Autres journaux :



samedi 10 décembre 2016 à 07:28

Vernissage exposition « Labyrinthe » grande halle des ADJ (Montceau-les-Mines)

Un labyrinthe réalisé par envers-endroit



 

Donc en 4 dimensions en fait. (Je sais, pas facile à comprendre). En tout cas c’est en dimensions onirique, psychologique ou mythologique.

C’est la Maison des Pratiques Artistiques en Amateur (MPAA) qui est à l’origine de l’accueil de cette superbe exposition.

 

 

Bien sûr la Médiathèque est partenaire. Mais le pôle culture apporte encore une fois sa pierre à l’édifice culturel de la ville, Pascale Martinez en tête.

Le thème vous l’avez compris c’est le Labyrinthe. Qui dit tracé sinueux, épreuves initiatiques, conceptualisation des circonvolutions, des fantasmes et des transpositions, dit appel obligatoire aux significations, aux explications, aux interprétations.

 

 

 

La première remarque faite à Pascale Martinez la Directrice de la culture de la ville de Montceau vient d’office à l’esprit de tout Montcelliens : l’exposition sous forme d’un labyrinthe cela rappelle la mine, les galeries, le plan de verre.

 

 

 

La seconde remarque permet l’évasion vers la mythologie…( nous avons tous des souvenirs scolaires) et les 8 graveurs-plasticiens (on dit graveuse-plasticiennes ? oui, sans aucun doute) de l’association Endroit-Envers ne se privent pas de tisser des liens, de tendre des perches, d’ouvrir des pistes reliant notre présent à la mythologie la plus flamboyante. Un ensemble de travaux magnifiques qu’il faut voir absolument…

 

 

 

Cette exposition met en valeur le travail de ces authentiques artistes du Sud Bourgogne, du beaujolais (et ce n’est pas nouveau), du Lyonnais.

 

 

 

Elles se sont groupées autour de Jocelyne Buchalik, au micro, qui ne peut cacher sa satisfaction d’accueillir à la grande halle des ADJ cette exposition déjà fameuse.

 

 

 

Envers-Endroit est composée de Claude Bernard, Marité Bordas, Pierrette Burtin-Serraille, Martine Chantereau, Monique Dumont, Agnès Joannard, Nicole Mahuet et Marie Hélène Tolon.

 

 

 

Leur exposition à visiter absolument (absolument !!!!) se tient du 9 décembre au 14 janvier 2017.

 

 

Ce Week end cette exposition n’est pas statique, elle vit au travers d’animations à la médiathèque : le 9 décembre de 14h00 à 18h00, le 10 décembre de 9h00 à 17h00 sont organisées des rencontres avec Joëlle Butte-Hoïss, Franz Hoïss, Charlette Morel-Sauphar, Jean Paul Kara Mitcho.

 

 

Et puis une grande voyageuse, une grande rêveuse aussi, un rien ethnologue, touriste des rapports humains, Pierrette Burtin-Serraille, a retracé sa carte empirique et onirique du quartier compris entre la rue Nguyen Trai et la rue Cong Quynh au cœur d’Hô Chi Min Ville autrefois appelée Saigon.

 

 

Elle invite le visiteur à parcourir les ruelles, venelles et à déposer selon sa fantaisie, son interprétation, des photos prises là-bas par Pierrette Burtin-Serraille.

 

Un voyage de touriste en chambre, une évasion forçant à dépasser le simple plan collé sur du contreplaqué exotique. Riche idée, riche initiative artistique, presque initiatique, introspective.

 

 

Une très belle exposition avec confrontation de styles. C’est normal, le thème choisi, chaque artiste a travaillé chez lui sans regard de ses collègues. Une superbe réussite. Jocelyne Buchalik en donne témoignage et félicite les artistes.

 

 

Un verre de l’amitié réunit ensuite l’assemblée et les artistes.

 

 

On ne peut présenter de mots d’excuses, il vous faut y aller, un point c’est tout.

 

 

 

Gilles Desnoix 

 

 

 

adj-10121617

 

 

adj-1012162

 

 

adj-1012163

 

 

adj-1012164

 

 

adj-1012165

 

 

adj-1012166

 

 

adj-1012167

 

 

adj-1012168

 

 

adj-1012169

 

 

adj-10121610

 

 

adj-10121611

 

 

adj-10121612

 

 

adj-10121613

 

 

adj-10121614

 

 

adj-10121615

 

 

adj-10121616

 

 


adj-10121618

 

 

adj-10121619

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer