Autres journaux :



mardi 26 mai 2015 à 12:05

Accessibilité en danger (Saône-et-Loire)

L’APF montrera sa colère le 27 mai 2015 !



 « Le Collectif pour une France accessible déplore les nombreuses mesures prises par le Gouvernement, détruisant le principe d’accessibilité (nouvelles possibilités de dérogations, dispositif des Ad’AP trop laxiste, Ordonnance relative à l’accessibilité inacceptable, etc.).

 

Ainsi, de nombreuses manifestations ont été organisées depuis 2 ans partout en France, pour demander des engagements en faveur d’une France accessible. Cependant, le Président de la République et le Gouvernement qui ont fait le choix de l’inaccessibilité, restent totalement indifférents aux revendications des personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements ! C’est pourquoi, l’APF71 et le collectif ont sollicité en vain une rencontre avec M. le préfet du 71 pour lui exposer nos attentes et préoccupations. Nous avons donc décidé d’inviter nos adhérents et sympathisants à envoyer un courrier à M. le préfet pour protester contre les décisions malheureuses prises par le gouvernement . Les journalistes sont conviés à relayer cette information. D’autres manifestations sont prévues ce mercredi 27 mai partout en France et notamment à Dijon, Auxerre, Lons le Saunier, Vesoul, Paris, Bayonne, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Caen, La Roche sur Yon, Marseille, Mont de Marsan, Moulins, Toulouse, Valence, … Par ailleurs, le Collectif pour une France accessible a interpellé, par courrier, les Sénateurs sur la nécessité d’amender l’Ordonnance relative à l’accessibilité qui sera examinée lors de la séance du 2 juin prochain.

 

En effet, l’Ordonnance relative à l’accessibilité et ses textes d’application sont catastrophiques et annihilent une grande partie des objectifs initiaux de la loi de 2005. Le Collectif pour une France accessible, qui a interpellé de nombreux responsables politiques, a obtenu l’engagement d’une majorité de députés – députés du groupe Parti socialiste, du groupe Europe Ecologie Les Verts et du groupe Front de gauche – de ne pas ratifier l’Ordonnance en l’état. Le collectif demande ainsi aux Sénateurs de se mobiliser pour l’accessibilité universelle en ne ratifiant pas l’Ordonnance en l’état mais en y intégrant des modifications fondamentales1 permettant de construire une France accessible à tous. Cette Ordonnance déconstruit littéralement bon nombre des objectifs initiaux de la loi de 2005, puisqu’elle exonère la majorité des établissements recevant du public (ERP) et des transports publics ordinaires d’une mise en accessibilité. De plus, en introduisant 3 nouveaux motifs de dérogations, sans justifications technique ou économique, ce texte est un retour en arrière de plus de 40 ans ! L’ensemble des dispositions de cette Ordonnance et de ses textes d’application prouve l’absence de volonté réelle et sérieuse de respecter les principes d’accessibilité universelle. 1 2/3 Le Collectif pour une France accessible demande donc aux Sénateurs de ne pas ratifier en l’état cette Ordonnance mais d’y intégrer des modifications fondamentales qui permettront la mise en accessibilité de la France.

 

Le collectif demande également au Gouvernement de suspendre la mise en œuvre de cette Ordonnance, tant que le Parlement ne l’aura pas amendée en profondeur.« 

 

logo COLLECTIF ACCESSIBILITE 26 05 15

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Accessibilité en danger (Saône-et-Loire)”

  1. chimel dit :

    bjr ,

    vous avez vu sans doute ce que vous avez fait du parvis de l’église de st vallier .

    quand une demande légitime et indispensable se transforme en éxigence dementielle bonjour les dégats .