Autres journaux :



vendredi 20 novembre 2020 à 06:17

Parcours nouveaux talents Entrevues

Rencontre avec Margaux Bonin



 



 

Margaux Bonin vient d’avoir 30 ans. Originaire de Saint Bérain-sous-Sanvignes, elle a rejoint Paris il y a 10 ans pour «faire du théâtre». Elle est devenue comédienne, auteure et metteure en scène, et revient ponctuellement en Bourgogne-Franche-Comté pour y participer à certains projets artistiques. Elle aime ainsi intervenir dans les écoles du bassin minier.

Cela a été ainsi le cas à l’école Jules Verne où elle a pu intervenir juste avant le confinement nous a-t-elle confié, ce qui l’a réjoui.

 

Il y a 4 ans, elle a écrit un court métrage. Elle décrit alors son expérience comme un parcours du combattant pour trouver un producteur.

Ainsi l’année passée, elle a réalisé Petit tour en forêt, son premier film, dans le cadre du Nikon Festival.

 

Pour le découvrir, c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=FI6rdBzj8d4

 

Son projet : Retour au pays

 

C’est donc avec son premier film en main et son projet Retour au pays, qu’elle a proposé son dossier à Parcours Nouveaux Talents Entrevues.

 

L’histoire ? Un jeune homme de 25 ans rentre vivre dans sa région natale. Il y retrouve un ami d’enfance et fait un travail avec lui. Au fur et à mesure de ce travail, il se rend compte que celui-ci est en réalité une chasse aux migrants. Il se retrouve à être impliqué dans quelque chose qui le dépasse.

 

Si un des sujets du film touche de près à l’actualité, Margaux précise aussi que ce type de pratique existe en Hongrie. Mais le cœur de son projet est bien de traiter du retour aux sources : comment voit-on les choses 10 ans après, qu’est-ce qui a changé à nos yeux ? Quels sont les décalages entre nos sources et nous ?

 

Le personnage vit sa vie, comme nous nous vivons notre quotidien, explique Margaux. « On sait qu’il se passe quelque chose, et on s’en fout. Le personnage n’est pas quelqu’un de militant du tout. Il rencontre des réfugiés, et cela les humanise. Il ne peut pas fermer les yeux. Je ne fais pas ici de morale. C’est une expérience. » ajoute-t-elle.

 

Le film présente un témoignage.

 

« Je me suis inspirée de plein de choses que je connais. J’habite Paris, mais j’ai vu des choses à Montceau aussi. Le personnage a 25 ans et c’est un âge particulier, un moment flottant » explique Margaux.

 

« Le cinéma peut continuer »

 

Margaux Bonin travaille sur des projets à Paris, à Lyon. Sa pièce de théâtre est actuellement suspendue du fait des contraintes sanitaires. Elle travaille aussi à la musique d’un film à la suite d’un projet auquel elle a participé. Elle a notamment tourné dans deux longs métrages. Elle a participé d’ailleurs à un film juste après le premier confinement dont le tournage a eu lieu à Paris.

 

Et elle l’assure : « le cinéma peut continuer ». Certes pas avec des tournages mais plutôt avec les phases de post-production et d’écriture.

 

Pour elle, il y a juste le théâtre qui est suspendu.

 

Et il y a bien sûr sa participation actuelle au Parcours nouveaux talents Entrevues. Elle est déjà très heureuse de faire partie des 5 personnes retenues. « C’était déjà une étape importante. Quand on est deux finalistes, c’est toujours bien pour les financements et un accompagnement. Avoir des retours, c’est très important. Cette semaine, on peut échanger avec des personnes de Cinéma93. Aujourd’hui on a deux réalisateurs. On voit des choses concrètement. On voit des gens qui ont fait des premiers films. Il y a une sincérité dedans. Cela fait du bien. » explique-t-elle.

 

A l’avenir, Margaux aimerait réaliser des fictions bien sûr, aussi des documentaires et pourquoi pas des podcasts. Le podcast, ce sont ces petites vidéos ou audios que vous pouvez écouter et regarder n’importe où.

 

Margaux aime capter les instants de vérité, des histoires intéressantes. Elle prend des notes. Qu’en fera-t-elle ? Elle ne sait pas toujours. Elle se rappelle la fermeture du gymnase du Pouloux et de l’émotion de ses grands-parents. « Et le podcast aussi j’adore en écouter. Je pense que c’est l’avenir » conclut-elle.

 

Verdict du jury le 22 novembre prochain pour connaître les deux lauréats de cette aventure.

 

EM

 

 

btf



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer