Autres journaux :



samedi 28 mars 2020 à 06:36

Confédération Paysanne de Saône et Loire

Le gouvernement abandonne les paysans





Communiqué :

“Les mesures de confinement font la part belle à la grande distribution, le gouvernement abandonne les paysans…

Les spots publicitaires nous assurent du soutien des grands groupes de la distribution dont les magasins restent ouverts. Dans le même temps, tous les marchés de Saône et Loire ont été annulés.

Nous, paysannes et paysans, affirmons avoir pris la pleine mesure de la crise sanitaire que nous traversons et des risques pour les consommateurs, nos proches et nous-mêmes. C’est avec responsabilité, solidarité et par sens du devoir que nous agissons quotidiennement pour maintenir l’approvisionnement alimentaire de toutes et tous !

Aussi nous refusons que l’ensemble de la population soit privé d’un mode d’approvisionnement local fondamental que sont les marchés et que les producteurs perdent des débouchés (parfois les seuls).

Dans les supermarchés, où les citoyens sont poussés par le gouvernement, les personnes sont laissées à elles-mêmes, se rapprochant les unes les autres dans des espaces clos ; et touchant les mêmes produits manipulés en amont par de multiples opérateurs, sans penser à la caissière au bout de l’arbre de transmission.

D’un autre côté, à la ferme, dans des points de distributions itinérants, ou sur des marchés réorganisés, de nombreuses initiatives se mettent en place au niveau local dans le respect strict des règles sanitaires en vigueur : espacement des bancs sur les marchés, distanciations entre les personnes, interdiction du libre-service…

Notre alimentation et la survie des petits paysans est plus que jamais l’affaire de tous ! La Confédération Paysanne de Saône et Loire demande au gouvernement de donner des directives aux municipalités permettant la tenue des marchés alimentaires.

 

D’autre part, nous invitons chaque citoyen à interpeller ses élus locaux afin qu’ils assument leurs responsabilités, à l’instar du Maire de Tournus par exemple, en aménageant, organisant et encadrant des marchés afin qu’ils puissent se dérouler dans des conditions sanitaires satisfaisantes pour tous les clients et exposants.

Ces lieux de ventes doivent être les plus nombreux possible afin de ne pas concentrer les populations dans seul quelques marchés autorisés ou vers les espaces clos que sont les supermarchés.”

Pour la Confédération Paysanne de Saône et Loire

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




7 commentaires sur “Confédération Paysanne de Saône et Loire”

  1. Houria dit :

    Maintenant on trouve du bio partout et bien moins cher dans les grandes surfaces. Ce qui permet une réelle démocratisation de ce mode d’alimentation. A moins que les BOBO ne veuillent cultiver l’entresoi et ne pas se mêler au bas peuple des supermarchés?
    De toute manière le mode petit paysan n’est plus adapté pour nourrir une population en constante croissance.
    De très grandes exploitations bio créatrices de vrais emplois voilà l’avenir et non pas des micros structures pléthoriques et incontrôlables d’un point de vie sanitaire (cf les ZAD).

  2. loupblanc dit :

    bio : 30 % plus cher que la marque distributeur par exemple , générateur de grosses marges comme le café , les produits animaux , etc.…
    par contre comparez un produit marque distributeur et bio : quelquefois le bio à moins de fruits par exemple et plus de sucre ou graisses , donc générateur de mauvaises calories.
    Courage à nos petites exploitations qui doivent SURVIVRE

  3. ketchi1960 dit :

    Idée de bon sens, effectivement certains maires sont prompts & courageux pour vous aider (marchés très bien encadrés). La plupart, cependant, confinent dur (télétravail).

    Manger local, de saison, c est bon pour la santé, bon pour la planète.
    Vive les cultivateurs ! Vive l’agriculture française !

  4. ketchi1960 dit :

    Lumière vous avez raison,
    En réponse au 1er message : tous les produits pseudo “bio” vendus en supermarchés sont importés, peu chers, certes, mais de très mauvaise qualité. Renseignez-vous avant de vous énerver. MERCI.

    Que vivent nos cultivateurs & nos producteurs locaux.

    Quant à la grande distribution merci pour son papier toilettes aloe-vera..!