Autres journaux :



vendredi 17 janvier 2020 à 08:00

Montceau-les-Mines : Éternel fado à l’Embarcadère

Katia Guerreiro, reine du fado !





Mercredi soir, l’Embarcadère a accueilli Katia Guerreiro, la représentante sans conteste  de la nouvelle génération du Fado portugais, l’occasion de présenter son nouvel album « Sempre »

 

Comme elle le souligne en tout début de concert, elle débute l’année 2020 par une tournée française et Montceau-les-mines est la quatrième destination après l’Opéra d’Angers (49), l’Opéra de Nantes (44) et Mougins (06).

 

Elle interprète ses chansons qui transpirent l’âme profonde d’un peuple qui exprime ses joies et ses peines, ses douleurs et ses bonheurs.

 

Une expression teintée d’une tristesse originelle, une émotion primaire ou primale qui prend aux tripes et au coeur. Katia Guerreiro transporte littéralement le spectateur hors les murs pour un voyage émotionnel fort et introspectif, dans la tradition du Fado d’hier et la modernité du Fado de demain.

 

Elle délivre un set  de chansons finement ciselées qui bénéficient de l’accompagnement de quatre musiciens hors pairs : Pedro de Castro et  Luis Guerreiro se promènent sans retenue sur les parties de guitare portugaise au son si particulier,  João Veiga à la  guitare rythmique et Francisco Gaspar à la basse acoustique.

 

Depuis que le public l’a découverte en 2001, Katia Guerreiro incarne la voix originelle du fado tant et si bien que les initiés n’hésitent pas à la comparer Amalia Rodrigues.

Avec Katia Guerreiro, le Fado n’a plus d’âge, il se régénère et se transforme puisant dans la tradition son essence pour mieux poursuivre ses métamorphoses sans rien occulter de son histoire !

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Montceau-les-Mines : Éternel fado à l’Embarcadère”

  1. Partageuse dit :

    Un concert d’une qualité exceptionnelle. Il n’était pas indispensable de connaître le portugais pour être sensible à l’expressivité intense de Katia Guerreiro ! Signe de grand professionnalisme, elle citait à chaque fois l’auteur du poème et le compositeur de la musique. Mention spéciale aussi à la qualité du son qui mettait en valeur toutes les nuances des guitaristes et de la chanteuse. C’était vraiment un beau voyage….