Autres journaux :



vendredi 6 janvier 2017 à 09:50

« Coup de gueule » (Suite)

Précision importante...



Ce matin même, nous avons mis en ligne le « coup de gueule » d’un lecteur.

 

Depuis, nous avons appris que le terrain où est implanté le dit panneau, n’appartient pas au propriétaire de l’auto-école. Lui, n’a racheté que le fond et n’est donc pas propriétaire des murs et du terrain.

 

Il fallait que cela soit dit !

 

Annabelle Berthier

 

 

mic-05-01-171

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “« Coup de gueule » (Suite)”

  1. mister 71 dit :

    bonjour,
    tous le monde est libre de faire ce qu’il veut sur son terrain,comme sa il gagnera un peu d’argent ,en cette période de crise chaque centime compte,
    sa plaira a certain et sa déplaira a d’autre ,les gouts et les couleurs de chacun ne se discute pas
    il pourrai s’occuper des feux car les feu reste allumé souvent les quatre au rouges ,et on est obligé d’attendre une plombe pour passer,au moins 5mins voir plusse.

    merci

  2. moijedisca dit :

    la loi Macron juste avant la fameuse cop 21 dont le ps vante les mérites ( comme d’ab , 1 pas en avant et 3 en arrière!)

    le projet de décret prévoit que le règlement local de publicité intercommunal puisse autoriser des panneaux publicitaires sur pieds de 12 m² dans les petites villes faisant partie d’une unité urbaine de plus de 10 000 habitants( CUCM). « Ces panneaux publicitaires, qui constituent une pollution visuelle majeure, étaient interdits dans ces petites communes depuis les années 1980. Et ils sont huit fois plus grands que ceux désormais interdits depuis le mois de juillet », relève Pierre-Jean Delahousse, président de Paysages de France.