eux aussi 1 maillon incontournable entre le tout domicile et l’EHPAD, à condition de les rénover pour les mettre au goût des aspirations de personnes autonomes qui souhaitent y trouver un cadre de vie adapté à leurs attentes.

 

 

« Nos 2 résidences sont pleines, la rénovation des appartements est réalisée à plus de 75 % à la résidence Henri MALOT, des agrandissements ont été faits à TOURNUS avec 4 appartements supplémentaires, les lieux de vie communs sont adaptés aux nouvelles exigences de nos résidents.

 

Les chambres d’accueil temporaire remplissent leur rĂ´le de « SAS » d’entrĂ©e dans un appartement. Nos très lourds investissements de plusieurs millions d’€uros, sont ainsi validĂ©s par le succès de nos 2 maisons. »

 

 

 

Notre SSIAD tourne à plein régime et vient d’être récompensé par l’ARS de Bourgogne par le prix de la qualité des soins, valorisé par un chèque de 5 000 € pour la mise en place de places de courte durée répondant à un impérieux besoin de réponse aux problématiques de sorties d’hôpitaux et d’organisation du retour à domicile.

 

 

 

Le GCSMS avec le SSIAD du Creusot pour la prise en charge de la maladie Alzheimer sur le Nord Ouest du département a connu une année plus difficile du fait du départ de notre psychomotricienne en septembre, mais reprend sa vitesse de croisière avec de nouveaux recrutements.

 

 

 

Puis le Président à évoquer le dossier le plus « chaud » de notre association, comme il est celui aussi de tous nos confrères, celui du prestataire pour l’aide à la personne.

 

 

 

Son activité est structurellement déficitaire quoique vous fassiez, vous ne pouvez que constater des pertes en fin d’exercice, sauf à ne plus respecter les textes réglementaires, les droits du personnel et la qualité de la prise en charge des personnes âgées, ce que, bien entendu, nous refusons de faire.

 

 

Le département de Saône-et-Loire qui finance à travers l’APA plus de 70 % de notre activité a, une première fois, après le déficit record de 2005, aidé nos associations à sortir de l’ornière.

 

 

Mais la situation redevient très délicate du fait de plusieurs facteurs :

 

– Les arrĂŞts brutaux des plans d’aide de la CARSAT (50 % heures en moins depuis fin 2012)
– Une concurrence effrĂ©nĂ©e par des acteurs qui ne respectent pas toujours les règles dĂ©ontologiques que nous nous imposons
– Et enfin, un fractionnement des heures d’interventions en ½ heure qui gĂ©nèrent Ă  lui seul et Ă  minima 200 000 € de dĂ©ficit avec un nombre d’interventions fractionnĂ©es qui croĂ®t d’annĂ©e en annĂ©e pour atteindre 138 000 de nos 400 000 interventions (34 % de nos interventions).

 

 

 

Le Président a annoncé avoir demandé un rendez-vous immédiatement à la nouvelle vice-présidente des solidarités, Mme CANNET, afin d’évoquer les difficultés rencontrées, de faire avancer la qualité de service rendu et de garantir la pérennité d’une prise en charge efficace, conforme aux attentes de nos aînés et de leur famille.

 

 

Puis le bilan comptable a été présenté à l’assemblée faisant ressortir une situation globale très légèrement bénéficiaire et quitus a été donné aux administrateurs.

 

 

Un rapport détaillé de l’activité 2014 a été présenté : à noter que le service prestataire a réalisé près de 471 000 heures d’intervention pour 4100 personnes prises encharge au cours de 2014, le service mandataire a géré près de 60 000 heures pour 251 particuliers employeurs.

 

 

Les perspectives 2015 ont été présentées à l’auditoire, avec pour axes de développement la continuité de la rénovation des résidences, la formation des personnels et une demande d’augmentation des places courte durée au service de soins à domicile.

 

 

 

ag domisol 2904152

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer