Autres journaux :


mardi 24 janvier 2017 à 04:50

Grève des pharmacies le jeudi 26 janvier

"Attention à l’émergence de déserts pharmaceutiques"...




La Chambre Syndicale des Pharmaciens de Saône et Loire appelle l’ensemble des pharmaciens du département à fermer leur officine jeudi 26 janvier au matin.

« Une pharmacie ferme tous les 2 jours en France. Les pharmacies seront fermées le jeudi 26 janvier matin. Les patients sont invités à se présenter à partir de 14h dans leur pharmacie.

 

 

Attention à l’émergence de déserts pharmaceutiques

 

 

L’organisation territoriale des officines répond aux besoins des patients et les protège contre la désertification médicale.

 

Le projet d’ordonnance du Gouvernement concernant l’organisation territoriale pourrait accélérer les départs d’officines indispensables pour certains territoires et déréguler l’accessibilité des pharmacies pour l’ensemble des patients.

 

Ce projet favorise l’implantation des pharmacies en centre-commercial ou zones d’affaires, au détriment des quartiers et des villages aux plus proches de la population.

 

La pharmacie d’officine au service des patients

 

Les pharmacies d’officine sont présentes harmonieusement sur l’ensemble du territoire : ville, zones rurales et quartiers difficiles.

 

Les défis sociaux majeurs

 

o le vieillissement de la population : réponse aux besoins des patients âgés et maintien à domicile

 

o Le développement des pathologies chroniques : accompagnement des patients dans leur prise de traitement (chimiothérapie à domicile…)

 

o Les sorties hospitalières précoces : le pharmacien d’officine, dans le cadre d’une équipe de soins, facilite le retour du patient à domicile, prise en charge en amont de son ordonnance, réponse anticipée aux besoins du patient

 

o Les politiques de dépistage et de prévention doivent être développées en officine : information des patients sur certaines pathologies et orientation chez un médecin, si besoin

 

Les difficultés économiques de la pharmacie d’officine

 

La situation économique des officines se dégrade et ce d’autant plus que la charge de travail augmente notamment par les contraintes et le transfert de travail administratif de l’Assurance Maladie vers la pharmacie (suivi des droits, mise à jour carte vitale…).

 

Professionnel de santé responsables les pharmacies ont organisé un service d’urgence minimum le jeudi matin. Un numéro de téléphone sera affiché dans les pharmacies du secteur Montceau- sud de la CUCM

 

 

logo syndicat pharmacien 23 01 17

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer